ARRAY(0xb0f8ed68)

Oasis

 

Top albums (Voir les 172)


Voir les 172 albums de Oasis

Oasis : top des titres MP3
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 262
  Titre Album
Durée
 
Wonderwall Wonderwall
4:18
Stop Crying Your Heart Out Heathen Chemistry
5:05
Supersonic Definitely Maybe
4:43
Little By Little Time Flies... 1994-2009
4:53
Don't Look Back In Anger (What's The Story) Morning Glory
4:47
Supersonic Supersonic
4:44
Wonderwall (What's The Story) Morning Glory
4:18
Some Might Say (What's The Story) Morning Glory
5:28
Bring It On Down Shakermaker
4:17
Stand By Me Time Flies... 1994-2009
5:59

Image de Oasis

Dernier Tweet

oasis

To mark Record Store Day on Sat, Big Brother will release a remastered replica on heavyweight vinyl of ‘Supersonic’. RT for a chance to win.


Biographie

A l'origine de l'aventure, Noel Gallagher, jeune mancunien qui cache sa timidité derrière sa guitare et la porte de sa chambre. Tentant ainsi d'échapper à l'avenir qui attend les jeunes prolétaires de son âge,c'est-à-dire partagé entre des petits boulots inintéressants et le bureau des offres d'emploi. Attendant son heure, il la croit venue alors qu'un groupe local qui monte, les Inspiral Carpets, fait passer des auditions pour trouver son nouveau chanteur. Fort de quelques compositions qui feront plus tard les beaux jours d'Oasis, il se présente mais n'obtient qu'un poste de roadie. Un rôle ... Lire la suite

A l'origine de l'aventure, Noel Gallagher, jeune mancunien qui cache sa timidité derrière sa guitare et la porte de sa chambre. Tentant ainsi d'échapper à l'avenir qui attend les jeunes prolétaires de son âge,c'est-à-dire partagé entre des petits boulots inintéressants et le bureau des offres d'emploi. Attendant son heure, il la croit venue alors qu'un groupe local qui monte, les Inspiral Carpets, fait passer des auditions pour trouver son nouveau chanteur. Fort de quelques compositions qui feront plus tard les beaux jours d'Oasis, il se présente mais n'obtient qu'un poste de roadie. Un rôle qui va lui permettre d'apprendre les ficelles du métier.

En tournée avec les Carpets, Noel apprend que Liam, son frère cadet, a eu LA révélation de sa vie après avoir vu jouer les Stones Roses et qu'il a rejoint un petit groupe de rock nommé Rain. La formation se compose alors de Liam Gallagher au chant, Paul «Bonehead» Arthurs à la guitare, Paul «Guigsy»Mac Guigan à la basse et Tony Mac Carroll à la batterie. A son retour,le grand frère va les voir sur scène, le reste appartient désormais à l'histoire... Impressionné par le charisme de Liam, il est loin de l'être, en revanche, par ce qu'il entend. Mais la médiocrité des compositions de Rain, rapidement rebaptisé Oasis, va enfin être pour lui l'occasion de révéler les siennes au grand jour. Sûr que cette fois-ci, son heure a véritablement sonné, Noel prend les commandes du groupe dont il se proclame guitariste solo et unique auteur-compositeur. Si leurs premiers concerts se déroulent devant des salles presque vides, ils leur permettent de peaufiner leurs morceaux en attendant qu'une maison de disques accepte de les signer. Nous sommes en mai 1993 et Oasis a rendez-vous avec son destin. Alors qu'il est parti pour Glasgow soutenir une autre formation de Manchester, le groupe insiste jusqu'à obtenir l'autorisation de monter sur scène. AlanMcGee, fondateur du label Creation Records, est présent dans la salle.Convaincu que ce qu'il vient de voir mérite d'être enregistré, il leur propose aussitôt un contrat.

