Commencez à lire Pétronille sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Pétronille [Format Kindle]

Amélie Nothomb
3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (82 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 16,50
Prix Kindle : EUR 11,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 4,51 (27%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 11,99  
Broché EUR 16,50  
CD, Livre audio EUR 18,50  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Extrait

L'ivresse ne s'improvise pas. Elle relève de l'art, qui exige don et souci. Boire au hasard ne mène nulle part.
Si la première cuite est si souvent miraculeuse, c'est uniquement grâce à la fameuse chance du débutant : par définition, elle ne se reproduira pas.
Pendant des années, j'ai bu comme tout le monde, au gré des soirées, des choses plus ou moins fortes, dans l'espoir d'atteindre la griserie qui aurait rendu l'existence acceptable : la gueule de bois a été mon principal résultat. Je n'ai pourtant jamais cessé de soupçonner qu'il y avait un meilleur parti à tirer de cette quête.
Mon tempérament expérimental a pris le dessus. À l'exemple des chamans amazoniens qui s'infligent des diètes cruelles avant de mâchouiller une plante inconnue dans le but d'en découvrir les pouvoirs, j'ai eu recours à la technique d'investigation la plus vieille du monde : j'ai jeûné. L'ascèse est un moyen instinctif de créer en soi le vide indispensable à la découverte scientifique.
Rien ne me désole plus que ces gens qui, au moment de goûter un grand vin, exigent de «manger un truc» : c'est une insulte à la nourriture et plus encore à la boisson. «Sinon, je deviens pompette», bredouillent-ils, aggravant leur cas. J'ai envie de leur suggérer d'éviter de regarder de jolies filles : ils risqueraient d'être charmés.
Boire en voulant éviter l'ivresse est aussi déshonorant que d'écouter de la musique sacrée en se protégeant contre le sentiment du sublime.
Donc, j'ai jeûné. Et j'ai rompu le jeûne avec un veuve-clicquot. L'idée était de commencer par un bon Champagne, la Veuve ne constituait pas un mauvais choix.
Pourquoi du Champagne ? Parce que son ivresse ne ressemble à nulle autre. Chaque alcool possède une force de frappe particulière ; le Champagne est l'un des seuls à ne pas susciter de métaphore grossière. Il élève l'âme vers ce que dut être la condition de gentilhomme à l'époque où ce beau mot avait du sens. Il rend gracieux, à la fois léger et profond, désintéressé, il exalte l'amour et confère de l'élégance à la perte de celui-ci. Pour ces motifs, j'avais pensé qu'on pouvait tirer de cet élixir un parti encore meilleur.
Dès la première gorgée, j'ai su que j'avais raison : jamais le Champagne n'avait été à ce point exquis. Les trente-six heures de jeûne avaient affûté mes papilles gustatives qui décelaient les moindres saveurs de l'alliage et tressaillaient d'une volupté neuve, d'abord virtuose, bientôt brillante, enfin transie.
J'ai continué courageusement à boire et, à mesure que je vidais la bouteille, j'ai senti que l'expérience changeait de nature : ce que j'atteignais méritait moins le nom d'ivresse que ce que l'on appelle, dans la pompe scientifique d'aujourd'hui, un «état augmenté de conscience». Un chaman aurait qualifié cela de transe, un toxicomane aurait parlé de trip. J'ai commencé à avoir des visions.

Revue de presse

« Une histoire d amitié où le réel et l imaginaire se mêlent avec élégance, un sens aigu de l autodérision... on rit beaucoup tout au long de ce trépidant roman. » --L Express

« Avec cette diable de Pétronille, Amélie Nothomb offre à ses lecteurs un personnage fascinant... Une cuvée des plus pétillantes, légère en bouche mais piquante à souhait, de celles qu on aime à savourer à grandes lampées. Jusqu à l ivresse ? » --Lire

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 469 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 180 pages
  • Editeur : Albin Michel (20 août 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00LFPFNQU
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (82 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°5.215 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Photo © Sarah Moon

Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française. Elle est né le 13 août 1967 à Kobe, au Japon, où son père, le baron Patrick Nothomb, fut ambassadeur de Belgique. Belgique, qu'elle ne connaîtra qu'à 17 ans, pour y terminer ses études de philologie romane à l'Université libre de Bruxelles.

