Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Pétrole, une guerre d'un siècle : L'ordre mondial anglo-américain Broché – 17 septembre 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 17 septembre 2007
"Veuillez réessayer"
EUR 59,00 EUR 58,00

Il y a une édition plus récente de cet article:


Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Cet ouvrage remet radicalement en cause l'idée que l'on se fait communément de la politique internationale et de ses enjeux. Il décrit les moyens extrêmes que les Anglo-Américains sont prêts à mettre en œuvre pour conserver une suprématie née en 1815 et renforcée au prix des deux Guerres mondiales. Nous savons, depuis l'élection de George W. Bush, que la politique américaine et le pétrole entretiennent une relation intime. William Engdahl montre que l'économie des Etats-Unis repose sur un approvisionnement en pétrole bon marché illimité, et sur la suprématie du dollar sur les autres monnaies. Vous découvrirez comment le premier choc pétrolier fut une incroyable et cynique manipulation conçue par Henry Kissinger pour opérer un transfert planétaire de capitaux vers les banques de Londres et de New York, au prix de la ruine des pays du Tiers-monde ; comment ces pays en faillite, contraints de s'endetter auprès du FMI, se virent prêter à grands frais ces mêmes capitaux dont ils avaient été auparavant spoliés. Vous verrez comment la géopolitique du pétrole est à l'origine de l'effondrement de l'Union soviétique, de l'éclatement de la Yougoslavie, et de l'arrivée au pouvoir puis de la chute des Talibans. Vous serez surpris d'apprendre comment, dans les années 1970, les mouvements écologistes anti-nucléaires financés par les grandes compagnies pétrolières, devinrent le cheval de bataille visant à entraver l'indépendance que l'énergie nucléaire aurait pu procurer à nombre d'Etats, afin de les maintenir dans l'orbite des pétroliers. Vous comprendrez enfin que la décision d'envahir l'Irak fut prise pour assurer l'hégémonie de la puissance anglo-américaine et le contrôle de l'économie mondiale pour les 50 ans à venir.

Biographie de l'auteur

William Engdahl, né en 1944, est économiste et écrivain. Il a étudié les sciences politiques à l'université de Princeton et l'économie à l'université de Stockholm. Il publie depuis plus de 30 ans sur les questions énergétiques, la géopolitique et l'économie, et intervient dans les conférences internationales. Il est conseiller indépendant pour plusieurs grandes banques d'investissement.


Détails sur le produit

  • Broché: 331 pages
  • Editeur : Jean-Cyrille Godefroy Editions (17 septembre 2007)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2865532003
  • ISBN-13: 978-2865532001
  • Dimensions du produit: 24 x 2,5 x 15,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 234.913 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Luc REYNAERT TOP 100 COMMENTATEURS le 15 février 2011
W. Engdahl explique d'une manière formidable l'importance du pétrole dans les affaires du monde, et plus particulièrement son impact géopolitique, militaire, économique et financier.

Le pétrole est devenu pour la première fois une matière première importante au cours de la Première Guerre mondiale, où il s'était avéré indispensable d'avoir une suprématie dans l'air, sur le terrain avec des chars très mobiles et en mer avec une force navale rapidement disponible, si l'on voulait gagner la guerre.

Après la Première Guerre mondiale, les Britanniques ont assuré leurs approvisionnements en pétrole par la création de la Société des Nations, qui n'était en fait qu'une façade pour légitimer les vols pures et simples de territoires effectués les années auparavant. La puissance impériale anglaise était fondée sur 3 piliers: le contrôle des lignes navales, de la finance mondiale et des matières premières stratégiques. Par l'intermédiaire de sa politique de libre-échange, l'Angleterre préservait et servait les intérêts d'un pouvoir exclusivement privé, constitué par un tout petit nombre de banquiers et d'institutions de la City de Londres.

L'hégémonie anglaise a été attaquée et remplacée par les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale. Ce remplacement a été consolidé par les accords de Bretton-Woods et la création du FMI et de la Banque Mondiale.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Behier Bruno le 2 mars 2008
L'auteur étudie une constante de l'histoire des puissances occidentales, notamment de la Grande Bretagne et des Etats-Unis, à savoir le contrôle des matières premières vitales à la puissance économique (et donc à l'hégémonie politique) dont la première d'entre elles, le pétrole. Livre à charge dénonçant les dégâts collatéraux de cette politique, le travail d'analyse est remarquable et force le lecteur à s'interroger à la lumière de la maxime "la fin justifie t-elle toujours les moyens?". A l'heure du pétrole à 140$ le baril, une lecture extrêmement utile. Un extrait, permettant de mieux comprendre certains aspects de l'actualité récente:"Disposant d'un savoir-faire scientifique qui manquait à la géologie occidentale, la Russie détenait un joker stratégique d'une importance géopolitique prodigieuse. Que Washington érigeât un "rideau d'acier" autour de la Russie, constitué d'un réseau de bases militaires et d'écran anti-missiles, dans le but d'empêcher ses pipe-lines et ses ports de communiquer avec l'Europe occidentale, la Chine et le reste de l'Eurasie, n'avait rien d'étonnant."
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cyd de Mizar le 14 mai 2013
Un ouvrage qui aurait du s'appeller "Finance + pétrole, une guerre d'un siècle", tant on peut voir, au fil de la lecture de cet ouvrage exceptionnel, que le pétrole n'est qu'un moyen, pour les grandes banques d'affaires Américaines, de contrôler l'économie de la planète.

Un ouvrage sidérant, passionnant, révoltant, édifiant.....qui met a nu les raisons véritables du choc pétrolier de 1973, la guerre sans merci que se livrent les lobbies pétroliers et nucléaires pour la domination de l'énergie mondiale, la folie des brokers de Wall Street....et plein d'autres choses encore!

Lisez-le, vous ne le regretterez pas!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?