Avant même l'arrivée de leu rpremier opus dans les bacs, la presse commence à leur consacrer de larges articles dithyrambiques et des interviews dans lesquelles les frères Gallagher affichent la confiance qu'ils ont en leur musique avec insolence. Un héritage musical largement inspiré des Beatles, un look de mauvais garçons non sans rappeler celui des Rolling Stones des débuts, le tout mené par deux frères dont les violentes disputes sont dignes de celles des frères Davis en leurs temps, il n'en fallait pas plus pour que l'Angleterre voit en eux les nouveaux porte-parole de leur génération. Le 11 avril 1994, le public est laissé seul juge : le premier single du groupe est enfin mis en vente et «Supersonic»se hisse à la onzième place des charts anglais. Le 30 août, les fans se pressent devant le Virgin Megastore Londonien de Marble Arch où Oasis se produit en live pour lancer Definitely Maybe dont cent cinquante mille exemplaires sont écoulés en moins d'une semaine, un démarrage sans précédent pour un premier album. Alors que l'année 1994 touche à sa fin, Noel enfonce le clou et puise dans ses dernières compositions pour révéler au grand jour «Whatever», unanimement propulsé meilleur single du groupe par la critique.

En avril 1995, la sortie de leur sixième single «Some Might Say» donne le ton de ce que sera la suite. Cependant, les tensions entreTony Mac Carroll et le reste du groupe sont devenues invivables et se soldent par le départ du batteur. Un artiste qui passe de l'anonymat à la lumière l'espace d'un album est toujours attendu par les critiques et le second LP fait souvent office de grand test. Oasis ne fait pas exception à la règle et à quelques jours d'entrer en studio, sa section rythmique est orpheline. Noel prend les choses en main et arrange une rencontre avec Alan White, frère du batteur de Paul Weller. A l'issu de l'entretien, le nouveau venu se voit remettre une copie de «Some Might Say»,le groupe se produisant au Top of the Pops le lendemain. Peu à peu, la presse même la plus sérieuse, comme au bon vieux temps de la bataille Stones contre Beatles, s'empresse de faire écho des tensions grandissantes entre les membres d'Oasis et ceux de Blur. Le conflit monte d'un cran quand la sortie du prochain single d'Oasis «Roll with it» est prévue le même jour que celle du «Country House» de leurs adversaires. Ce n'est que le début d'une véritable guerre par voie de presse, qui culmine lorsque Noel déclare qu'il espère voir le chanteur et le batteur du groupe mourir du SIDA. Conscient d'avoir poussé le bouchon beaucoup trop loin, le leader d'Oasis s'empresse de présenter des excuses publiques.

Très attendu, (What's the Story ?) Morning Glory,sort le 2 octobre 1995 et se montre largement à la hauteur des attentes du public. Alors que son prédécesseur est toujours classé, il se hisse numéro 1 en moins d'une semaine. Les 4 et 5 novembre, le groupe se produit devant 20 000 spectateurs au Earl's Court de Londres. Toujours décidés à conquérir l'Amérique, ils jouent outre-atlantique à guichet fermé au printemps 1996 avant de revenir aux sources pour deux soirs à Main Road, le mythique stade de Manchester City, devant 40 000 fans en délire. Oasis est devenu le présent et le futur du rock anglais et sa supériorité sur Blur semble incontestable.

Peu à peu, le groupe va prendre ses distances avec les médias. Si ce n'est pour montrer un Liam éméché échanger quelques coups avec un photographe, ou un ami de débauche, les tabloïds finissent par lâcher prise, laissant les membres d'Oasis retourner à leurs vies privées. Quelques mariages et naissances plus tard, chacun reprend le chemin des studios et les fans doivent attendre le 21 août 1997 pour découvrir le troisième album sobrement baptisé Be Here Now. Fraîchement accueilli par la critique, il est suivi d'une tournée dont on murmure qu'elle pourrait bien être la dernière. La sortie de The Masterplan, recueil des meilleures faces B, le 2 novembre 1998 vient encore ajouter de l'eau au moulin des rumeurs.

