Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,00
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : LMLR
Ajouter au panier
EUR 16,79
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Beats and More
Ajouter au panier
EUR 24,88
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à €9.19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

On Your Feet Or On Your Knees - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica


Prix : EUR 15,09 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
27 neufs à partir de EUR 10,82 1 d'occasion à partir de EUR 36,00
boutique Noël
Offrez de la musique pour Noël !
Retrouvez toutes nos idées cadeaux au sein de notre boutique Noël CD, Vinyles et DVD Musicaux.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Blue Öyster Cult

Visitez la Page Artiste Blue Öyster Cult
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

On Your Feet Or On Your Knees - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica + Fire of Unknown Origin - Paper Sleeve - CD Deluxe Vinyl Replica + Mirrors
Prix pour les trois: EUR 36,32

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (22 juillet 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Vinyl Replica de Luxe
  • ASIN : B00CBYLOWG
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 36.182 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. The subhuman
2. Harvester of eyes
3. Hot rails to hell
4. The red & the black
5. Seven screaming dizbusters
6. Buck's boogie
7. Last days of may
8. Cities on flame
9. Me 262
10. Before the kiss {a redcap}
11. Maserati gt {i ain't got you}
12. Born to be wild

Descriptions du produit

Description du produit

Le premier album live de Blue Oyster Cult, On Your Feet Or On Your Knees, saisit toute l'émotion d'un concert live de BOC , avec de sublimes solos de guitare et des voix passionnées sur de remarquables chansons tels que "7 Screaming Diz-Busters" et "Buck's Boogie".

Critique

Les Blue Öyster Cult n ont jamais aussi bien sonné. Du beau travail… --L'Echo Républicain

Bel hommage aux services rendus à la musique que cette impeccable réédition au son époustouflant de qualité. --Guitare Xtreme Magazine

Le deuxième plus est le son remastérisé en haute définition en 96kHz/24-Bit, et donc largement supérieur (nous avons comparé) à celui de tous les formats CDs jusqu ici mis sur le marché. Quel plaisir de pouvoir enfin écouter cet album avec le son qu il mérite, des reliefs, des vrais ! --Rock Hard Magazine

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 12 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par DelAlba sur 2 avril 2006
Format: CD
Alors par quel bout commencer ? L'album, souvent cité comme l'un des plus spectaculaires live de l'histoire du rock, pourrait certainement susciter un commentaire détaillé, morceau par morceau, mais si l'on veut rester dans son esprit rageur et efficace, je ne retiendrais que l'essentiel : cette impression d'énergie qu'on pourrait appeler juvénile encadré par un métier impressionnant. Quelle maîtrise dans une telle furie (tuerie ?) ! Les membres du Blue Oyster Cult ont un jour dans une interview avoué qu'ils avaient commencé avec beaucoup plus de bruit et fureur que de talent. Trop modestes ? La fureur est toujours là, le talent évident. Le soliste, Buck Dharma, est sans aucun doute le guitariste le plus injustement sous-estimé de sa génération. Son style est accrocheur, pour ne pas dire teigneux, tout en restant aérien. Ses phrasés sont caractérisés par une attaque tranchante, très vive et prompte à nous cisailler avec application le nerf auditif. Il arpente le manche avec force fluidité, les gammes blues et mineur harmonique coulent avec une vélocité irrésistible pour l'auditeur, il alterne les plans rock, les appogiatures sur tempi rapides, le bougre ne nous laisse aucun répit. Grande générosité pour un groupe soudé, à la cohésion jamais prise en défaut. Cet album est une traversée dont on ne ressort pas totalement indemne et peut-être la meilleure synthèse de la puissance du BOC.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brutor TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 17 mai 2007
Format: CD
Après une entrée en matière en demi-teinte, avec un "Sudhuman" moyen, puis un inquiétant "Harvester of Eyes" (ligne de synthé tout droit sortie d'un film de S.F. de série B, où s'intercale un riff binaire, simple et direct, pour finir en un heavy boogie speedé), le B.O.C se déchaîne littéralement dès le bien nommé "Hot Rails to Hell". Ambiances sombres & menaçantes, sur des rythmes boogie-rock endiablés, ou Blues-rock "métallique", très efficaces, parfois proches d'un Ted Nugent (avec des paroles plus intellectuelles), voire d'un Steppenwolf ou d'un Grand Funk. Une réelle débauche électrique! Un best-of des 3 premiers et plus énergiques (et meilleurs ?) opus. Les guitares (only Gibson), sans pécher par une utilisation excessive de la saturation, (il semble même qu'aucune pédale d'effet ne soit utilisée), engendrent une véritable orgie de riffs et de chorus.
Pas de temps mort. Les titres s'enchaînent admirablement, si bien que l'on peut écouter l'intégrale d'une traite sans sentir le temps passer. L'absence du sempiternel solo de batterie aide à la cohésion de ce Live. Une légère acalmie avec "Last Days of May" permet de goûter à des chorus plus modérés et tout en feeling de Buck Dharma. Puis, l'ambiance déjà surchauffée, devient incandescente ; c'est l'escalade jusqu'au final "Born to be Wild", en passant par un apocalyptique "ME 262", un heavy rock'n'roll, où s'enchevêtrent le jeu de 3 guitaristes frénétiques, et un "Maserati GT (I ain't Got You)", blues-rock en diable. Dantesque.
Incontestablement, un des meilleurs lives des 70's (qui en comportent déjà beaucoup).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 16 décembre 2006
Format: CD Achat vérifié
Blue Oyster Cult est souvent le groupe de hard préféré de ceux qui n''aiment pas le hard. Et c''est vrai que le quintette américain a, du moins au début de sa carrière, bénéficié d''une aura particulière. Le son de métal froid désincarné qui le caractérisait, l''intelligentsia de la rock-critic US qui le produisait ou lui écrivait certains de ses textes (Sandy Pearlman, Richard Meltzer, Patti Smith) lui avaient attribué une place à part, à l''écart de bien des clichés du genre.

