Overkill

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 44)


Voir les 44 albums de Overkill

Overkill : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 144
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Overkill

Biographie

Vétéran de la scène metal, Overkill est l'un des plus anciens groupes du genre encore en activité.

Formé à New York en 1979 par le chanteur Bobby Ellsworth alias Blitz, le bassiste Carlos Verni, le guitariste Bobby Gustafson et le batteur Sid Falck (en remplacement de Rat Skates), le quatuor adopte un look gothique et méchant non dénué de technique et de virtuosité comme le démontrent ses premiers enregistrements, l'EP Overkill en 1984 et l'album Feel the Fire en 1985.

Si sur scène le groupe fait toute la différence avec un son puissant et une présence énorme, ses disques ne rencontrent ... Lire la suite

Vétéran de la scène metal, Overkill est l'un des plus anciens groupes du genre encore en activité.

Formé à New York en 1979 par le chanteur Bobby Ellsworth alias Blitz, le bassiste Carlos Verni, le guitariste Bobby Gustafson et le batteur Sid Falck (en remplacement de Rat Skates), le quatuor adopte un look gothique et méchant non dénué de technique et de virtuosité comme le démontrent ses premiers enregistrements, l'EP Overkill en 1984 et l'album Feel the Fire en 1985.

Si sur scène le groupe fait toute la différence avec un son puissant et une présence énorme, ses disques ne rencontrent qu'un succès d'estime, bien accueillis par la critique mais boudés par le public. Malgré les réussites que sont The Years of Decay (1989) et Horrorscope (1991) publiés par Megaforce, Overkill reste confiné dans l'underground du speed metal. Sur ce dernier album, Rob Cannavino et Merritt Grant remplacent Gustafson. Le suivant, I Hear Black (1993), marque l'arrivée de Tim Mallare au poste de batteur.

En 1994, W.F.O. est le dernier album d'Overkill pour Atlantic, avant de signer pour CMC International. Regénéré par l'arrivée de deux nouveaux guitaristes (Sebastian Marino, ex Anvil, et Joe Comeau), il publiel'excellentThe Killing Kind en 1995, suivi de From the Underground and Below (1997) et Necroshine (1999). Le quintet sort ensuite Bloodletting (2000) sur Metal-Is, et rejoint le label Spitfire Records pour ses productions suivantes : le live Wrecking Everything (2002), Kill Box 13 (2003) et Relix IV (2005).

Après avoir fêté ses vingt ans de carrière par un album de reprises (Coverkill en 1999), Overkill se dirige tout aussi allègrement vers ses trois décennies de bons et loyaux services, tel que le montre Immortalis en 2007. Le cap atteint, le groupe sort son nouvel opus Ironbound début 2010.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Vétéran de la scène metal, Overkill est l'un des plus anciens groupes du genre encore en activité.

Formé à New York en 1979 par le chanteur Bobby Ellsworth alias Blitz, le bassiste Carlos Verni, le guitariste Bobby Gustafson et le batteur Sid Falck (en remplacement de Rat Skates), le quatuor adopte un look gothique et méchant non dénué de technique et de virtuosité comme le démontrent ses premiers enregistrements, l'EP Overkill en 1984 et l'album Feel the Fire en 1985.

Si sur scène le groupe fait toute la différence avec un son puissant et une présence énorme, ses disques ne rencontrent qu'un succès d'estime, bien accueillis par la critique mais boudés par le public. Malgré les réussites que sont The Years of Decay (1989) et Horrorscope (1991) publiés par Megaforce, Overkill reste confiné dans l'underground du speed metal. Sur ce dernier album, Rob Cannavino et Merritt Grant remplacent Gustafson. Le suivant, I Hear Black (1993), marque l'arrivée de Tim Mallare au poste de batteur.

En 1994, W.F.O. est le dernier album d'Overkill pour Atlantic, avant de signer pour CMC International. Regénéré par l'arrivée de deux nouveaux guitaristes (Sebastian Marino, ex Anvil, et Joe Comeau), il publiel'excellentThe Killing Kind en 1995, suivi de From the Underground and Below (1997) et Necroshine (1999). Le quintet sort ensuite Bloodletting (2000) sur Metal-Is, et rejoint le label Spitfire Records pour ses productions suivantes : le live Wrecking Everything (2002), Kill Box 13 (2003) et Relix IV (2005).

Après avoir fêté ses vingt ans de carrière par un album de reprises (Coverkill en 1999), Overkill se dirige tout aussi allègrement vers ses trois décennies de bons et loyaux services, tel que le montre Immortalis en 2007. Le cap atteint, le groupe sort son nouvel opus Ironbound début 2010.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

Vétéran de la scène metal, Overkill est l'un des plus anciens groupes du genre encore en activité.

Formé à New York en 1979 par le chanteur Bobby Ellsworth alias Blitz, le bassiste Carlos Verni, le guitariste Bobby Gustafson et le batteur Sid Falck (en remplacement de Rat Skates), le quatuor adopte un look gothique et méchant non dénué de technique et de virtuosité comme le démontrent ses premiers enregistrements, l'EP Overkill en 1984 et l'album Feel the Fire en 1985.

Si sur scène le groupe fait toute la différence avec un son puissant et une présence énorme, ses disques ne rencontrent qu'un succès d'estime, bien accueillis par la critique mais boudés par le public. Malgré les réussites que sont The Years of Decay (1989) et Horrorscope (1991) publiés par Megaforce, Overkill reste confiné dans l'underground du speed metal. Sur ce dernier album, Rob Cannavino et Merritt Grant remplacent Gustafson. Le suivant, I Hear Black (1993), marque l'arrivée de Tim Mallare au poste de batteur.

En 1994, W.F.O. est le dernier album d'Overkill pour Atlantic, avant de signer pour CMC International. Regénéré par l'arrivée de deux nouveaux guitaristes (Sebastian Marino, ex Anvil, et Joe Comeau), il publiel'excellentThe Killing Kind en 1995, suivi de From the Underground and Below (1997) et Necroshine (1999). Le quintet sort ensuite Bloodletting (2000) sur Metal-Is, et rejoint le label Spitfire Records pour ses productions suivantes : le live Wrecking Everything (2002), Kill Box 13 (2003) et Relix IV (2005).

Après avoir fêté ses vingt ans de carrière par un album de reprises (Coverkill en 1999), Overkill se dirige tout aussi allègrement vers ses trois décennies de bons et loyaux services, tel que le montre Immortalis en 2007. Le cap atteint, le groupe sort son nouvel opus Ironbound début 2010.

Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page