On m'a demandé de vous virer et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 3,22

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire On m'a demandé de vous virer sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

On m'a demandé de vous virer [Broché]

Stéphane Guillon
3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
Prix : EUR 24,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 29 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 7,99  
Broché EUR 24,00  
Poche EUR 7,60  

Description de l'ouvrage

3 novembre 2010 Essais - Documents
2009. « On m a demandé de vous calmer », lâche lors d une entrevue à Stéphane Guillon Jean-Paul Cluzel, prédécesseur de Jean-Luc Hees à la présidence de Radio France. La fin de la récré semble avoir sonné pour l humoriste. Pourtant, n épargnant ni le ouvernement ni l opposition, le trublion des ondes ne se calme pas et continue, du lundi au mercredi, à 7h55, de captiver 2 millions d auditeurs.
23 juin 2010. Aux alentours de 8 heures, il y a ces mots qui résonnent aux 4 millions d oreilles des fidèles de la matinale de France Inter : « Merci à tous, du fond du coeur, vous allez me manquer. » Suivis d une salve d applaudissements en studio. « France Inter. Fini de rire », titre en une dès le lendemain le quotidien Libération : Stéphane Guillon et Didier Porte, deux des animateurs phare de la station, ont été remerciés. D abord par l élégante voix de la presse, puis par un recommandé signé de la main de Philippe Val.« France Inter : une radio de gauche qui licencie comme la pire des entreprises de droite », lance Guillon.
Comment expliquer, si ce n est en invoquant le spectre gouvernemental, l éviction d un homme qui, à lui seul, a fédéré deux ans durant plus de 2 millions d auditeurs chaque jour ? La France est outrée et ses acteurs politiques (François Bayrou et Martine Aubry, pour ne citer qu eux) s insurgent et dénoncent une volonté de briser le débat démocratique, une atteinte violente à la liberté d expression.
Dans ce second volume réunissant les chroniques de Stéphane Guillon diffusées entre septembre 2009 et juin 2010, on retrouve l écriture affûtée et ce brillant sens de la formule par lesquels Stéphane Guillon s est fait connaître, haïr et célébrer. Sur le ton de l animateur de supermarché, il criera à la cantonade, en prélude à son ultime chronique, « Tout doit disparaître ! », « Liquidation totale des humoristes ! ». On sait pourtant à quel point, plus que jamais, l époque et la nation ne se passeront plus du génie doublé d humour qu il incarne.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

On m'a demandé de vous virer + On m'a demandé de vous calmer
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • On m'a demandé de vous calmer EUR 24,00


Descriptions du produit

Extrait

Les chouquettes de l'Élysée !
31 août 2009

Voilà, c'est la rentrée, il faut y aller !
Mélange de plaisir et d'appréhension : lorsqu'on est resté deux mois sans écrire la moindre saloperie... retrouver ses automatismes, c'est dur.
Mais bon, c'est la même chose pour tout le monde. Éric Besson, notre ministre de l'Immigration, ça doit lui faire pareil : il a pris un mois de vacances, il s'est vidé la tête et là, de nouveau, il va devoir expulser des sans-papiers, faire du chiffre, sans états d'âme... C'est violent !
Allons-y doucement. Quand on n'a pas été méchant depuis longtemps, le danger c'est d'en faire trop, comme si on voulait rattraper le temps perdu : Éric Besson ne va pas affréter trois charters pour Bamako dès cette semaine, non, il va monter en puissance. La faute de goût, aujourd'hui, aurait été de prendre mes deux papiers les pires : DSK et les handicapés et d'en faire un mixte qui aurait pu s'intituler «DSK en fauteuil roulant».
Ce qui finira par arriver ; avec mes parents, on avait un chat de gouttière, Mistigri, à force de niquer, il s'est bloqué du train arrière.
Allons-y doucement. France Inter démarre sa saison, ses concurrentes sont déjà à pied d'oeuvre, je ne voudrais pas gâcher la fête.
Oui... RTL et Europe 1, qui avaient besoin de se roder, ont démarré depuis huit jours. D'ailleurs j'ai écouté, huit jours c'est juste. Il fallait démarrer fin juillet.
Alors, j'ai entendu, çà et là, des réflexions du style : «Oui, maintenant que le président de Radio France est nommé par Nicolas Sarkozy... Y aura moins de liberté sur Inter...» ; «En plus, Philippe Val son directeur serait sous la coupe de sa copine Carla. Tout va être chamboulé...».
N'importe quoi !
C'est une grille ultraclassique, les fondamentaux restent : comme chaque année, Amélie Nothomb sera bien l'invitée de Stéphane Bern... pour son dix-huitième roman en dix-huit ans. Cette fois, elle nous raconte l'histoire de personnages prenant des substances hallucinogènes. Il vous en faudra pour écouter l'émission jeudi.
«Service public» d'Isabelle Giordano reste aussi à l'antenne. Le thème d'aujourd'hui : «Qui sont les consommateurs de demain ?» Ultraconsensuel : Isabelle ne vous demande pas si après la séquestration de cette jeune Américaine, vous pensez que les bungalows aux États-Unis sont moins sûrs que les caves en Autriche. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Biographie de l'auteur

