Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Novecento : Pianiste Poche – 7 février 2002


Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00 EUR 3,79

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.


Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Poche: 87 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : Reprint (7 février 2002)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070419878
  • ISBN-13: 978-2070419876
  • Dimensions du produit: 0,8 x 10,8 x 17,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (24 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.124 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par dumdumgirl on 28 janvier 2009
Format: Poche
Un homme trouve sur un paquebot un nourrisson dans une boite en carton de citrons d'où son nom. Grandissant, le héros apprendra le piano et deviendra un grand virtuose.
Sous le mode du monologue, la narration s'axe sur un récit philosophique dans lequel l'on se demande si l'on apprend mieux le monde dans la sédentarité ou en traversant mille pays. Dans cette courte fable métaphorique mais au combien colorée, Novecento ne connait pas d'autre monde que celui de la mer, celui de la coque du bateau qu'il habite, et nous partageons avec délice cette poésie musicale. L'on y entend les notes, l'océan, l'on ressent l'appel de cette terre hypothétique que Novecento ne peut qu'imaginer, celle qu'il voudrait tâter du pied mais qui l'effraie tout à la fois.
Nous baignons dans une parfaite sonorité magique. Baricco joue divinement bien des mots comme son héros se balade sur les touches de son piano (A noter le duel mémorable qu'il livre avec Jerry Roll Morton, venu à bord spécialement pour affronter ce monstre dont tout le monde parle).
Ma note sera parfaite : 5 * !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Daniel Fattore TOP 500 COMMENTATEURS on 23 mai 2004
Format: Poche
Fort à cause de la vigueur de la langue orale, que la traduction transcrit de façon très vivante.
Emouvant à cause de l'histoire unique de ce pianiste nommé Novecento, qui passe sa vie entière sur un bateau.
Délicieux à cause des grandes envolées du texte, du goût de l'hyperbole, et des scènes prodigieuses comme celle où Novecento donne une "leçon de piano" à Jelly Roll Morton.
Et bref, ce qui n'est pas un inconvénient: comme les grands cuisiniers, les grands auteurs ne doivent pas laisser leurs auteurs repus et lassés - surtout ne pas les inviter à abuser des bonnes choses, telles que ce petit livre savoureux qu'est "Novecento: pianiste".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fred@ on 12 juillet 2006
Format: Poche
Même si je trouve 'Novecento' moins beau et moins poétique que 'Soie', j'ai tout de même aimé l'histoire de ce pianiste. Cette histoire d'amitié entre deux musiciens.
L'auteur utilise de nouveau le thème de la quête d'absolue. Vous ajoutez à cela une très belle écriture et ça ne peut que fonctionner, vous ne pouvez pas rester insensible. Baricco a décidément beaucoup de talent et c'est pourquoi il vous faut absolument le découvrir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par cyril on 8 août 2005
Format: Poche
Ce récit d'Alessandro Baricco est à l'image même de la musique de son personnage principal, le pianiste Novecento : surprenant, sur le fil de l'improvisation, d'une créativité et d'une richesse que l'on rencontre rarement.
Avec Baricco, la musique a trouvé un conteur, qui comme dans Amazone de Maxence Fermine (plus que recommandé si vous avez aimé ce récit), réussit le tour de force de faire frissonner d'émotion à l'écoute de Novecento, même si celui-ci est alors loin, bien loin sur son paquebot. Et comme en plus la traduction garde une richesse de langue tout en subtilité ... est-il besoin d'hésiter, vous les mélomanes ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Muller TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE on 11 mars 2012
Format: Poche Achat vérifié
Novecento :pianiste/Alessandro Baricco
Au terme de la lecture de cette petite pièce, mon premier sentiment est que « Soie « était plus percutant, mieux ciselé et en somme meilleur. Cependant cela n'enlève rien à l'originalité du thème ni à la qualité du style. Cela se lit tout seul en deux heures.
La quête d'absolu de Novecento , qui n'a jamais mis les pieds à terre, est un thème riche, qui a mon sens n'a pas été exploité au mieux dans ce monologue poétique .
Je ne plagierai pas la vingtaine d'excellents commentaires qui ont été écrits par les lecteurs. Baricco reste à l'unanimité un maître.
Le passage qui m'a le plus séduit :
« Imagine, maintenant : un piano. Les touches ont un début. Et les touches ont une fin. Toi, tu sais qu'il y en a quatre vingt huit, là-dessus personne ne peut te rouler. Elles ne sont pas infinies, elles. Mais toi, tu es infini, et sur ces touches, la musique que tu peux jouer elle est infinie'. » Sans parler du duel avec Jelly Roll Morton...Un moment d'anthologie !
En attendant le prochain Baricco, lisez celui-là : vous ne serez pas déçu, sans être totalement bouleversé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par yasemin on 31 mars 2006
Format: Poche
J'ai adoré ce livre. Pour ceux qui n'ont pas vu le film, je le leur conseil. Il est connu sous le nom de "La légende du pianiste" ou "La légende de 1900". L'acteur est exceptionnel (Tim Roth) et il incarne très bien Novecento.
Personnellement, je joue du piano, j'aime ça et j'aime également les légendes ou les histoires émouvantes. Ce film est fait pour moi et je l'espère pour vous aussi...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par cano on 25 juin 2002
Format: Poche
comment s'insérer dans la peau d un personnage,le comprendre et rire, et pleurer de ses choix...
ce livre est un trésor d 'écriture... dès la première page, on s imagine dans un théâtre face à un excellent comédien... puis au fil de l histoire l acteur disparait et est remplacé par les personnages... à tel point que meme le coeur le plus dur et le plus résistant ne saurait etre touché par cette histoire passionnante... après Soie et Océan Mer qui sont aussi deux perles de l écriture moderne, Novecento est un délice...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?