Depuis 1992, Amélie Nothomb publie aux éditions Albin Michel un roman par an.

Stupeur et tremblements, roman de son expérience professionnelle au Japon, sera récompensé en 1999 par Le Grand Prix du roman de l'Académie française.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Le nouveau cru d'Amélie Nothomb 10 septembre 2014
Par S.
Format:Broché
Je suis une fan inconditionnelle d'Amélie Nothomb mais malgré tout je n'ai pas été conquise par sa création 2014...
Elle a toujours autant de bons mots et de belles tournures de phrases mais je trouve que ce roman manque un peu de substance (un champagne éventé ?!)... en finissant le livre je me suis même demandée si son cru 2015 n'aurait pas pour thème le thé ! (pour ceux qui ne le savent pas Amélie Nothomb est une buveuse de thé pendant ces heures d'écritures)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
35 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Littérature et champagne à gogo 21 août 2014
Par TORNADE 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:Broché
Elle a 30 ans, aime le champagne, écrit des romans, les libraires se l'arrachent. Elle qui pourtant est habituée aux séances de dédicaces est troublée lorsque Pétronille Fanto se présente devant elle un exemplaire de "Sabotage amoureux" à la main...

Amélie Nothomb signe ici une histoire dont le point de départ est une correspondance, un échange épistolaire qui deviendra une rencontre en chair et en os, celle d'une romancière avec sa fidèle lectrice. Rapidement le tutoiement s'instaure, les dialogues se multiplient, le courant passe, une amitié se crée.
L'auteur a choisi de mettre en scène deux femmes que l'amour de l'écriture réunit, une dont la notoriété est installée, l'autre plus jeune et déjantée qui a l'avenir devant elle et un potentiel énorme.
Petites chamailleries, vilaines manières, bêtises improvisées, humour, rires complices, échanges musclés, situations singulières, admiration et compétition feront de ce roman, un moment de lecture agréable, l'occasion également pour l'auteur de rappeler à son lecteur quelques-uns de ses romans déjà publiés.
Comme toujours dans ses romans, Amélie Nothomb aime se raconter, se mettre en scène, parler du Japon, étaler sa culture, mais on lui pardonne, c'est un moment de lecture bien arrosé, le champagne coule à flots et la fin est bien imaginée.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Insipide 6 octobre 2014
Format:Broché
Cela fait plusieurs années que je n’ai plus touché un livre d’Amélie Nothomb, auteure dont j’avais apprécié les premiers livres mais dont je me suis ensuite détournée, fatiguée de toujours retrouver le même ton et le même genre d’intrigue. Cette année, sollicitée de partout et ne pouvant échapper à l’omniprésence de la dame (on la trouve vraiment partout, chez les libraires bien sûr, dans les bar-tabacs, aux stations-essence, pour un peu même mon boulanger vous en mettrait avec les croissants du dimanche), je me suis laissée tenter par son dernier ouvrage. Quelle mauvaise idée ….

D’abord on s’ennuie. Le roman s’ouvre sur la description de l’ivresse, une ivresse tout à fait décharnée, métallique et froide, qui ne ressemble en rien à l’expérience que l’on peut en faire. C’est une ivresse purement cérébrale, bien loin de tout plaisir, de toute extase physique, de tout lâcher prise du mental ou de l’esprit. A tel point que je doute que l’auteure ait seulement déjà éprouvé le plaisir de l’ivresse. Ensuite ce sont des dialogues d’une banalité déconcertante, des babillages futiles et creux. Et on passe de cliché en cliché : Paris se limite au bling-bling du champagne, au Louvre et au quartier latin. Pour Londres, ce sera bien sûr le British Museum, les restos indiens, les pubs où on se remplit de guinness et « fish and chips ». Là encore cela manque de chair, de tripes, de vécu.