Alors qu'il semble au bord de l'explosion, le groupe créé l'événement en rentrant en studio courant 1999. Tout semble rentré dans l'ordre mais une fois l'album enregistré, Bonehead et Guigsy jettent l'éponge. En décembre 1999, Oasis monte sur scène avec Gem Archer, ex-Heavy Stereo,à la guitare rythmique et Andy Bell à la basse pour préparer la public à recevoir Standing On The Shoulders Of Giants prévu le 28 février 2000. A nouveau groupe, nouvelles résolutions et cet album est celui de la transition. Pour la première fois, Noel n'est plus l'unique songwriter et concède un titre à son frère. Enfin, la tournée de promo de ce quatrième LP donne naissance à un album live, Familiar to Millions, qui arrive dans les bacs le 13 novembre 2000. Et la nouvelle formule fonctionne.

Beaucoup ont cru qu'ils se brûleraient les ailes mais tel le phénix, Oasis est sorti des cendres plus décidé que jamais à laisser son empreinte marquer l'histoire du rock. Le 1er juillet 2002, Heathen Chemistry vient simplement mais efficacement rappeler au public que le 21èmesiècle devra compter avec eux. A un membre près, puisque c'est au tour d'Alan White de tourner le dos à l'aventure pendant la préparation du sixième opus du groupe. Désireux de prendre le temps de choisir son successeur, c'est avec un bonheur non dissimulé qu'Oasis a contacté Zak Starkey, fils de Ringo Starr qui joue sur certaines plages du dernieralbum sorti le 30 mai 2005, Don't Believe The Truth, et les accompagne en tournée quand ses obligations au sein des Who «reformés» le lui permettent.

Revenu en forme, Oasis sort en 2008 Dig Out Your Soul et semble reparti comme aux plus beaux jours. Las, lors de la tournée qui suit la sortie de l'album, les deux frères terribles se querellent une fois de plus. Noel claque la porte en août 2009 avant le concert prévu à Rock en Seine à Paris. Cette fois la fin du groupe semble bel et bien programmée. Les fans ont l'occasion de se rememorer le parcours génial et chaotique d'Oasis, à travers la compilation Time Flies 1994 - 2009. Ce double album reprend l'intégralité des simples sortis par l'un des plus grands groupes de rock des années quatre-vingt dix. Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene

A l'origine de l'aventure, Noel Gallagher, jeune mancunien qui cache sa timidité derrière sa guitare et la porte de sa chambre. Tentant ainsi d'échapper à l'avenir qui attend les jeunes prolétaires de son âge,c'est-à-dire partagé entre des petits boulots inintéressants et le bureau des offres d'emploi. Attendant son heure, il la croit venue alors qu'un groupe local qui monte, les Inspiral Carpets, fait passer des auditions pour trouver son nouveau chanteur. Fort de quelques compositions qui feront plus tard les beaux jours d'Oasis, il se présente mais n'obtient qu'un poste de roadie. Un rôle qui va lui permettre d'apprendre les ficelles du métier.

En tournée avec les Carpets, Noel apprend que Liam, son frère cadet, a eu LA révélation de sa vie après avoir vu jouer les Stones Roses et qu'il a rejoint un petit groupe de rock nommé Rain. La formation se compose alors de Liam Gallagher au chant, Paul «Bonehead» Arthurs à la guitare, Paul «Guigsy»Mac Guigan à la basse et Tony Mac Carroll à la batterie. A son retour,le grand frère va les voir sur scène, le reste appartient désormais à l'histoire... Impressionné par le charisme de Liam, il est loin de l'être, en revanche, par ce qu'il entend. Mais la médiocrité des compositions de Rain, rapidement rebaptisé Oasis, va enfin être pour lui l'occasion de révéler les siennes au grand jour. Sûr que cette fois-ci, son heure a véritablement sonné, Noel prend les commandes du groupe dont il se proclame guitariste solo et unique auteur-compositeur. Si leurs premiers concerts se déroulent devant des salles presque vides, ils leur permettent de peaufiner leurs morceaux en attendant qu'une maison de disques accepte de les signer. Nous sommes en mai 1993 et Oasis a rendez-vous avec son destin. Alors qu'il est parti pour Glasgow soutenir une autre formation de Manchester, le groupe insiste jusqu'à obtenir l'autorisation de monter sur scène. AlanMcGee, fondateur du label Creation Records, est présent dans la salle.Convaincu que ce qu'il vient de voir mérite d'être enregistré, il leur propose aussitôt un contrat.