Stéphane Guillon s’est fait connaître à la radio sur France Inter, à la télévision sur Canal+, dans les émissions « 20h10
pétantes » et « Salut les Terriens », puis au théâtre grâce à son spectacle « Liberté surveillée ». « On m’a demandé de vous virer » fait suite à « On m’a demandé de vous calmer » (Stock, 2009), recueil de ses chroniques dans le cadre de « L’humeur de… » au « 7-10 » de France Inter, pour lequel il a réuni, de 2008 à 2010, plus de 2 millions d’auditeurs.

Détails sur le produit

  • Broché: 364 pages
  • Editeur : Stock (3 novembre 2010)
  • Collection : Essais - Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2234069319
  • ISBN-13: 978-2234069312
  • Dimensions du produit: 21,5 x 13,5 x 2,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 157.612 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Pierre-yves Champenois TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Stéphane Guillon sort un livre où il a compilé ses meilleures chroniques de l'année écoulée, celle juste avant son licenciement de France Inter. Si le lecteur prend du plaisir à retrouver le ton mordant de l'humoriste-satiriste, il n'en demeure pas moins déçu de se trouver face à un objet strictement commercial. Le titre annonce pourtant la couleur : "on m'a demandé de vous virer", faisant référence à son opus précédent "on m'a demandé de vous calmer" où Guillon prenait le temps d'expliquer sa surprise lorsque Jean-Luc Hees lui avait indiqué qu'une demande provenant de haut lieu lui avait été adressée pour que ses chroniques quotidiennes soient moins acerbes.

Là, rien. Les chroniques nous sont livrées brutes, sans le moindre prologue ni la moindre analyse. Certes, les amateurs de Guillon (dont je suis) ont entendu qu'il préparait un livre pour expliquer en quoi il est certain que son éviction EST politique pour le printemps 2011. Mais cette démarche n'était pas incompatible avec quelques mots pour présenter ses dernières sorties radiophoniques. Son collègue Didier Porte avait ainsi écrit un livre "à chaud", avec peut être quelques énormités paranoïaques, mais surtout avec un argumentaire circonstancié sur les liens implicites et explicites entre ses chroniques et son licenciement.

Aussi, si on se délecte du style Guillon, on est également un peu déçu de tenir un livre qui semble avoir été formaté dans l'urgence pour satisfaire les impératifs de cadeaux de Noël.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 S.GUILLON 31 décembre 2013
Format:Broché|Achat vérifié
Encore un super livre du trublion S.GUILLON. Avec sa plume acérée il n'épargne personne pour notre plus grand bonheur. A posséder dans sa bibliothèque.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 livre en etat mediocre 22 juillet 2013
Format:Poche
l’état du livre n'est pas bon les pages se détachent toute de la reliure.
dommage sinon le livre est bien
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 si 26 juillet 2012
Format:Poche|Achat vérifié
vous voulez rire bien évidement excellent brillant j'adore stéph. au moins il n'y a pas de langue de bois haha
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 je recommande 8 janvier 2012
Par cycy84
Format:Broché
j'ai adoré ce livre qui retrace les meilleures chroniques de Stéphane Guillon. S'il vous intéresse, je recommande de commencer par lire "On m'a demandé de vous calmer" avant celui-ci. le seul problème est que les chroniques ne sont plus dans leur contexte initial car elles datent de plusieurs années.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 déçu 4 novembre 2011
Par mimi
Format:Poche
j'avais beaucoup aimé le premier "on m'a demandé de vous clamer". Celui-ci est beaucoup moins drôle et moins bien écrit. Pourtant, j'avais entendu la plupart des chroniques à la radio et j'en avais un bien meilleur souvenir.... Dommage et très déçu...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?