Oedipe reine (La Bleue) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Oedipe reine a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Sillage Librairie
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: bords et coins un peu frottés; un peu défraichi; intérieur TBE sinon.
Amazon rachète votre
article EUR 5,26 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Oedipe reine Broché – 2 avril 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 9,94

Fête des Mères Fête des Mères


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Oedipe reine + Belle et bête + Jouir, obéir et autres activités vitales
Prix pour les trois: EUR 47,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

La vérité est qu'il était incapable d'envoyer les femmes au ciel avec sa queue. Voilà pourquoi tout a commencé. Ou plutôt parce qu'il refusait de l'admettre. Ce conflit le poussait à faire appel soit à des putes soit à des femmes amoureuses. Mais comme il était pingre il se contentait des amoureuses, sauf pendant les périodes où la gloire lui souriait et les putes lui étaient offertes. Et il en trouvait toujours parce qu'il était parfaitement indifférent à l'âge, à la beauté ou à l'esprit de ses maîtresses. Sans compter qu'il n'avait aucun scrupule à se jouer de leurs sentiments ou de leurs plaisirs en se déclarant amoureux d'elles à son tour. Seul lui importait qu'elles lui disent : «Ta queue est un cadeau somptueux. Elle est majestueuse. Jamais je n'avais été transpercée par un organe aussi accablant, aussi impressionnant.» Alors qu'elles ne se rendaient même pas compte si elle rentrait, sortait ou mourait. Et même quand il enculait, elle était incapable de faire naître la gratitude exquise que produit la douleur.
Cependant, la joie que lui provoquaient ces phrases était trop ténue pour le satisfaire. Samuel était conscient que ces femmes lui mentaient. Ainsi cherchait-il à compenser avec toutes sortes de brutalités les duretés qu'il ne pouvait pas leur infliger. Il les manipulait comme si leur corps était en plastique. Il les tordait dans tous les sens. Il leur provoquait des sciatiques, des lumbagos, des bleus, des paralysies partielles. Et il les traitait de «sales putes», de «sacs à bites», de «trous infâmes». «Je vais te baiser, je vais te faire enfiler par l'ensemble de la planète. Je te viole, je te défonce, je pisse sur toi, écarte tes jambes et montre-moi, tu n'es rien, rien», leur criait-il. Jamais il ne s'arrêtait de parler, de promettre, de menacer, d'injurier. Et moi je pensais : «S'il pouvait m'enfoncer une belle queue il se tairait, il serait doux, il m'aimerait.»
La puissance des bites avait toujours été fondamentale pour moi. Et c'était moins la taille ou la grosseur de cet organe qui comptait que son élasticité. J'avais compris assez tôt qu'il n'y a que celles de cette race si spécifique qui peuvent réveiller la méduse qui sommeille au fond de nos abîmes et dont la fonction est de nous avaler tout entières. Non seulement la totalité de notre géographie mais aussi de notre biographie, de notre mémoire, de notre condition humaine. Nous remercions alors Dieu qui n'existe que pour être le réceptacle de la reconnaissance que nous ressentons. Tandis que les hommes qui n'ont pas le pouvoir de la réveiller ne nous procurent que des jouissances limitées, celles qui viennent du clitoris qui ne nous permettent pas d'accoucher de Dieu, mais juste d'adoucir l'aridité générale de la vie humaine. On le lèche, on le frotte et nous sommes englouties pendant quelques secondes et d'une manière très superficielle.

Revue de presse

Dans Œdipe reine, on trouvera tout ce qui manquait à Belle et Bête, c'est-à-dire l'essentiel : le sexe. Même s'il n'y est pas question de DSK ni de cochon, publier ce livre juste après le récit de sa liaison avec l'ex-patron du FMI n'a rien d'anodin, et il serait bien hypocrite de la part de Iacub de nier qu'il y ait un rapport entre les deux textes. Sauf qu' OEdipe reine s'affiche d'emblée du côté de la farce, d'une fantaisie sombre, une sorte de conte sadien à travers lequel Iacub signe un manifeste sur la jouissance féminine, et ce qu'elle fait de mieux, un essai sur la sexualité dans la société...
Elle reste l'une des rares à nous dire que le politique commence dans la sexualité, et à aborder le plaisir des femmes sans tabou ni langue de bois. (Nelly Kaprièlian - Les Inrocks, avril 2014)


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,26
Vendez Oedipe reine contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,26, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Stock (2 avril 2014)
  • Collection : La Bleue
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2234077427
  • ISBN-13: 978-2234077423
  • Dimensions du produit: 13,5 x 1,5 x 21,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 111.356 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mistermac le 29 avril 2014
Format: Broché Achat vérifié
Après avoir vu l'émission de Ruquier où Caron était scandalisé par ce livre ou le sexe était à toutes les pages,je comprends que ce monsieur n'a pas lu le livre. Un livre de 140 pages ou dans les cents premières il n'y a point de sexe et dans les 40 dernières ,rien de bien scandaleux, des termes un peu cru sans plus. L'histoire est cousue de fil blanc et pour ma part je l'ai trouvée sans aucun intérêt. Les personnages sont très peu développés ,on dirait une ébauche de roman.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par monique manier le 8 septembre 2014
Format: Broché
ce récit n'est pas épais mais je n'ai pas pu aller jusqu'au bout tant il mal écrit. Le plaisir féminin est un thème intéressant mais il méritait d'être traité correctement. L'histoire est baclée, c'est complètement stupide et même pas choquant contrairement à ce que voudrait faire croire l'auteure.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par christiane Petit le 7 avril 2015
Format: Format Kindle Achat vérifié
sans aucun interet!!! l'écriture bien sur est bonne - mais le sujet tellement cru. Je me suis ennuyée dès le premier chapitre!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Charles Taillens le 8 mai 2014
Format: Broché Achat vérifié
Au titre prometteur et présenté par Ruquier à l'émission de On n'est pas couché, ce livre n'a aucun intérêt. Très difficile à terminer, une histoire à dormir debout avec de prétendue séances psychologiques pour soigner son complexe d'Oedipe au féminin, et tout cela pour décrire et justifier des actes sexuels pervers et amoraux. À ne pas conseiller à des personnes non averties et averties. Très mauvais. Ne devrait même pas être mis dans une bibliothèque.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Martins Contreras le 12 avril 2014
Format: Broché
Un sublime conte philosophique où l'auteur s'interroge sur le sujet tabou de la jouissance sexuelle féminine et son déni par la société, qu'elle soit représentée par les hommes, les femmes et jusqu'à certaines féministes ! Une lecture hautement recommandée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?