Nous étions les hommes et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Nous étions les hommes Poche – 9 janvier 2014


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,70
EUR 7,30 EUR 2,80

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Nous étions les hommes + L'Exil des anges + Le Sceau des Maîtres
Prix pour les trois: EUR 22,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Il faisait nuit, un peu froid. Terrée dans sa cachette, Eileen avait attendu des heures avant de sortir, mais à présent elle n'avait plus le choix. Elle devait s'emparer du trousseau de secours qui ouvrait l'accès au puits de mine. C'était sa dernière chance.
Dehors, les carapaces de tôle des vieux bâtiments grinçaient sous les assauts du vent. La jeune femme se glissa entre les rayonnages dévastés de la réserve. Le sol était jonché de paquets éventrés. Depuis trois jours, elle y venait pour ramasser de quoi survivre, comme un animal, mais elle détestait cet endroit plus que tout autre. Elle y trouvait de moins en moins de nourriture, mais cela ne la préoccupait pas pour l'instant. Elle avait trop peur pour avoir faim.
Eileen avançait pas à pas, retenant sa respiration. Le sang lui battait aux tempes. En arrivant à la porte du couloir qui remontait vers l'aile administrative, elle reprit son souffle. La jeune fille se sentait comme un chat qui se faufile au coeur d'un chenil endormi. Elle se déplaçait, tous les sens en éveil, évitant les fenêtres et redoutant chaque bruit.
Lorsqu'elle atteignit les bureaux, elle reconnut aussitôt la puanteur. Les pièces étaient ravagées ; les traces de lutte nombreuses. Entre les meubles renversés, deux corps gisaient au pied du poste radio détruit. Malgré le froid ambiant, l'odeur de décomposition commençait à devenir suffocante. En passant près des cadavres disloqués, Eileen frissonna. Les visages figés et les postures trahissaient la violence de ce qui les avait détruits. La jeune femme fit un pas et sentit une flaque poisseuse sous sa chaussure. Elle se dégagea. Le bruit de succion lui souleva le coeur. Une mare de sang à demi coagulé. Elle se mit à trembler.
Terrifiée, elle passa de salle en salle, se méfiant de chaque porte entrebâillée, imaginant des yeux diaboliques aux aguets. Elle progressa jusqu'au bureau du directeur. Lorsqu'elle découvrit que la clef de secours était toujours dans son boîtier rouge vissé au mur, le soulagement l'envahit. «Briser la vitre en cas d'urgence.» C'était le cas. Eileen étouffa le bruit du choc avec son blouson. Elle décrocha la clef et la serra à s'en faire blanchir les jointures.
Ses études de géologie industrielle ne l'avaient pas préparée à ce cauchemar. Quelques jours plus tôt, dans cette même pièce, elle fêtait son arrivée sur l'exploitation minière de Tregovna. Elle était encore folle de joie d'avoir obtenu l'autorisation exceptionnelle de venir faire son stage de fin d'études dans une des mines de métaux rares les plus stratégiques du monde. Tous ses copains de promo avaient été jaloux. Plus aucun d'eux ne le serait à présent... --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

C’est l’une des plus fascinantes énigmes qui soit. Sur notre planète, il existe plus de 1800 espèces de bambous. Chaque fois que l’une d’elles fleurit, tous ses spécimens, où qu’ils se trouvent sur Terre, le font exactement au même moment. Ensuite, l’espèce meurt. Personne ne sait expliquer ce chant du cygne, ni l’empêcher. Aujourd’hui, l’homme va peut-être connaître le même sort. Arrivé lui aussi à son apogée, il risque de disparaître… Dans le plus grand hôpital d’Edimbourg, le docteur Scott Kinross travaille sur la maladie d’Alzheimer. Associé à une jeune généticienne, Jenni Cooper, il a découvert une clé de cette maladie qui progresse de plus en plus vite, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes. Leurs conclusions sont aussi perturbantes qu’effrayantes. Si ce fléau l’emporte, tout ce qui fait de nous des êtres humains disparaîtra. Nous redeviendrons des animaux. C'est le début d'une guerre silencieuse dont Kinross et Cooper ne sont pas les seuls à entrevoir les enjeux. Partout sur la Terre, face à ceux qui veulent contrôler le monde et les vies, l’ultime course contre la montre a commencé...


