undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
6
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Par l'un des plus brillants écrivains de son époque, "Père et fils" est un grand roman psychologique et social. Et sur ces deux versants, un grand roman oedipien. Après une année universitaire, le jeune Arcade retourne auprès de son père Nicolas Kirsanov et de son oncle Paul, dans le domaine campagnard, accompagné d'un camarade qui exerce sur lui un très grand ascendant: Bazarov. Ce curieux personnage se déclare nihiliste, ce qui lui attire aussitôt les foudres et la haine de l'oncle Paul, ainsi que l'incompréhension du père d'Arcade. Face aux parents désemparés, pourtant acquis aux thèses progressistes de leur temps, les enfants font souffler le vent de révolte d'une jeunesse qui ne croit plus à rien.
A travers la peinture d'un conflit de générations, Tourgueniev propose une vision oedipienne du mouvement de l'Histoire, s'élevant des tourments psychiques des personnages pour les figurer comme les mécanismes inconscients qui régissent la marche des temps. Modernité contre tradition, nihilisme contre romantisme, Oedipe contre Laïos... Tout le génie du romancier est d'avoir su capter l'ordre secret de l'évolution humaine, d'avoir dépeint les tensions et les forces contradictoires qui agitent une Russie convulsive en proie aux doutes et aux déchirements, en montrant que le progrès dérive des seuls affrontements entre pères et fils. Que les brisures de l'Histoire, en somme, ne sont que la traduction des brisures psychologiques d'une génération à l'autre. Essence pure du romanesque: les personnages incarnent à la perfection des types historiques, mais sans rigidité dogmatique, sans perdre de leur singularité tant l'art du portrait atteint dans ce roman des sommets indépassables: inoubliables figures que celle de l'oncle Paul, dandy esseulé, arrivé à "un âge de la vie trouble et crépusculaire - âge des regrets qui ressemblent à des espoirs et des espoirs qui ressemblent à des regrets"; que celle d'Anne Sergueïevna, très balzacienne femme de trente ans, partagée entre rêve d'amour et souci d'indépendance - "rien ne lui faisait envie à proprement parler, bien qu'il lui semblât qu'elle avait envie de tout". A travers le personnage très subtil de Bazarov, Tourgueniev donne vie à un type moderne, celui du révolutionnaire, jeune rebelle sans cause au grand coeur et à l'intelligence vive, dans l'âme duquel va se jouer un drame imprévisible et fatal: si le jeune homme déclare refuser toute forme d'autorité, peut-il se soustraire à celle, suprême, de l'amour? "Il proclamait plus hautement que jamais son mépris pour toutes les manifestations du romantisme; mais une fois seul, il découvrait avec rage la présence d'un romantique en lui-même." La thématique amoureuse prend dès lors le pas sur la méditation sociale. Dans sa dernière partie, "Pères et fils" aurait pu s'intituler sans mal "Premiers amours", comme si Tourgueniev avait souhaité réaffirmer, dans des temps troublés, à travers les destins divergents d'Arcade et de Bazarov, sa foi en la nature romantique de l'homme, fidèle à l'image inaltérable d'une Russie éternelle, vouée à la magie des sentiments et à la vibration de l'âme qui sait s'abandonner.
33 commentaires| 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2013
Un grand livre qui consacre le talent de Tourguéniev que Hemingway considérait comme son modèle. Quelques lignes dès le début sur l'amour du père pour son fils (et vice versa) sont déchirantes de vérité, de pudeur, et d'une modernité incroyable à notre époque même qui a des progrès à faire dans la reconnaissance que les pères ont aussi un cœur et qu'ils savent aimer leurs enfants tout autant que les mères. Ensuite, la différence entre générations. Tout est dit avec la pudeur caractéristique de Tourguéniev.

Allez, vous pouvez faire confiance à Papa Hemingway : Tourguéniev est un écrivain magnifique.

Georges Duquin
Villeneuve-sur-Lot
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Père et Fils de Tourgueniev fait partie des chefs d'oeuvre de la littérature russe de cette seconde moitié du 19 eme siècle qui en a compté tant.

Tout comme ses contemporains Dostoievsky et Tolstoi, pour ne citer que les plus illustres, Tourgueniev dépeint la fracture de la société russe dont une grande partie de la jeunesse se tourne vers l'occident et son matérialisme triomphant, se mettant ainsi en opposition avec l'ancienne génération resté attachée à la Russie éternelle.

On a beaucoup parlé de nihilisme dans ce roman; toutefois il m'a plutôt semblé que l'auteur décrit plus l'orgueil propre à la jeunesse qui se veut insensible aux sentiments trop profonds et à l'amour pour ne vouloir en apparence que donner la priorité à la jouissance immédiate et au confort du matérialisme qui évacue les conflits de l'âme.

On sait que Tourgueniev vécut une grande partie de sa vie en France, ce qui lui permit tout en restant attaché à son pays natal, d'avoir le recul suffisant pour analyser le fossé existant encore entre la Russie quasi médiévale des campagne et son pays d'accueil, à la pointe du progrès au niveau du droit des gens, de l'individualisme naissant, du scientisme triomphant.

Guerre traditionnelle entre les générations ou rupture de la chaîne des temps, tel pourrait être la question que veut poser ici Tourgueniev.

En tout cas un grand roman qui se lit facilement puisqu'il parle au coeur et à l'âme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2014
Il me semble que le thème principal de ce roman n'est pas le nihilisme (qui n'est qu'effleuré) ou les conflits pères/fils (finalement les relations entre les 2 "couples" père/fils évoqués sont plutôt bonnes et peu conflictuelles) mais est plutôt le thème de l'amour non réciproque (thème classique chez Tourguéniev en écho, peut-être, à sa relation complexe avec Pauline Viardot...).
En effet, ce qui anéantit le héros (Bazarov le nihiliste) c'est :
-1- de s'apercevoir qu'il tombe follement amoureux (lui qui était ouvertement un opposant du romantisme...) d'une noble, qui plus est,
-2- de constater que cet amour n'est pas réciproque,
-3- de ne pas arriver à surmonter cette déception amoureuse et de voir que celle-ci arrive à casser son essor vers ses grands desseins politiques.
En contrepoint à la malheureuse histoire de Bazarov, il y a une histoire un similaire qui est arrivé dans le passé à un des personnage de la génération prcécédente (Paul Koliakine).
Cette mise en parallèle est d'ailleurs troublante car ces deux personnages sont les plus éloignés qui soient dans ce récit (ils se battront même en duel...). Par ailleurs, là où le plus ancien (le libéral Paul Koliakine) a réagi à sa très ancienne déception amoureuse par une "mort" morale mais non physique, Bazarov, lui, va aller vraiment et rapidement vers la mort (prouvant par-là aussi son caractère plus radical).
J'ai trouvé ce roman magnifique et très subtil...
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2010
La référence romanesque du nihilisme. A compléter peut-être avec les démons de Dostoïevski. Avec, en fond, la société russe et rurale du XIXème ainsi que la période post-servage.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2010
j'ai aimé la description si fine de Tourguéniev des sentiments des fils, des pères... on est transportés dans l'époque tsariste, les paysages sont si bien décrits.. hélas la pauvreté aussi.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,05 €
2,00 €
2,55 €
8,20 €