Omerta dans la police et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Omerta dans la police Broché – 8 octobre 2010


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,25
EUR 9,00 EUR 2,58

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Omerta dans la police + La Suspendue de la République
Prix pour les deux : EUR 35,25

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Je ne suis pas une rebelle. Je suis une enfant sage. J'ai toujours obéi et je n'ai jamais contesté l'ordre établi. Je suis entrée dans la police par idéalisme, on pourrait dire pour aider mon prochain. J'entends les railleries : «Pour aider son prochain, mieux vaut entrer dans les ordres. Ou chez Emmaüs !» Mère Teresa ou soeur Emmanuelle, en uniforme, faut voir ! J'ai toujours considéré que lorsqu'on fait le bien derrière soi, on le retrouve devant soi, comme disait ma grand-mère. Avec une philosophie pareille, rejoindre la police nationale était une évidence. J'avais longtemps cherché ma voie. Une carrière dans le privé pouvait, certes, être enrichissante, mais il me manquait quelque chose. Sans doute, apporter ma contribution à rendre la vie des autres plus vivable. Pour cela, j'ai choisi l'uniforme de la police. Préserver les libertés, les défendre contre la loi du plus fort, celle de la rue ou celle de l'argent qui procure des privilèges, au sens premier du terme, qui bafoue donc l'intérêt général et les valeurs républicaines. Quel policier n'a pas entendu un homme au cigare contester un PV et menacer de faire jouer ses relations ? On l'aura compris, ce présent ouvrage n'est pas un livre à charge contre la police. Il pointe surtout les dysfonctionnements de nos hiérarchies et leur soumission au pouvoir politique, quitte à trafiquer les chiffres.
On ne le dira jamais assez : tout cela se fait au détriment de la sécurité de nos concitoyens.
Si j'ai décidé d'écrire ce livre, alors que je suis toujours en fonction dans un service de la préfecture de police de Paris, c'est parce que j'ai une haute opinion du pays des droits de l'homme. Je continue de croire en la devise républicaine apposée au fronton de nos mairies et en la Déclaration des droits de l'homme affichée dans nos commissariats. Mais la contradiction, devenue permanente, entre ces idéaux et leur respect par le ministère de l'Intérieur m'a poussée à sortir de ma réserve. Je le fais sans parapluie ni filet. Certes, je suis tout à fait consciente des risques que j'encours et des poursuites éventuelles. Mais il existe des valeurs plus importantes que la préservation de son emploi et de son confort. Faire connaître à l'opinion publique les dérives de notre fonction est une oeuvre de salut public. Abus de pouvoirs, trafic de chiffres, discriminations de tous ordres doivent être inlassablement dénoncés. Mon expérience des dysfonctionnements vécus à la Police aux frontières sont largement partagés, à des degrés divers, par des centaines de collègues d'autres services de police de l'Hexagone et d'outre-mer !

Biographie de l'auteur

Avant d'entrer dans la police, Sihem Souid dirigeait un service d'une centaine de personnes au sein de la Brink's, l'entreprise américaine de sécurité. Après trois ans en service à la Police aux frontières d'Orly, elle a été affectée, à la suite de sa plainte contre sa hiérarchie, au service de prévention de la police qui dépend de la préfecture de police de Paris.


Détails sur le produit

  • Broché: 265 pages
  • Editeur : Le Cherche Midi; Édition : Le Cherche Midi (8 octobre 2010)
  • Collection : Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2749118018
  • ISBN-13: 978-2749118017
  • Dimensions du produit: 22 x 14 x 2,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 97.688 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Madamedub.com TOP 500 COMMENTATEURS sur 7 mars 2011
Format: Broché
Sihem Souid travaille pour une société de transport de fonds depuis des années, dans le secteur de l'aéroport d'Orly. Suite à divers évènements personnels, elle décide de se lancer dans la police, par vocation et mue par une ambition de justice un peu innocente.
Elle embrasse donc un univers professionnel depuis le bas de l'échelle, mais son expérience passée ne sera pas pour autant occultée. Grâce à sa maîtrise de certains logiciels et sa connaissance de l'aéroport d'Orly, elle est rapidement mutée à la PAF, Police aux Frontières, et demeure pendant plusieurs mois la jeune première la plus prometteuse parmi les nouvelles recrues.

