Appli Amazon

Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
OU812
 
Agrandissez cette image
 

OU812

15 mai 1988 | Format : MP3

EUR 11,70 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,26 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:14
30
2
5:38
30
3
4:30
30
4
7:04
30
5
4:01
30
6
4:31
30
7
4:24
30
8
5:26
30
9
5:55
30
10
3:51
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 15 mai 1988
  • Date de sortie: 15 mai 1988
  • Label: Rhino
  • Copyright: 1998 Warner Bros. Records Inc. for the U.S. and WEA International Inc. for the world outside of the U.S.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 50:34
  • Genres:
  • ASIN: B003SW7STS
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.363 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par MONSTERS OF METAL le 11 juillet 2006
Format: CD
en 1988 le groupe est en roue libre et l'alcool commence à faire de sérieux ravages sur la personnalité d'Edward Van Halen. super-star du rock US, tête d'affiche du gigantesque festival itinérant MONSTERS OF ROCK, le groupe publie cet album banalement moyen où le meilleur (Sucker in a 3 piece) et le très original (Cabo Wabo) cotoie le mièvre (When it's love) voir le remplissage (Source of infection). ni exceptionnel, ni à jeter, moyen : au choix c'est décevant pour les puristes, ou le groupe n'avait pas les moyens de faire mieux à l'époque, et c'est plutôt mon avis compte tenu de l'abus généralisé d'alcool, la preuve avec FUCK trois ans plus tard , Van halen retrouvera le sommet d'une manière imparable. au fait, OU812, c'est en anglais phonétique oh you ate one too, (en français tiens toi aussi t'en as mangé une) en réference au eat'em and smile (en français bien faire et laissez braire) de David Lee Roth, la belle ambiance!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laurent Jacquot le 15 octobre 2013
Format: CD
"OU812" est un bon album quoiqu'en disent les puristes réfractaires aux claviers dominants et surtout au remplacement de David Lee Roth.
Nous sommes en 1988 et il ne faut pas oublier que l'importance des synthés était dans l'ère du temps.
Et franchement mieux vaut ce style tant que l'inspiration est là ainsi que les solos de guitares que l'affreux grunge arrivé dans les années 90, balayant tout ce qui pouvait se rapprocher de la moindre mélodie.
Bon ok "When it's love" est un peu dégoulinant mais c'est un bon morceau néanmoins, et puis "A.F.U" (Naturally wired"), "Source of infection" ou "Sucker in a 3 piece" sont bien là pour nous rappeler que Van Halen ne délaisse pas pour autant le Hard Rock pur et dur.
La nouvelle ère du groupe avec le fantastique Sammy Hagar fut même une réussite exemplaire de reconversion tant le résultat fut probant, peu de groupes ont d'ailleurs réussi ce périlleux exercice.
Le groupe lui-même n'a pas pu réitérer l'expérience et l'échec que fut "Van Halen III" avec Gary Cherone.
"OU812" n'est donc pas à éviter dans les albums du groupe, même si "Cabo Wabo" ne rend pas bien hommage au club de Sammy à Cabo San Lucas, ce dernier est un peu long et manque cruellement de relief ... "Black and blue" est en ce sens lui aussi assez moyen.
Par contre,il y a un lot de surprises qui relève bien l'intérêt que suscite ce disque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
J'ai complètement craqué sur cet album lors de sa sortie, en 1988, et je le réécoute là ce soir en rédigeant ce commentaire. Je suis surpris par l'avis des autres Amazonautes, qui, pour la plupart, considèrent cet opus comme mineur.

Manque d'inspiration ? Je pense au contraire qu'il s'agit là d'un retour aux sources, tellement les morceaux sont variés (du blues lent {"A Apolitical Blues"} à un up-tempo {"Source Of Infection"}), mais avec le passé, le vécu du groupe, et avec les technologies de l'époque. Bien sur, il y a des synthés ("When It's Love", "Feels So Good"), mais les compositions sont de mon point de vue nettement plus inspirées que celles de l'album d'avant...

Tout commence avec le décapant "Mine All Mine", un tempo rapide sur lequel Alex place une rythmique à la double pédale et des caisses claires syncopées à souhait. Une excellente chanson d'introduction, avec un refrain soft qui casse le rythme endiablé du morceau, et (est-ce nécessaire de le dire ?) un solo de guitare époustouflant.

A la batterie, Alex(ander The Great). Toujours aussi efficace, il fait ici la démonstration de son immense talent. Capable de plans de fou (dans le solo de guitare de "Mine All Mine" il est bien le seul à savoir se repérer dans la mesure...), il fait preuve d'une musicalité ENORME dans "Feels So Good", avec ce pattern de charleston sur le dôme de la cymbale supérieure… Ayant délaissé les pads électroniques de l'époque 5150, il joue à nouveau sur un set acoustique, et c'est tout en son honneur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Oman le 28 août 2014
Format: CD
... jusqu'à la lecture du très recommandable pavé de Thierry Aznar "Hard rock & Heavy metal T1" je me sentais un peu seul dans ma relation avec cet album. Aznar en fait des albums essentiel des années 80, et termine son éloquente chronique par "...le succès est au rendez-vous, les critiques pissent froid, toujours pas remis du départ de David Lee Roth, n'y comprennent rien et se déchainent ! Tant pis pour eux !" ... Rien n'a changé depuis lors et pourtant une simple écoute laisse parfaitement pantois devant la classe renversante de ce groupe, le potentiel exceptionnel des compos, la mise en place, la production... la rythmique atteint des sommets, les claviers renforcent le potentiel et n'ont pas pris une ride, bref c'est d'un niveau de maitrise ahurissant. Cette opposition David/Sammy a depuis longtemps tourné à la caricature, les deux sont d'énormes artistes (combien de chanteurs peut-on placer avant Sammy Hagar en toute objectivité ?), les deux époques sont aussi exceptionnelles l'une que l'autre, etc. Bref pour deux euros achetez-vous cet album, dépensez le reste pour le bouquin de Aznar et plongez-vous dans ce tourbillon avant de vous soumettre aux jugements des ayatollahs...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique