Nous étions faits pour être heureux et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Nous étions faits ... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Nous étions faits pour être heureux Broché – 22 août 2012


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,00
EUR 8,99 EUR 0,10

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Nous étions faits pour être heureux + Sa passion + Le Premier Amour
Prix pour les trois: EUR 29,70

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Il est là, en face de moi, place des Abbesses. Il ne me voit pas. Le col de son manteau est relevé, il a mis ses gants de cuir brun, son écharpe Hermès. Les lumières du manège lancent des éclairs crus et colorés sur son visage, marquent ses cernes, et les rides à son front. Il lève parfois la main pour répondre au «coucou» de Chloé, assise sur un cheval de bois.
Il lui sourit, mais le manège a tourné, Chloé ne le voit pas, et son sourire devient nu, presque misérable sous les lumières flottantes.
Il va s'asseoir sur un banc de la place. Allume une cigarette. Il écarte les jambes, laisse ses bras tomber entre ses genoux, regarde quelque chose à ses pieds.
Ou ne regarde pas.
Le manège tourne toujours. Les enfants crient de joie et la brume flotte devant leur bouche, le vent soulève leurs cheveux, je pense à deux choses : ces enfants pourraient avoir une otite. Et aussi : je pourrais m'approcher de l'homme assis sur le banc et partir avec lui.
Encore une fois.
Mais le manège s'arrête, le tour est terminé.
L'homme écrase sa cigarette, quitte le banc pour aider sa fille à descendre du cheval de bois. Il lève la tête et me voit. Se fige. Son enfant à bout de bras. Son regard s'agrandit, l'air lui manque. Chloé s'agrippe à lui, lui tord le cou, tire sur ses épaules, son écharpe.
Je fais un signe de la main. Avant de m'en aller.

Revue de presse

« Histoire d adultère qui tourne mal, ce roman est aussi un livre sur la filiation et les meurtrissures de l enfance, et surtout un formidable roman d amour. » --Livres Hebdo

« Toujours au diapason, Véronique Olmi met en musique le jeu des apparences, le vertige des passions, l épreuve du feu, le naufrage. Son meilleur roman. » --Marie Claire

« Un récit tout en nuances, porté par la musique subtile de l auteur. » --Prima



Détails sur le produit

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (22 août 2012)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 222624297X
  • ISBN-13: 978-2226242976
  • Dimensions du produit: 14,4 x 2,5 x 21,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 151.908 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre

(En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélopée TOP 500 COMMENTATEURS le 28 août 2012
Format: Broché
C'est bien la première fois que je lis Véronique Olmi et je dois bien avouer qu'elle a été à contre-courant des ternes romans de la rentrée littéraire que j'ai lus jusque-là. Dans ce roman, il y a Suzanne, l'accordeuse de piano, une petite femme replète à la soixantaine sonnante. C'est lorsqu'elle vient vient accorder le piano du fils qu'elle tombe sur Serge, lui qui semble si bien en ménage avec sa femme Lucie et leurs deux enfants. Ils vivent dans une confortable maison de Montmartre, elle est encore dans la fleur de l'âge et lui a un métier rentable. Mais lorsque ces deux inconnus se rencontrent, il y a une fatalité qui les conduit à se retrouver, en dehors de tout sentier, de toute logique, de toute bien-pensance. Car Serge ne veut pas entendre de piano lorsqu'il est chez lui, qu'il est comme extérieur à sa vie de famille et que cette femme qui vient harmoniser l'instrument pourrait aussi mettre de l'ordre dans cette vie, en apparence, si parfaite. Le lien du piano parait de prime abord objet de discorde mais devient vite un souvenir omniprésent qui pour Serge sonne le glas de la reconstruction.