Mais surtout, musicalement, le Cult tenait la route. Ce Cd en public le capte en 1975 au sommet de sa carrière. La plupart des titres « historiques » du groupe sont présents, étirés, dynamisés et boostés par l''approche live. Les morceaux sont surtout axés autour des performances guitaristiques de Buck Dharma, quelquefois un peu longuettes, mais le plus souvent inventives et techniquement irréprochables.

Le Cd s'achève par l''hymne définitif des motards et des Hell''s Angels, le mythique « Born to be wild » de Steppenwolf, histoire d''entretenir l''imagerie maléfique et apocalyptique dont aimait à s''entourer le Cult.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bernardeau Frãdãric sur 11 août 2013
Format: CD Achat vérifié
Alors là, chers amis, force est de constater que les remasterisations ont parfois du bon. Le travail effectué sur le mythique live du BOC est époustouflant.
Vous croyiez avoir tout entendu de cet album sur lequel beaucoup de détracteurs (des tracteurs un brun lourdauds) se sont défoulé. Et bien je vous invite à jeter deux oreilles attentives sur cette nouvelle mouture. Outre qu'on a le plaisir de retrouver le visuel du vinyl à l'identique, on assiste à la renaissance de cette musique si puissante mais (et c'est ce qui fait la spécificité du BOC) si subtile. Tout devient plus clair, plus évident. Comme si on nous avait enlevé les boules Quiès ! La rythmique est bien définie, bien ronde. Les voix sont plus prégnantes, compréhensibles. Les claviers beaucoup mieux dessinés, jouant parfaitement leur rôle de contrepoint aux guitares. Ah, les guitares ! Tour à tour tranchantes comme des lames, aériennes, menaçantes, métalliques, sataniques. On a le Cult sous les yeux (et c'est jamais désagréable de se rincer l'œil...) et bien dans les oreilles(je n'irai pas plus loin !) On est enfin dans la salle,quoi! Avant on était dans le hall d'entrée. Du coup, les critiques dénonçant la froideur, la distance ; tombent irréméDIABLEment aux oubliettes.
Pour finir, petit retour sur la critique d'Hervé Picart trouvant certains morceaux "insipides" du fait du traitement live. Ce jugement qui était sans fondement devient totalement injuste et obsolète.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?