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Nous étions les hommes contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 468 pages
  • Editeur : POCKET (9 janvier 2014)
  • Collection : Pocket thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266220357
  • ISBN-13: 978-2266220354
  • Dimensions du produit: 10,8 x 2,7 x 17,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (58 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.603 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Gilles Legardinier

En quelques livres seulement, Gilles Legardinier s'est imposé comme un auteur majeur, à part, capable de nous faire éclater de rire avec des sujets graves ou de faire surgir l'extraordinaire d'un quotidien que son imagination débordante fait pétiller. Son succès phénoménal s'explique sans doute par son aptitude à parler intimement à chacun.

Gilles Legardinier s'est toujours attaché à faire naître des émotions qui se partagent. Après avoir travaillé sur les plateaux de cinéma américains et anglais, notamment comme pyrotechnicien, il a réalisé des films publicitaires, des bandes-annonces et des documentaires sur plusieurs films internationaux. Il se consacre aujourd'hui à la communication pour le cinéma pour de grands studios et aux scénarios, ainsi qu'à l'écriture de ses romans.
Alternant des genres très variés avec un même talent, il s'est entre autres illustré dans le thriller avec L'Exil des Anges (Prix SNCF du polar 2010) et Nous étions les hommes (2011), mais aussi plus récemment dans la comédie, qui lui a valu un succès international avec Demain j'arrête ! (2011), Complètement cramé ! (2012) ainsi que Et soudain tout change (2013) - tous parus chez Fleuve Éditions.
Son nouveau roman, Ça peut pas rater, paraît le 2 octobre 2014 chez le même éditeur.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

36 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile  Par Raven - www.plume-libre.com sur 14 janvier 2011
Format: Poche
Gilles Legardinier a su, en seulement deux romans, conquérir un très large public, son style inimitable fait que le lecteur se sent tout de suite bien avec les personnages et rentre dans l'histoire dès les premières pages.
Après la mémoire dans « L'Exil des Anges », l'auteur s'attaque ici à l'une des maladies les plus cruelles qui puisse exister, Alzheimer, et le résultat est surprenant. Il connait son sujet, la qualité des recherches qu'il a pu faire est impressionnante, on pourrait penser qu'on va très vite s'y perdre, que tout ça c'est trop compliqué, mais détrompez-vous, tout va vous paraitre très clair, presqu'effrayant, jamais cette maladie n'a été vu sous ce jour.
Avec beaucoup de respect et de pudeur, il explique le fléau que représente ce mal qui ronge les êtres que l'on aime. La détermination d'Alex Kincross et de Jenni Cooper va nous tenir éveillée tout au long de ce récit où nous attendent des rencontres inoubliables.
Car qu'ils soient « méchants » ou « gentils », les personnages de Gilles Legardinier sont de ceux que l'on n'oublie pas facilement, on a l'impression que l'auteur ne peut (ou ne veut) pas laisser quelqu'un sans une once d'humanité, parfois bien cachée, mais, pour moi, elle est là, au fond de chacun d'eux, c'est peut-être pour cela qu'on a du mal à les lâcher.