Avant même l'arrivée de leu rpremier opus dans les bacs, la presse commence à leur consacrer de larges articles dithyrambiques et des interviews dans lesquelles les frères Gallagher affichent la confiance qu'ils ont en leur musique avec insolence. Un héritage musical largement inspiré des Beatles, un look de mauvais garçons non sans rappeler celui des Rolling Stones des débuts, le tout mené par deux frères dont les violentes disputes sont dignes de celles des frères Davis en leurs temps, il n'en fallait pas plus pour que l'Angleterre voit en eux les nouveaux porte-parole de leur génération. Le 11 avril 1994, le public est laissé seul juge : le premier single du groupe est enfin mis en vente et «Supersonic»se hisse à la onzième place des charts anglais. Le 30 août, les fans se pressent devant le Virgin Megastore Londonien de Marble Arch où Oasis se produit en live pour lancer Definitely Maybe dont cent cinquante mille exemplaires sont écoulés en moins d'une semaine, un démarrage sans précédent pour un premier album. Alors que l'année 1994 touche à sa fin, Noel enfonce le clou et puise dans ses dernières compositions pour révéler au grand jour «Whatever», unanimement propulsé meilleur single du groupe par la critique.

En avril 1995, la sortie de leur sixième single «Some Might Say» donne le ton de ce que sera la suite. Cependant, les tensions entreTony Mac Carroll et le reste du groupe sont devenues invivables et se soldent par le départ du batteur. Un artiste qui passe de l'anonymat à la lumière l'espace d'un album est toujours attendu par les critiques et le second LP fait souvent office de grand test. Oasis ne fait pas exception à la règle et à quelques jours d'entrer en studio, sa section rythmique est orpheline. Noel prend les choses en main et arrange une rencontre avec Alan White, frère du batteur de Paul Weller. A l'issu de l'entretien, le nouveau venu se voit remettre une copie de «Some Might Say»,le groupe se produisant au Top of the Pops le lendemain. Peu à peu, la presse même la plus sérieuse, comme au bon vieux temps de la bataille Stones contre Beatles, s'empresse de faire écho des tensions grandissantes entre les membres d'Oasis et ceux de Blur. Le conflit monte d'un cran quand la sortie du prochain single d'Oasis «Roll with it» est prévue le même jour que celle du «Country House» de leurs adversaires. Ce n'est que le début d'une véritable guerre par voie de presse, qui culmine lorsque Noel déclare qu'il espère voir le chanteur et le batteur du groupe mourir du SIDA. Conscient d'avoir poussé le bouchon beaucoup trop loin, le leader d'Oasis s'empresse de présenter des excuses publiques.

Très attendu, (What's the Story ?) Morning Glory,sort le 2 octobre 1995 et se montre largement à la hauteur des attentes du public. Alors que son prédécesseur est toujours classé, il se hisse numéro 1 en moins d'une semaine. Les 4 et 5 novembre, le groupe se produit devant 20 000 spectateurs au Earl's Court de Londres. Toujours décidés à conquérir l'Amérique, ils jouent outre-atlantique à guichet fermé au printemps 1996 avant de revenir aux sources pour deux soirs à Main Road, le mythique stade de Manchester City, devant 40 000 fans en délire. Oasis est devenu le présent et le futur du rock anglais et sa supériorité sur Blur semble incontestable.

