undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Handel: Orlando
 
Agrandissez cette image
 

Handel: Orlando

12 mai 2014 | Format : MP3

EUR 12,79 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 19,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
4:49
30
2
2:21
30
3
1:58
30
4
1:46
30
5
3:54
30
6
6:58
30
7
2:53
30
8
3:09
30
9
3:03
30
10
4:48
30
11
3:41
30
12
4:10
30
13
2:52
30
14
4:07
30
15
4:01
30
16
2:19
30
17
4:46
30
18
4:43
30
19
5:44
30
20
4:57
30
21
5:01
30
22
5:49
30
23
5:37
30
24
7:28
30
25
9:34
30
26
2:12
30
27
3:06
30
28
3:54
30
29
2:09
30
30
5:43
30
31
5:34
30
32
5:43
30
33
1:49
30
34
4:41
30
35
4:22
30
36
3:05
30
37
3:48
30
38
2:55
+
Handel: Orlando
-
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie: 12 mai 2014
  • Label: Deutsche Grammophon (DG)
  • Copyright: (C) 2014 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 2:39:29
  • Genres:
  • ASIN: B00JVFOLH8
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 49.510 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Guillaume de la Holine le 15 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
Ce n'est pas la première fois que René Jacobs consacre un enregistrement à Haendel. Tous les mélomanes se souviennent de sa version (pourtant déjà ancienne) de Giulio Cesare, qui est toujours une référence. Après Flavio et Rinaldo, voici donc cet étonnant Orlando, basé sur l'Orlando Furioso de l'Arioste.
Etonnant, Orlando l'est en particulier avec ce personnage du preux chevalier écartelé entre l'amour de la gloire et l'amour de la belle Angélica, elle-même éprise de Medoro. Ses airs tour à tour langoureux et survoltés aboutissent à la fin du 2ème acte à une scène de folie incroyable, parfaitement bien rendue par Haendel (lequel, il est bon de le souligner, a eu lui-même des crises de folie).
Orlando avait déjà eu deux gravures notables: l'une par Christopher Hogwood avec James Bowman, l'autre par William Christie avec Patricia Bardon. La première était somme toute convenue, avec un James Bowman à la voix usée et un peu dépassé par le personnage. La seconde était plus pertinente, même si le rôle-titre avait ses limites. Force est de reconnaître que René Jacobs les détrône toutes les deux.
Et d'abord en raison du casting: tous les chanteurs, Béjun Metha et Sophie Karthäuser en tête, sont excellents. Mais cette réussite est due aussi et surtout par ce talent qu'a René Jacobs de rendre un opéra seria vivant.
En effet, le grand danger pour ce type d'œuvre est la lassitude qui s'installe peu à peu chez l'auditeur face à la suite de récitatifs et d'airs.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Barbier TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 novembre 2014
Format: CD Achat vérifié
L'association Jacobs/handel est synonyme de qualité, et cet enregistrement d'Orlando ne deroge pas à la régle, rené Jacobs dirige cet Opera magique avec toute la subtilité, la theatralité et l'intelligence que l'on attend de lui.
On reste captivé par cet histoire exacerbée d'amour, de jalousie, de gloire, enrobée de magie du début à la fin.
Saluons le choix de l'exellent Bejun Metha dans le role titre, dont l'investissement est total, et nous entraine dans un toubillon d'emotions contradictoires, atteignant son apogée dans la magnifique scene de la folie de la fin de l'acte II.
Sa prestation est pour moi l'une (LA!) meilleure, de la douceur à l'heroisme en passant par la folie, cet Orlando nous boulverse.
Le couple des amants angelica/Medoro, confiés à Sophie Karthauser et Kristina Hammarstrom est également boulersant .
La superbe soprano Karthauser atteint ici des sommets dans sa magnifique interpretation d'Angelica.
Dans le role de la douce bergere Dorinda, rené jacobs a choisi la jeune soprano coreene Sunhae Im, dont le soprano leger a toute la douceur, l'elegance et la seduction que l'on attends de ce role.Une jeune artiste qui se confirme au fil des enregistrements.
Son air du debut de l'acte II, " se mi rivalgo al prato", est un délice.
Seul peut etre le Zoroastro de Konstantin Wolff reste un peu en retrait, mais ne depareille pas dans la reussite de l'ensemble.
Merci à René Jacobs de nous faire encore vibrer ainsi, un grand moment de musique et de theatre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Roger Dominique Maes COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 14 décembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Haendel, "Orlando", 1733, B'Rock Orchestra Ghent, René Jacobs, Bruges, 2013, 2 CD Archiv 2014, notice en français, anglais et allemand, livret en italien et dans ces trois langues.

Avouons que l'intrigue abracadabrante d'"Orlando" ne nous touche guère aujourd'hui -mais le spectacle dans son luxe de changements à vue, la féerie de ses effets de machineries, devait être éblouissant-, pas plus que ne nous touche le conflit entre gloire et amour qui tourmente Orlando, comme il avait tourmenté Hercule et Achille; mais ce qui nous émeut c'est la densité et/ou la fragilité des personnages, l'injustice de l'amour frappant comme au hasard -semblable en cela au paladin furieux-, détruisant l'un pour combler l'autre... comme nous interpelle ce héros sur le fil du rasoir, entre fantasme et lucidité, jouet de ses hallucinations, destructeur et autodestructeur, qui comme Hercule encore une fois doit choisir entre l'animal et l'homme, entre la brute et le civilisé, certains auraient encore dit au XVIIIème siècle entre le masculin et le féminin.
Incidemment, il est curieux de constater que les deux romans les plus célèbres du XVIème siècle ont donné de la chevalerie une image de folie, plutôt douce dans le cas de Don Quichotte et furieuse dans le cas de Roland, terminant par la dérision le mythe du héros féodal.

On sait que René Jacobs, plutôt que d'interpréter la partition "scrupuleusement", aime à en rajouter un peu (un peu trop ?
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique