La Nuit de l'erreur et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 19,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Nuit de l'erreur a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Nuit de l'erreur Broché – 18 janvier 1997


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,90
EUR 9,45 EUR 0,01
CD audio
"Veuillez réessayer"

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • Broché: 312 pages
  • Editeur : Seuil; Édition : SEUIL (18 janvier 1997)
  • Collection : Cadre Rouge
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020215950
  • ISBN-13: 978-2020215954
  • Dimensions du produit: 20,5 x 14 x 2,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 647.822 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Tahar Ben Jelloun est né à Fès en 1944. Il a obtenu le prix Goncourt en 1987 pour "La nuit sacrée". Il est l'auteur aux Éditions Gallimard de romans -- parmi lesquels "Partir", "Sur ma mère" et "Au pays" -- de récits -- Jean Genet, menteur sublime et Par le feu -- et d'un recueil de poèmes : "Que la blessure se ferme".



© C.Hélie Gallimard

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par DJAMEL le 21 novembre 2010
Format: Poche
A ma lecture de ce livre, j'ai découvert des meures de la société marocaine, même si le roman reste une fiction, Ben Jelloun a sus lui donner une réalité presque crédible, peut être un peut trop de personnage qui nous oblige à suivre le file de l'histoire et revenir souvent en arrière et synchronisé un passage déjà lus, pour les personnes qui recherche de l'évasion je conseille vivement.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
Zina est le personnage central de ce roman, mi-réelle mi-imaginée.
Zina est belle, marginale et maudite. Elle a été conçue la nuit de l'erreur: elle porte en elle le mal et peut à tout moment l'irradier tout autour d'elle.
Grâce à ce pouvoir, elle va consacrer sa vie à se venger des hommes et de leur désir pugnace et violent.

L'histoire se déroule en grande partie à Tanger, ville trouble et décadente du nord Maroc, théâtre de tous les trafics.
L'auteur multiplie les points de vue narratifs ce qui a pour effet de brouiller un peu plus le contour des évènements et des personnages.

Les rapports homme/femme constituent la colonne vertébrale de ce roman. Ben Jelloun les décrit au fer rouge avec son humanisme et sa finesse habituels.
Il met en exergue la difficulté pour un homme et une femme de coexister, de s'aimer, de se supporter et entérine, en définitive, l'impossibilité de maintenir ad vitam aeternam un équilibre fait d'harmonie et d'intensité.

Il dépeint une sexualité brutale et sauvage enténébrée par des instincts masculins incontrôlables.
Il croque un Maroc engagé dans un océan de misère, de corruption, de religiosité mêlée à la superstition.

In fine, ce livre fait éclater la frontière entre le réel et l'irréel et pose en postulat immuable l'insatisfaction perpétuelle de l'être humain, quelle que soit sa condition. Celui-ci ne peut échapper à l'asphyxie que par la possibilité d'un "ailleurs", d'un "autre chose", en un mot par l'imaginaire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?