Peu à peu, le groupe va prendre ses distances avec les médias. Si ce n'est pour montrer un Liam éméché échanger quelques coups avec un photographe, ou un ami de débauche, les tabloïds finissent par lâcher prise, laissant les membres d'Oasis retourner à leurs vies privées. Quelques mariages et naissances plus tard, chacun reprend le chemin des studios et les fans doivent attendre le 21 août 1997 pour découvrir le troisième album sobrement baptisé Be Here Now. Fraîchement accueilli par la critique, il est suivi d'une tournée dont on murmure qu'elle pourrait bien être la dernière. La sortie de The Masterplan, recueil des meilleures faces B, le 2 novembre 1998 vient encore ajouter de l'eau au moulin des rumeurs.

Alors qu'il semble au bord de l'explosion, le groupe créé l'événement en rentrant en studio courant 1999. Tout semble rentré dans l'ordre mais une fois l'album enregistré, Bonehead et Guigsy jettent l'éponge. En décembre 1999, Oasis monte sur scène avec Gem Archer, ex-Heavy Stereo,à la guitare rythmique et Andy Bell à la basse pour préparer la public à recevoir Standing On The Shoulders Of Giants prévu le 28 février 2000. A nouveau groupe, nouvelles résolutions et cet album est celui de la transition. Pour la première fois, Noel n'est plus l'unique songwriter et concède un titre à son frère. Enfin, la tournée de promo de ce quatrième LP donne naissance à un album live, Familiar to Millions, qui arrive dans les bacs le 13 novembre 2000. Et la nouvelle formule fonctionne.

Beaucoup ont cru qu'ils se brûleraient les ailes mais tel le phénix, Oasis est sorti des cendres plus décidé que jamais à laisser son empreinte marquer l'histoire du rock. Le 1er juillet 2002, Heathen Chemistry vient simplement mais efficacement rappeler au public que le 21èmesiècle devra compter avec eux. A un membre près, puisque c'est au tour d'Alan White de tourner le dos à l'aventure pendant la préparation du sixième opus du groupe. Désireux de prendre le temps de choisir son successeur, c'est avec un bonheur non dissimulé qu'Oasis a contacté Zak Starkey, fils de Ringo Starr qui joue sur certaines plages du dernieralbum sorti le 30 mai 2005, Don't Believe The Truth, et les accompagne en tournée quand ses obligations au sein des Who «reformés» le lui permettent.

Revenu en forme, Oasis sort en 2008 Dig Out Your Soul et semble reparti comme aux plus beaux jours. Las, lors de la tournée qui suit la sortie de l'album, les deux frères terribles se querellent une fois de plus. Noel claque la porte en août 2009 avant le concert prévu à Rock en Seine à Paris. Cette fois la fin du groupe semble bel et bien programmée. Les fans ont l'occasion de se rememorer le parcours génial et chaotique d'Oasis, à travers la compilation Time Flies 1994 - 2009. Ce double album reprend l'intégralité des simples sortis par l'un des plus grands groupes de rock des années quatre-vingt dix. Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene

A l'origine de l'aventure, Noel Gallagher, jeune mancunien qui cache sa timidité derrière sa guitare et la porte de sa chambre. Tentant ainsi d'échapper à l'avenir qui attend les jeunes prolétaires de son âge,c'est-à-dire partagé entre des petits boulots inintéressants et le bureau des offres d'emploi. Attendant son heure, il la croit venue alors qu'un groupe local qui monte, les Inspiral Carpets, fait passer des auditions pour trouver son nouveau chanteur. Fort de quelques compositions qui feront plus tard les beaux jours d'Oasis, il se présente mais n'obtient qu'un poste de roadie. Un rôle qui va lui permettre d'apprendre les ficelles du métier.