Mais ce n'est pas par ce début chronologique et plein d'optimisme que s'ouvre le livre.
Plus réaliste, loin des rêves de justice et de défense de la loi, c'est par le récit de son viol que Sihem Souid ouvre son récit, ou plutôt par le piège dans lequel elle tombe. En réalité, ce qui étonne plus n'est pas tant le viol - qu'il y ait du danger à sortir le soir n'est plus une information qui étonne - , mais la réaction à laquelle se heurte la jeune policière suite à sa plainte. Connue des services pour avoir parlé et dénoncé certains abus aux journalistes, on l'accuse de donner dans le sensationnel et on estime que, après tout, elle n'a qu'à régler tous ses problèmes en faisant appel à la presse....
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par ocinu sur 29 janvier 2014
Format: Broché Achat vérifié
les gens plus plus honnêtes sont les plus dérangeants,il faut s'en débarrasser. dans les administrations seul ceux qui sont corrompus restes.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par mamie jo à Justine sur 14 juillet 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
très bonne lecture, cela nous permet de nous tenir au courant de ce qui se passe derrière les rideaux de la police
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Graff sur 19 novembre 2010
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre est excellent car il dénonce les excès de beaucoup de nos " élites" ( en tous cas qui pensent y être) sans tout démolir pour autant. C'est un véritable cri demandant une vrai justice y compris en dehors du sujet traité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patsy Stone sur 25 octobre 2010
Format: Broché
Je viens de refermer Omerta dans la police et ai trouvé le récit de Sihem Souid passionnant. Le commentaire laissé par Francis m'a quelque peu agacée voire énervée, j'imagine que ce lecteur qui discrédite cet ouvrage ne peut que faire partie des personnes dénoncées dans ce livre, c'est affligeant.
Un livre formidable à lire très vite !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par olivier sur 27 octobre 2010
Format: Broché
Vraiment bravo, à Sihem Souid, pour son courage de dénoncer tout cela. Pas un policier sur 1 million aurait eu le courage de le faire. Tout le monde sait bien et particulièrement dans la police que Sihem dit la vérité, je suis moi même policier en sécurité public et je suis époustouflé par son courage. C'est un récit, où l'on voit, dés les premiers mots de lecture la sincérité dans tout ce qu'elle décrit.
Par moment pendant la lecture de cette oeuvre, j'en ai pleuré, j'en ai crié et j'en ai aussi rit parfois...
A lire très vite, ce livre va réveiller certaines consciences!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 20 juin 2013
Format: Broché
Le 20 avril 2013, Sihem Souid, conseillère de madame la ministre de la justice Christiane Taubira, a écrit sur son compte tweeter :

«La plupart des manifestants de la manif pour tous ont une tête de nazi»

Cet écrit de l'auteur de "Omerta dans la police", ouvrage qui à sa publication avait eu l'heur de toucher quelques cordes sensibles, appelle trois remarques :

1/ Sihem Souid affiche une capacité hors norme à ne pas savoir observer - dur pour une ex de la Maison Poulaga et destruction immédiate de la teneur de ses écrits;
2/ Sihem Souid ment;
3/ Sihem Souid, postant ce twitt la veille de la Manif qui accueillit plusieurs dizaines de milliers de Parisiens participait au climat de guerre civile alimenté également par le taulier Manuel Gaz.

Pour le cumul évident de ces trois motifs d'une part, et pour le point Godwin, d'autre part, la note de 1* est donc attribuée à cette représentante de la Charlatanerie au pouvoir.
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bookaddict sur 18 mars 2012
Format: Broché
Jeune femme d'un grand courage , qui a encore des valeurs et qui refuse de s'asseoir sur ces valeurs, de laisser détruire des gens à cause de la lacheté et la connerie ordinaire de certains . Beaucoup d'admiration pour cette personne qui s'attaque non pas à la police (elle le dit et le répéte au début de chaque interview et tout le monde l'a bien compris comme cela ) mais à quelques extrémistes imbus de leurs pouvoirs ou aussi à la loi du chiffre qui fait faire n'importe quoi du moment que ça fasse un petit baton de plus dans les quotas , quitte à détruire des gens , quitte à ce que cela ait des conséquences dramatiques pour des personnes pourtant en situation régulière ou qui quittent le territoire de leur propre chef. Ne rien dire c'est être complice , se taire c'est être coupable. Devoir de réserve??? aucun devoir de réserve à avoir si c'est pour faire respecter la simple loi qui s'applique à tous. Bravo encore , il faudrait que chacun se réveille et lutte contre la désinformation comme vous le faites .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?