• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
On a tué Theo Van ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Amazon rachète votre
article EUR 6,62 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

On a tué Theo Van Gogh : Enquête sur la fin de l'Europe des Lumières Poche – 5 octobre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 21,40
EUR 21,00 EUR 12,84

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Ian Buruma, né en 1951 en Hollande, est l'auteur d'une oeuvre largement reconnue pour l'éclairage qu'elle apporte sur les relations culturelles et politiques entre civilisations occidentales et orientales. Il a publié de nombreux essais dont L'Occidentalisme. Brève histoire de la guerre contre l'Occident, écrit avec le philosophe Avishai Margalit (Climats, 2006).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,62
Vendez On a tué Theo Van Gogh : Enquête sur la fin de l'Europe des Lumières contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,62, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 279 pages
  • Editeur : Flammarion (5 octobre 2006)
  • Collection : ESSAIS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2082105741
  • ISBN-13: 978-2082105743
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 433.272 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Antoine Krieger le 3 décembre 2006
Format: Poche
En prenant pour point de départ l'assassinat de Theo Van Gogh, Buruma analyse avec brio, esprit de synthèse et précision les raisons des échecs de la politique néerlandaise d'intégration des minorités. L'assassinat de Van Gogh choqua le monde entier: comment un artiste, aussi provocateur eut-il été, a pu être assassiné dans le pays qui autorisa la publication des oeuvres de Descartes bien avant le reste de l'Europe?

Buruma met en avant la rhétorique "politiquement correct" issu du traumatisme de la Shoah. Dans un pays où les supporters de foot imitent le bruit du gaz dans les chambres de la mort, il est devenu difficile de critiquer ouvertement certains comportements sociaux/religieux. Par ailleurs, il critique une certaine gauche post-moderne ayant troqué l'universalisme des Lumières pour le relativisme culturel et le multiculturalisme. Il insiste également sur la schizophrénie des jeunes hommes issus de l'immigration: perturbés par une modernité les laissant sans repères moraux, ayant vu leurs parents humiliés par les sociétés occidentales, ceux-ci se tourneraient alors vers une forme d'Islam abatardie et se jeteraient dans les bras d'imams fanatiques (leur prestige augmentant du a leur pseudo-maitrise de l'arabe). Enfin, Buruma dresse des portraits fascinants de Theo Van Gogh et de Pim Fortuyn. Il explique leur caractère outrancier par le substrat calviniste de l'identité néerlandaise: une franchise excessive signifierait dans ce pays une internalisation d'une éthique basée sur la transparence absolue.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?