En tournée avec les Carpets, Noel apprend que Liam, son frère cadet, a eu LA révélation de sa vie après avoir vu jouer les Stones Roses et qu'il a rejoint un petit groupe de rock nommé Rain. La formation se compose alors de Liam Gallagher au chant, Paul «Bonehead» Arthurs à la guitare, Paul «Guigsy»Mac Guigan à la basse et Tony Mac Carroll à la batterie. A son retour,le grand frère va les voir sur scène, le reste appartient désormais à l'histoire... Impressionné par le charisme de Liam, il est loin de l'être, en revanche, par ce qu'il entend. Mais la médiocrité des compositions de Rain, rapidement rebaptisé Oasis, va enfin être pour lui l'occasion de révéler les siennes au grand jour. Sûr que cette fois-ci, son heure a véritablement sonné, Noel prend les commandes du groupe dont il se proclame guitariste solo et unique auteur-compositeur. Si leurs premiers concerts se déroulent devant des salles presque vides, ils leur permettent de peaufiner leurs morceaux en attendant qu'une maison de disques accepte de les signer. Nous sommes en mai 1993 et Oasis a rendez-vous avec son destin. Alors qu'il est parti pour Glasgow soutenir une autre formation de Manchester, le groupe insiste jusqu'à obtenir l'autorisation de monter sur scène. AlanMcGee, fondateur du label Creation Records, est présent dans la salle.Convaincu que ce qu'il vient de voir mérite d'être enregistré, il leur propose aussitôt un contrat.

Avant même l'arrivée de leu rpremier opus dans les bacs, la presse commence à leur consacrer de larges articles dithyrambiques et des interviews dans lesquelles les frères Gallagher affichent la confiance qu'ils ont en leur musique avec insolence. Un héritage musical largement inspiré des Beatles, un look de mauvais garçons non sans rappeler celui des Rolling Stones des débuts, le tout mené par deux frères dont les violentes disputes sont dignes de celles des frères Davis en leurs temps, il n'en fallait pas plus pour que l'Angleterre voit en eux les nouveaux porte-parole de leur génération. Le 11 avril 1994, le public est laissé seul juge : le premier single du groupe est enfin mis en vente et «Supersonic»se hisse à la onzième place des charts anglais. Le 30 août, les fans se pressent devant le Virgin Megastore Londonien de Marble Arch où Oasis se produit en live pour lancer Definitely Maybe dont cent cinquante mille exemplaires sont écoulés en moins d'une semaine, un démarrage sans précédent pour un premier album. Alors que l'année 1994 touche à sa fin, Noel enfonce le clou et puise dans ses dernières compositions pour révéler au grand jour «Whatever», unanimement propulsé meilleur single du groupe par la critique.

En avril 1995, la sortie de leur sixième single «Some Might Say» donne le ton de ce que sera la suite. Cependant, les tensions entreTony Mac Carroll et le reste du groupe sont devenues invivables et se soldent par le départ du batteur. Un artiste qui passe de l'anonymat à la lumière l'espace d'un album est toujours attendu par les critiques et le second LP fait souvent office de grand test. Oasis ne fait pas exception à la règle et à quelques jours d'entrer en studio, sa section rythmique est orpheline. Noel prend les choses en main et arrange une rencontre avec Alan White, frère du batteur de Paul Weller. A l'issu de l'entretien, le nouveau venu se voit remettre une copie de «Some Might Say»,le groupe se produisant au Top of the Pops le lendemain. Peu à peu, la presse même la plus sérieuse, comme au bon vieux temps de la bataille Stones contre Beatles, s'empresse de faire écho des tensions grandissantes entre les membres d'Oasis et ceux de Blur. Le conflit monte d'un cran quand la sortie du prochain single d'Oasis «Roll with it» est prévue le même jour que celle du «Country House» de leurs adversaires. Ce n'est que le début d'une véritable guerre par voie de presse, qui culmine lorsque Noel déclare qu'il espère voir le chanteur et le batteur du groupe mourir du SIDA. Conscient d'avoir poussé le bouchon beaucoup trop loin, le leader d'Oasis s'empresse de présenter des excuses publiques.

