EUR 49,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Oeuvres, tome 2 Cuir/luxe – 31 mars 1971

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres La Pléiade achetés = 1 agenda offert*

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Cuir/luxe, 31 mars 1971
"Veuillez réessayer"
EUR 49,70
EUR 49,50 EUR 30,00

PROMOTION_PLEIADE
Promotion La Pléiade : 1 agenda offert pour 2 livres achetés*
Pour l'achat de 2 livres de la collection La Pléiade, recevez un agenda illustré par Joann Sfar.
Pour découvrir l'offre et les conditions, cliquez ici.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Oeuvres, tome 2 + Renard : Oeuvres, tome 1
Prix pour les deux : EUR 103,20

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Jules Renardnaît à Châlons-sur-Mayenne, le 22 février 1864. À dix-sept ans, il quitte Chitry-les-Mines, où ses parents s'étaient installés, et vient à Paris. Il prépare l'École normale supérieure, puis se décide d'écrire : des vers tout d'abord, «Les Roses». Il fait son service militaire à Bourges, puis l'ayant accompli, cherche un emploi. Ses revenus sont plus que modestes, il écrit «Les Cloportes» - qu'il ne publie pas - et épouse Marie Morneau, en 1888. À cette période de misère, succède une époque faste au cours de laquelle il ne cesse de publier : «L'Ecornifleur» (1892), «Poil de carotte» (1893), «Le Vigneron dans sa vigne»(1893), «Histoires naturelles» (1894)... Il a deux enfants, fréquente les milieux littéraires à la mode, fait provision de notes pour son «Journal», loue «La Gloriette» à Chaumot où il est élu conseiller municipal, reçoit la Légion d'honneur. Il écrit des pièces de théâtre, devient maire de Chitry (1904) et entre à l'Académie Goncourt, en 1907. Entre 1898 et 1909, paraissent «Les Bucoliques» et «Monsieur Vernet». Il meurt à Paris le 22 mai 1910.


Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?