Amazon rachète votre
article EUR 6,94 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

NonNonBa Broché – 22 août 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 22 août 2006
"Veuillez réessayer"
EUR 59,90 EUR 39,94
Voir les offres de ces vendeurs.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Dans la petite ville côtière Sakai-minato du sud-ouest du Japon., il connaît dans cette province tranquille une enfance libre et heureuse, période faste dont il s’inspirera à de nombreuses reprises dans ses mangas.Très tôt, il montre des aptitudes étonnantes pour le dessin, talent encouragé sans réserve par ses parents.
Il a à peine vingt ans lorsque la guerre vient interrompre ses espoirs de carrière. Il est enrôlé dans l’armée impériale japonaise et est envoyé dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où il va vivre un véritable cauchemar : il contracte rapidement la malaria, assiste à la mort de la plupart de ses camarades et perd le bras gauche dans un bombardement... Il puisera dans cette tragédie pour dessiner Opération Mort, son chef d’œuvre (Cornélius). Détenu sur place à la fin de la guerre, il se lie avec les membres d’une tribu locale, amitié qui le sauvera de la famine, de la maladie et de la folie.
Ce n’est finalement qu’en 1957, après une vie déjà trop riche de souvenirs et de blessures, que Mizuki entame la carrière de manga- ka qui a fait de lui l’un des plus grands raconteurs d’histoires de son pays.
Auteur singulier et généreux, fin connaisseur des cultures populaires, des yôkaï et du surnaturel, il ne cesse d’explorer tout au long de son œuvre les univers qui se cachent derrière notre monde pour mieux dire sa profonde compréhension de l’âme humaine, et communiquer à ses lecteurs l’empathie qu’il éprouve pour toutes les formes de vie.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,94
Vendez NonNonBa contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,94, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 420 pages
  • Editeur : Editions Cornélius (22 août 2006)
  • Collection : NonNonBa
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2915492255
  • ISBN-13: 978-2915492255
  • Dimensions du produit: 24 x 3,9 x 17 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 151.598 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 14 juin 2007
Dans ce récit autobiographique, Shigeru Mizuki nous raconte son enfance à Sakaï-minato, petite ville côtière du sud-ouest du Japon.

Shigeru, au début des années 1930, est déjà un jeune garçon de 9 ans au talent incontesté et à l'imagination débordante. Quand il n'est pas en train de jouer à la guerre avec les autres gamins de son quartier, il passe son temps à dessiner et à inventer des histoires peuplées de yôkaï, ces créatures surnaturelles que NonNonBâ, une vieille dame mystique et superstitieuse, connaît très bien.

Recueillie récemment par sa famille, NonNonBâ, pour le plus grand bonheur de Shigeru, est une encyclopédie vivante des croyances et légendes populaires de la région et se plait à lui raconter toutes sortes d'histoires de monstres et de fantômes qui deviennent très vite ses compagnons de rêverie quotidienne. Mais pour un garçon de 9 ans, ce n'est pas facile de faire la part des choses « Il est déjà bien assez difficile de savoir à qui se fier sans que des monstres bizarres et malicieux viennent s'en mêler ».

Dans cette chronique familiale, on suit avec beaucoup de plaisir le parcours de ce jeune garçon qui raconte ses souvenirs d'enfance, avec douceur quand il découvre l'amour et d'amertume quand la mort entre en scène. Bercé par la culture japonaise, il s'éveille à la vie et se rend compte que faire la guerre est une perte de temps. Il fera différentes rencontres qui lui feront prendre conscience que le bonheur est éphémère et qu'il faut vivre pleinement chaque instant qui passe.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par ChtiSuisse le 31 janvier 2007
Achat vérifié
Tout d'abord ce mangas a reçu le grand prix d'angoulème en 2007.
Ce manga tourne autour de personnages : le héros (auteur enfant ?), sa grand mère NonNonBa mais surtout les yokais (très approximativement des esprits)
Les yokais s'entremêlent aux histoires de familles, de camarades du "héros".

Le dessin est beau, les personnes attachants, les situations (le récit est raconté par un enfant) sont tour à tour drôles, pittoresques et parfois tragiques .

Le tout se passe dans un village japonais durant les années 30.

je l'ai nettement préféré à Tentsui l'eau céleste plus dramatique.
Des notes vous permettent de bien comprendre les légendes ou situatons de l'histoire (ce n'est pas négligeable)
Enfin en exagérant un peu je dirais qu'il me rappelle mon voisin totoro par la découverte des mythes baignant l'inconscient japonais.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dominique Denonza le 9 avril 2007
Un regard sur l'enfance, sur la réalisation de l'être, sur l'imaginaire qui jouxte notre construction du réel, sur l'apprentissage de l'existence. Au travers de récits simples et soutenus par un dessin clair et évident, puissant et léger. Une ambiance nostalgique et gaie à la fois, des personnages attachants par leurs défauts. Une humanité forgée par l'empathie et le souci de l'autre. Et finalement, un voyage de l'intérieur vers un champ culturel dont les dissemblances forgent paradoxalement une proximité forte avec notre propre enfance. Émouvant et beau, simple et fort.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 22 avril 2010
Shigeru Mizuki ne raconte pas une histoire mais se remémore plutôt des souvenirs d'enfance. Il pose un regard tendre et ironique sur ses parents et décrit une petite ville sur la côte, Sokai-Minato, dont l'enracinement dans les légendes s'oppose à la modernité des grandes villes. Le métro de Tokyo lui semble ainsi plus irréaliste que des créatures fantastiques. Mais plus que lui-même ou sa famille, c'est une petite vieille toute ridée et pauvre, NonNonBâ, qu'il met au centre. Probablement quantité négligeable pour beaucoup, elle représente pour lui sagesse et superstitution. Elle prend soin de lui, le relie aux traditions et lui ouvre l'imaginaire merveilleux des yokaïs, ces monstres à la fois effrayants et malicieux. Comme les dieux de la mythologie, ces êtres incarnent les peurs des humains, les révèlent parfois à eux-mêmes et peuvent même les guider dans la compréhension du monde. Pour Shigeru, ils sont également une source d'inspiration pour ses dessins.

L'environnement de Shigeru, même s'il est adouci par l'humour, l'espoir, l'enfance et l'imaginaire, met en scène une réalité sociale et politique plutôt dure. Il côtoie les difficultés économiques, la méchanceté et la mort. La menace de la guerre transparaît dans les jeux des enfants. Les dessins illustrent à merveille ce mélange. NonNonBâ et l'univers des yokaïs sont en particulier très bien croqués. J'ai beaucoup aimé l'ambiance enfantine et insolite de NonNon Bâ. Les personnages sont attachants et atypiques. Shigeru Mizuki réussit très bien à saisir l'air du temps tout étant très intime.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?