Très attendu, (What's the Story ?) Morning Glory,sort le 2 octobre 1995 et se montre largement à la hauteur des attentes du public. Alors que son prédécesseur est toujours classé, il se hisse numéro 1 en moins d'une semaine. Les 4 et 5 novembre, le groupe se produit devant 20 000 spectateurs au Earl's Court de Londres. Toujours décidés à conquérir l'Amérique, ils jouent outre-atlantique à guichet fermé au printemps 1996 avant de revenir aux sources pour deux soirs à Main Road, le mythique stade de Manchester City, devant 40 000 fans en délire. Oasis est devenu le présent et le futur du rock anglais et sa supériorité sur Blur semble incontestable.

Peu à peu, le groupe va prendre ses distances avec les médias. Si ce n'est pour montrer un Liam éméché échanger quelques coups avec un photographe, ou un ami de débauche, les tabloïds finissent par lâcher prise, laissant les membres d'Oasis retourner à leurs vies privées. Quelques mariages et naissances plus tard, chacun reprend le chemin des studios et les fans doivent attendre le 21 août 1997 pour découvrir le troisième album sobrement baptisé Be Here Now. Fraîchement accueilli par la critique, il est suivi d'une tournée dont on murmure qu'elle pourrait bien être la dernière. La sortie de The Masterplan, recueil des meilleures faces B, le 2 novembre 1998 vient encore ajouter de l'eau au moulin des rumeurs.

Alors qu'il semble au bord de l'explosion, le groupe créé l'événement en rentrant en studio courant 1999. Tout semble rentré dans l'ordre mais une fois l'album enregistré, Bonehead et Guigsy jettent l'éponge. En décembre 1999, Oasis monte sur scène avec Gem Archer, ex-Heavy Stereo,à la guitare rythmique et Andy Bell à la basse pour préparer la public à recevoir Standing On The Shoulders Of Giants prévu le 28 février 2000. A nouveau groupe, nouvelles résolutions et cet album est celui de la transition. Pour la première fois, Noel n'est plus l'unique songwriter et concède un titre à son frère. Enfin, la tournée de promo de ce quatrième LP donne naissance à un album live, Familiar to Millions, qui arrive dans les bacs le 13 novembre 2000. Et la nouvelle formule fonctionne.

Beaucoup ont cru qu'ils se brûleraient les ailes mais tel le phénix, Oasis est sorti des cendres plus décidé que jamais à laisser son empreinte marquer l'histoire du rock. Le 1er juillet 2002, Heathen Chemistry vient simplement mais efficacement rappeler au public que le 21èmesiècle devra compter avec eux. A un membre près, puisque c'est au tour d'Alan White de tourner le dos à l'aventure pendant la préparation du sixième opus du groupe. Désireux de prendre le temps de choisir son successeur, c'est avec un bonheur non dissimulé qu'Oasis a contacté Zak Starkey, fils de Ringo Starr qui joue sur certaines plages du dernieralbum sorti le 30 mai 2005, Don't Believe The Truth, et les accompagne en tournée quand ses obligations au sein des Who «reformés» le lui permettent.

Revenu en forme, Oasis sort en 2008 Dig Out Your Soul et semble reparti comme aux plus beaux jours. Las, lors de la tournée qui suit la sortie de l'album, les deux frères terribles se querellent une fois de plus. Noel claque la porte en août 2009 avant le concert prévu à Rock en Seine à Paris. Cette fois la fin du groupe semble bel et bien programmée. Les fans ont l'occasion de se rememorer le parcours génial et chaotique d'Oasis, à travers la compilation Time Flies 1994 - 2009. Ce double album reprend l'intégralité des simples sortis par l'un des plus grands groupes de rock des années quatre-vingt dix. Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page