Je me rends compte que je n'ai pas mentionné une fois le mot "amour" qui pourtant est le lien de tous ces personnages entre eux. Chacun aime à sa manière : Serge avec une sorte de désespoir, pour retrouver du vivant, Suzanne avec engagement car cet homme qui la regarde en dépit de l'âge lui fait regagner des années de jeunesse, enfin Lucie aime Serge car c'est son mari et qu'il lui apporte confort et sécurité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par FantometteMasquee le 11 août 2013
Format: Broché Achat vérifié
De l'ennui page après page, parfois on se dit : ça y est, il va enfin se passer quelque chose ! Mais non rien, pire que le Désert des Tartares ou Godot qu'on attend en vain, alors j'avoue, j'ai lâchement abandonné l'ouvrage le laissant entre les mains de Madame ma Mère, non pour lui faire plaisir mais parce que comme elle est insomniaque, je me suis dit que peut-être avec ce roman fade, démago, mielleux, elle finirait par s'endormir en comptant les pages bien trop nombreuses restant à lire et que ça la changerait des moutons...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par maheva le 5 septembre 2012
Format: Broché
Je dois dire que apprécie cet auteur dont j'ai fait la connaissance avec "Bord de mer" que j'avais beaucoup aimé.

Dans ce roman, Serge à tout pour être heureux, agent immobilier prospère, une femme, Lucie, de trente ans plus jeune que lui, très belle, parfaite maitresse de maison, deux jeunes enfants qu'il adore. Suzanne, accordeur de piano, insignifiante, ni jeune, ni belle, le croise sans qu'il la remarque. Et pourtant un amour va naitre, passager certes, mais Serge lui va confier un secret de famille qui a changé le cours de sa vie . Ces trois êtres vont être secoués par la passion amoureuse de cette histoire singulière.

Qu'a-t-il manqué pour que je sois moins enthousiasmée que d'habitude ? Peut-être parce que ma lecture précédente ( Les lisières d'Olivier Adam ) m'avait profondément marquée, et du coup j'ai trouvé cette histoire un peu tiède ....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Colette Mestres VOIX VINE le 6 octobre 2012
Format: Broché
Lucie est trop belle, trop aimante, trop sereine, trop tout ! Une belle vie, deux beaux enfants...la sasieté ..

Serge s'en contente un certain temps, s'en satisfait, mais insidieusement s'engourdit.

Il a suffi d'une rencontre fortuite avec Suzanne pour brouiller toutes ses lignes et faire remonter en lui ce qu'il cachait à tous.Soudain vulnérable, il retrouve l'envie d'avoir "faim" d'autre chose.

Les femmes, véritables héroïnes de ce roman, déterminées, ne se contenteront pas d'à peu près.

J'apprécie l'écriture délicate de Véronique Olmi, dont, depuis "Bord de mer", je n'ai jamais manqué une lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Marie Heid le 5 octobre 2012
Format: Broché
"Une belle histoire d'amour ,où s'oppose la recherche du passé et l'envie d'un avenir meilleur " . Serge rencontre Suzanne et comme dans la chanson de Léonard Cohen elle l'emporte ...dans son enfance pour y trouver l'origine de son allergie au bonheur ;mais encore une fois cette psychanalyse amoureuse n'apportera qu'une solution à une énigme ancienne sans pour cela aboutir à un futur heureux .Ce livre tient en haleine ,on se dépêche d'aboutir à la dernière page ,le tout sur un rythme bien cadencé grâce à un instrument littéraire bien accordé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 novembre 2012
Format: Broché
Eternelle histoire d'adultère. Quoi de neuf sur ce sujet rebattu dans Nous étions faits l'un pour l'autre (drôle de titre qui ne correspond pas au contenu du roman de Véronique Olmi) ? Presque rien. L'auteure tente bien de tordre le cou aux clichés, chaque histoire d'amour est unique, n'est-elle pas ?, en alternant la narration du point de vue de chacun des deux personnages principaux. Elle fait jouer les clivages sociaux, approfondit les ressorts psychologiques. Très bien, mais cela ne suffit pas à susciter l'intérêt. Alors Véronique Olmi sort l'artillerie lourde avec un bon vieux secret de famille, bien enfoui et pesant comme il se doit. Peine perdue, le procédé est usé jusqu'à la corde et l'émotion ne vient pas. Le livre reste dans les limites du sujet imposé. Le style sec, incisif, phrases courtes et cinglantes, peut faire illusion. Mais pas donner de l'épaisseur à un roman qui ne parvient jamais à passionner.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?