• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Onitsha a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ships from USA. Please allow 2 to 3 weeks for delivery. Book shows a small amount of wear to cover and binding. Some pages show signs of use. Sail the seas of value.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Onitsha Poche – 23 avril 1993

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.4 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 6,94 EUR 0,01

Promotion Folio
--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Onitsha
  • +
  • L'Africain
Prix total: EUR 14,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

De l'Europe à l'Afrique, c'est la trajectoire de trois destins qui se nouent à Onitsha. En 1948, Maou et Fintan, son fils, s'embarquent pour le Nigéria retrouver Allan, le père bien-aimé et inconnu. Mais dans la moiteur du fleuve, au son des tambours, c'est un rêve qui s'effondre et un continent de fièvre et de violence qui surgit devant les yeux effarés des deux nouveaux arrivants. L'Afrique n'est pas cette terre de bonheur dont rêvaient Maou et Fintan. Alors, il faut reconstruire le rêve, loin des mesquineries du microcosme colonial, et apprendre à aimer le monde âpre du continent noir, découvrir ses secrets ancestraux, sa lutte pour la liberté, tout l'amour dont il est capable.

Dans une prose poétique et émouvante, Le Clézio raconte l'itinéraire chaotique d'une famille éclatée que seule la révolte pourra ressouder, alors même que gronde le peuple d'Onitsha depuis trop longtemps sous le joug de la puissance anglaise. --Sébastien Douchet

Revue de presse

Mentioned in The New York Times (Paperback Row) December 28, 2008 "Le Clezio is an intensely atmospheric, nearly hallucinatory writer, and in his riveting and eviscerating short stories, dreams turn inexorably into nightmares." --Booklist --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

J. M. G. Le Clézio est né à Nice le 13 avril 1940. Il est originaire d'une famille de Bretagne émigrée à l'île Maurice au XVIIe siècle. Il a poursuivi des études au collège littéraire universitaire de Nice et est docteur ès lettres. Malgré de nombreux voyages, J. M. G. Le Clézio n'a jamais cessé d'écrire depuis l'âge de sept ou huit ans : poèmes, contes, récits, nouvelles, dont aucun n'avait été publié avant "Le Procès-verbal", son premier roman paru en septembre 1963 et qui obtint le prix Renaudot. Influencée par ses origines familiales mêlées, par ses voyages et par son goût marqué pour les cultures amérindiennes, son œuvre compte une cinquantaine d'ouvrages. En 1980, il a reçu le grand prix Paul-Morand décerné par l'Académie française pour son roman "Désert". En 2008, l'Académie suédoise a attribué à J. M. G. Le Clézio le prix Nobel de littérature, célébrant "l'écrivain de la rupture, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante".

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Sur les conseils d'un ami, lecture de mon "premier Le Clézio".
Ce livre raconte l'histoire d'un garçon de dix ans et de sa mère qui partent en Afrique retrouver "le père" qui travaille pour les anglais à Onitsha, petit port fluvial perdu au milieu du Niger.
Le roman commence en 1948, avec les aspects politiques et économiques de l'époque : voyage en bateau (superbe récit), administration coloniale brutale, début de l'exploitation pétrolière....
Le gamin et sa mère espèrent beaucoup de l'Afrique et, malgré des conditions de vie plus difficiles que prévues, tombent amoureux du pays et de ses habitants.
Le Clézio connaît manifestement bien l'Afrique et l'aime passionnément. On est fasciné par les descriptions de la nature et des scènes de communion des héros avec celle-ci.
Par contre, l'aspect "conte africain" et recherche de l'identité africaine entreprise par le père sont parfois un peu fastidieux pour qui n'est pas passionné par "Candace, fruit de l'union de la dernière reine de Meroë et du divin Geberatu..." Mais, après avoir un peu "survolé" on retrouve facilement le fil du livre...
Superbement écrit.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Un livre magnifique, où le style ample et poétique de Le Clézio fait merveille. Trois personnages (Geoffroy, un explorateur raté employé par une société coloniale, sa femme Maou, Italienne émigrée en France, et leur fils Fintan) en rupture avec le monde et ses conventions trouvent dans les paysages d'Onitsha et du pays Biafra le cadre de leurs quêtes. Tous en reviendront transformés, marqués au plus profond d'eux-mêmes par le fleuve Niger, les grands espaces et les habitants de ce pays, lointains héritiers du peuple de Méroë et de l'empire égyptien. Début splendide contant le voyage en bateau depuis Bordeaux, description au scalpel mais jamais lourdement moralisatrice de la société coloniale jetant ses derniers (tristes) feux, merveilleuses visions brossées par un écrivain en pleine maîtrise de ses moyens, comme cette épave d'un bateau colonial échouée en plein milieu du fleuve. Du grand art.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Blue Boy TOP 500 COMMENTATEURS le 3 décembre 2012
Format: Poche
Ce livre est comme un long poème où l’environnement est toujours étroitement lié aux états d’âme des personnages… Mais attention, ici, pas de description laborieuse, l’écriture de Le Clezio est simple, fluide et humble, toute en élégance…

C’est de l’Afrique de son enfance que s’inspire Le Clezio pour raconter l’histoire de cette femme, Maou, qui part au Nigéria avec son jeune fils Fintan rejoindre son époux, employé par une compagnie coloniale. On sent bien que l’auteur a été profondément marqué et fasciné par ce continent qui semble recéler quantité de mystères et des fantômes venus du fond des âges, notamment celui de la reine égyptienne de Méroé qui avait dû mener tout son peuple vers une nouvelle terre promise. La folie n’est jamais loin et semble guetter ces blancs (le mère et le père de Fintan) qui ne se sentent pas à l’aise dans la tour d’ivoire des colons anglais. Le roman est aussi une dénonciation, celle du comportement arrogant de ces mêmes colons, mais aussi une quête, celle de son père qui jusqu’à la mort sera obsédé par la dernière pharaonne noire.

On traverse cette histoire comme sur une pirogue, au gré des courants d’un fleuve africain large comme la mer, transporté, charmé par la plume de Le Clézio qui agit véritablement telle une brise exotique, face aux vigueurs du climat africain.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Quel talent pour rendre les atmosphères. Tous les sens participent aux descriptions. La musique de l'Afrique profonde nous transporte au bord du fleuve avec ses personnages énigmatiques ou haïssables. Les héros de l'histoire évoluent au fil des pages sous l'influence de ce pays envoûtant plein de mystères et d'ancestrales hérédités. A lire à tout prix
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?