Et puis après 50 pages (qui se lisent très vite, heureusement) apparait Vivienne Westwood, icône du punk londonien.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
26 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Assez déjanté... 20 août 2014
Par ai enma.
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Les romans d'Amélie Nothomb se divisent en trois catégories: les romans imaginaires, dans un univers complètement irréel, avec des personnages fictifs.
Les romans autobiographiques, dans lesquels elle raconte des tranches de sa vie, le plus souvent au Japon.

Et finalement,un mélange des deux, les romans où elle se met elle-même en scène en compagnie d'un autre personnage, fictif celui-là, qui l'entraînera dans un univers dont elle n'avait absolument pas conscience. Un être qui la fascinera, l'obsédera, et qui la changera pour toujours, voire même qui la poussera à sa perte.
Jusqu'à présent, on n'avait vu que deux romans de ce genre: «Péplum» et «Une forme de vie». «Pétronille» vient s'ajouter à ces deux livres.
Cette Pétronille en question est insupportable, jamais contente, chieuse parfois. Pourtant, elle est attachante, avec sa liberté, son goût du risque, son en-tête, son caractère explosif (à plusieurs reprises, je me suis même reconnue en elle).Avec elle, Amélie Nothomb et le lecteur partent dans un monde complètement déjanté où tout semble possible ( depuis le skiage en buvant une bouteille de champagne jusqu'à une traversée du Sahara en un an). D'ailleurs, le passage des sports d'hiver est assez marrant.
Un bon roman en somme, mais si ce n'est peut-être pas le meilleur d'Amélie Nothomb. Frais, déjanté, il nous transporte ailleurs. j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture. Puisse Amélie nous surprendre encore une fois de cette manière l'année prochaine, et celle d'après, et toutes les autres...si bien sûr elle arrive à sortir des eaux...mais je n'en dis pas plus.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
1.0 étoiles sur 5 Fumisterie
Publier (tous les ans en plus) un livre de 150 pages qui se lit en 2 heures tient quand même de la fumisterie !
Publié il y a 1 mois par VIGGO
5.0 étoiles sur 5 Impecable
Le livre est arriver impeccable et propre, j'ai eu un plaisir de le lire et de le faire dédicacer par Amelie Nothomb :D
Publié il y a 1 mois par RoseNoire35
2.0 étoiles sur 5 Absolument sans intérêt
Les errances d'un couple d'amies (Amélie et cette Pétronille) ponctuées au Champagne. Il n'y a rien , ni vision, ni style, ni épaisseur des personnages. Lire la suite
Publié il y a 1 mois par Michel Delperrier
5.0 étoiles sur 5 Excellent !
Si vous n'appréciez pas spécialement Amélie Nothomb, cet ouvrage ne fera pas exception à la règle... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par abx42
5.0 étoiles sur 5 Très bon livre
Très bon roman, je n'ai pas été déçue même s'il se lit rapidement, c'est le défaut pour tous ses livres. Dans l'attente du prochain.
Publié il y a 2 mois par ~*~ Lola ~*~
5.0 étoiles sur 5 Bien
C'est léger, elle ne se foule pas pour trouver des super intéressant, mais j'aime son ecriture, j'ai lu tt ses livres
Publié il y a 2 mois par math
3.0 étoiles sur 5 cadeau
la personne qui a lu le livre est décue de l'écrivain car il manque son écrit de follie du départ, ici elle a sa réputation mais perd son charme... Lire la suite
Publié il y a 3 mois par Sullivan De Vos
1.0 étoiles sur 5 ennuyeux au possible
Juste un livre pour vanter les champagnes préférés de Amélie Nothomb, ses beuveries et autres virées de luxe. Lire la suite
Publié il y a 3 mois par kricelsy
2.0 étoiles sur 5 décevant
Bizarre. Je me demandais ou ce livre allait aboutir... nulle part! La fin est vraiment bâclée. Décevant pourtant j'aime beaucoup Nothomb d'habitude.
Publié il y a 4 mois par Estelle
5.0 étoiles sur 5 Du vrai Nothomb...Mais encore mieux
Du vrai Nothomb...Mais encore mieux, à conseiller à ceux qui aiment et encore plus à ceux qui n'aiment pas ;-) Cela sera un beau moyen de les faire changer... Lire la suite
Publié il y a 4 mois par rousselsyl
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique