Otis Taylor

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 10)


Voir les 10 albums de Otis Taylor

Otis Taylor : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 115
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Otis Taylor
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Otis Taylor est né le 30 juin 1948 à Chicago (Illinois). Sa famille déménage à Denver (Colorado) suite au meurtre de son oncle. Otis Taylor commence par pratiquer le banjo, puis passe à la guitare et à l'harmonica. Otis Taylor apprécie tout particulièrement le country blues et le folk blues, ainsi que Mississippi John Hurt ou Junior Wells. Encore adolescent, Otis Taylor forme The  Butterscotch Fire Department Blues Band qui devient ensuite The Otis Taylor Blues Band. Cependant sa carrière ne décolle pas, malgré des promesses de contrat discographique émanant d'un label anglais en 1969.

Le ... Lire la suite

Otis Taylor est né le 30 juin 1948 à Chicago (Illinois). Sa famille déménage à Denver (Colorado) suite au meurtre de son oncle. Otis Taylor commence par pratiquer le banjo, puis passe à la guitare et à l'harmonica. Otis Taylor apprécie tout particulièrement le country blues et le folk blues, ainsi que Mississippi John Hurt ou Junior Wells. Encore adolescent, Otis Taylor forme The  Butterscotch Fire Department Blues Band qui devient ensuite The Otis Taylor Blues Band. Cependant sa carrière ne décolle pas, malgré des promesses de contrat discographique émanant d'un label anglais en 1969.

Le bluesman change alors sa guitare d'épaule et devient antiquaire à partir de 1976. Heureusement le virus du blues le reprend au bout de vingt ans, et Otis Taylor redémarre sa carrière en 1996 avec Blue-Eyed Monster. Il se fait une réputation en 1997 avec When Negroes Walked the Earth au contenu éminemment politique. L'originalité de Otis Taylor réside dans un blues folk et country, enrichi de banjo et de mandoline, et aux textes qui dénoncent le sort réservé à la communauté afro-américaine hier comme aujourd'hui. Otis Taylor poursuit dans une veine similaire en 2001 avec White Africans, et en 2002 avec Respect the Dead. 

Otis Taylor continue à rattraper le temps perdu avec Truth Is No Fiction (2003), Double V (2004), Below the Fold (2005), et Definition of a Circle (2007). Otis Taylor se livre à une brillante démonstration en 2008 pour rappeler que le banjo est un instrument d'origine africaine avec Recapturing the Banjo. Il décroche un Blues Music Award pour ce disque l'année suivante, et a été nommé onze fois en tout aux Blues Music Awards durant sa carrière. Pentatonic Wars and Love Song (2009), et Clovis People, Vol. 3 (2010) où figure Gary Moore, montrent toute sa soif et sa jouer de jouer. Malgré l'opération d'un kyste suspect en 2010, Otis Taylor montre une nouvelle fois sa détermination et son originalité avec Contraband en 2012. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Otis Taylor est né le 30 juin 1948 à Chicago (Illinois). Sa famille déménage à Denver (Colorado) suite au meurtre de son oncle. Otis Taylor commence par pratiquer le banjo, puis passe à la guitare et à l'harmonica. Otis Taylor apprécie tout particulièrement le country blues et le folk blues, ainsi que Mississippi John Hurt ou Junior Wells. Encore adolescent, Otis Taylor forme The  Butterscotch Fire Department Blues Band qui devient ensuite The Otis Taylor Blues Band. Cependant sa carrière ne décolle pas, malgré des promesses de contrat discographique émanant d'un label anglais en 1969.

Le bluesman change alors sa guitare d'épaule et devient antiquaire à partir de 1976. Heureusement le virus du blues le reprend au bout de vingt ans, et Otis Taylor redémarre sa carrière en 1996 avec Blue-Eyed Monster. Il se fait une réputation en 1997 avec When Negroes Walked the Earth au contenu éminemment politique. L'originalité de Otis Taylor réside dans un blues folk et country, enrichi de banjo et de mandoline, et aux textes qui dénoncent le sort réservé à la communauté afro-américaine hier comme aujourd'hui. Otis Taylor poursuit dans une veine similaire en 2001 avec White Africans, et en 2002 avec Respect the Dead. 

Otis Taylor continue à rattraper le temps perdu avec Truth Is No Fiction (2003), Double V (2004), Below the Fold (2005), et Definition of a Circle (2007). Otis Taylor se livre à une brillante démonstration en 2008 pour rappeler que le banjo est un instrument d'origine africaine avec Recapturing the Banjo. Il décroche un Blues Music Award pour ce disque l'année suivante, et a été nommé onze fois en tout aux Blues Music Awards durant sa carrière. Pentatonic Wars and Love Song (2009), et Clovis People, Vol. 3 (2010) où figure Gary Moore, montrent toute sa soif et sa jouer de jouer. Malgré l'opération d'un kyste suspect en 2010, Otis Taylor montre une nouvelle fois sa détermination et son originalité avec Contraband en 2012. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Otis Taylor est né le 30 juin 1948 à Chicago (Illinois). Sa famille déménage à Denver (Colorado) suite au meurtre de son oncle. Otis Taylor commence par pratiquer le banjo, puis passe à la guitare et à l'harmonica. Otis Taylor apprécie tout particulièrement le country blues et le folk blues, ainsi que Mississippi John Hurt ou Junior Wells. Encore adolescent, Otis Taylor forme The  Butterscotch Fire Department Blues Band qui devient ensuite The Otis Taylor Blues Band. Cependant sa carrière ne décolle pas, malgré des promesses de contrat discographique émanant d'un label anglais en 1969.

Le bluesman change alors sa guitare d'épaule et devient antiquaire à partir de 1976. Heureusement le virus du blues le reprend au bout de vingt ans, et Otis Taylor redémarre sa carrière en 1996 avec Blue-Eyed Monster. Il se fait une réputation en 1997 avec When Negroes Walked the Earth au contenu éminemment politique. L'originalité de Otis Taylor réside dans un blues folk et country, enrichi de banjo et de mandoline, et aux textes qui dénoncent le sort réservé à la communauté afro-américaine hier comme aujourd'hui. Otis Taylor poursuit dans une veine similaire en 2001 avec White Africans, et en 2002 avec Respect the Dead. 

Otis Taylor continue à rattraper le temps perdu avec Truth Is No Fiction (2003), Double V (2004), Below the Fold (2005), et Definition of a Circle (2007). Otis Taylor se livre à une brillante démonstration en 2008 pour rappeler que le banjo est un instrument d'origine africaine avec Recapturing the Banjo. Il décroche un Blues Music Award pour ce disque l'année suivante, et a été nommé onze fois en tout aux Blues Music Awards durant sa carrière. Pentatonic Wars and Love Song (2009), et Clovis People, Vol. 3 (2010) où figure Gary Moore, montrent toute sa soif et sa jouer de jouer. Malgré l'opération d'un kyste suspect en 2010, Otis Taylor montre une nouvelle fois sa détermination et son originalité avec Contraband en 2012. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.