Gilles Legardinier écrit des histoires, de celles qui font peur, oui, mais elles sont aussi pleines d'espoir. Il aime les gens et ça se ressent, il est capable de vous faire pleurer sans pour autant devoir en rajouter, des mots simples qui vont droit au cœur des lecteurs, voilà sa recette et franchement qu'il n'en change jamais !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vandecasteele sur 23 février 2011
Format: Poche
La vie nous réserve parfois de belles surprises.
Ouvrir un livre de Gilles Legardinier, c'est partir à la rencontre d'un écrivain chaleureux et profondément humain, qui aime (ou pas) ses congénères pour ce qu'ils sont, et non pas pour ce qu'ils montrent.
"Nous étions les hommes" ne fait pas exception à ses précédents livres: vous y trouverez une excellente et prenante intrigue, du rythme, des dialogues ciselés, du suspense et des rebondissements...
Un vrai régal. N'hésitez pas une seule seconde et craquez pour cette ode à l'Humanité!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Isa TOP 500 COMMENTATEURS sur 28 février 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
Le 4ème livre que je découvre de cet auteur et j'adhère... complètement. Le sujet m'intéressait (Alzheimer) car j'ai cotoyé ces personnes en bénévolat dans un home mais honnetement, j'ai trouvé cela assez lourd psychologiquement car.. c'était une première fois pour moi de vivre et de partager des moments avec des personnes malades et pour certaines d'entre elles, étaient des cas de maladie avancée... et j'avais envie/besoin de comprendre, de lire quelque chose, d'apprendre.... c'est un roman bien ficelé, on ne s'y ennuie jamais, un coté, action, mystère, grandes émotions humaines, amitié. Gérer, comprendre une maladie très répandue sur notre planète dans un roman passionnant, vivant, drole aussi. malgré le sujet abordé, il reste léger sans s'appesantir sur un drame de notre société que cette maladie surtout pour l'entourage. mais grace à ce brillant auteur, ce roman donne de l'espoir, de l'amour, et évidemment, ne donne pas vraiment de solution (sommes-nous surpris) ce livre fiction propose une théorie une ébauche de solutions, de remède de vie et d'acceptation de l'innaceptable pour une foi en la vie et nos destinées.
Si Gilles avait trouvé le remède afin de guérir l'Alzheimer, soyons sérieux, il n'y aurait plus aucun malade sur notre petite planète... mais il l'aborde avec sincérité, avec conviction, amour, pour qu'on comprenne, qu'on garde espoir en l'humanité.....
Très vivant, j'aime bcp cet auteur. Il a une écriture mystérieuse et magique.....
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Véro sur 3 mars 2013
Format: Poche Achat vérifié
juste excellent !...lecture passionnante de bout en bout...le fil conducteur du roman plutôt original....on découvre page après page les différents éléments du puzzle...et le final reste surprenant....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par gaelle P sur 20 avril 2011
Format: Poche
Gilles Legardinier réussi avec ce roman le très beau tour de force de nous tenir en haleine par une intrigue bien ficelée avec des personnages attachants et complexes dans leur simplicité, tout en nous interrogeant sur le bien-fondé de ce que nous sommes au plus profond de nous: les hommes. Beau challenge parfaitement maîtrisé. Ce roman restera un très bon moment de lecture.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par TORNADE COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 13 mars 2014
Format: Poche
Scott Kinross et Jenni Cooper, respectivement docteur et généticienne, travaillent ensemble plus déterminés que jamais, pour essayer d'éradiquer ce fléau qu'est la maladie d'Alzheimer, maladie qui touche de plus en plus de personnes. Ils font une découverte fondamentale et leurs efforts sont en passe d'être récompensés... mais la concurrence est rude et certains sont prêts à tout pour s'approprier cette découverte... Scott et Jenni rencontreront bien évidemment beaucoup d'embûches sur leur route...

C'est "L'Exil des Anges", que j'ai beaucoup apprécié, qui m'a fait connaître Gilles Legardinier. "Nous étions les hommes" est, selon moi, encore meilleur.
Ce thriller est avant tout une course contre la montre, une lutte acharnée des protagonistes, une enquête à cent à l'heure où l'on va de surprise en surprise et où le suspense est maintenu jusqu'à la fin. Je conseille vivement cette lecture qui mêle suspense, belle intrigue et rebondissements.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?