La politique de l'oxymore et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Acheter d'occasion
EUR 3,74
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Amazon rachète votre
article EUR 2,45 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

POLITIQUE DE L'OXYMORE Broché – 5 mars 2009


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 5 mars 2009
EUR 10,00 EUR 3,74

Il y a une édition plus récente de cet article:

La politique de l'oxymore
EUR 8,50
(8)
En stock.

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les démocraties modernes possèdent-elles les ressorts nécessaires pour prévenir et affronter la catastrophe écologique due au réchauffement climatique? Comme l'explique Bertrand Méheust, ce n'est pas de l'écologie libérale et du "développement durable" que viendra la réponse: ces discours consistent à graver dans l'esprit du public l'idée que l'écologie est compatible avec la croissance et même mieux qu'elle la réclame afin de masquer l'incompatibilité entre la société globalisée dirigée par le marché et la préservation de la biosphère. Un univers mental ne renonce jamais à lui-même si des forces extérieures ne l'y contraignent pas. Le système a saturé tout l'espace disponible et est à l'origine de tensions de plus en plus fortes. Pour les masquer, ceux qui nous gouvernent pratiquent la politique de l'oxymore. Forgés artificiellement pour paralyser les oppositions potentielles, les oxymores font fusionner deux réalités contradictoires: "développement durable", "agriculture raisonnée", "marché civilisationnel ", "flexisécurité ", "moralisation du capitalisme", "mal propre", etc. Ils favorisent la destruction des esprits, deviennent des facteurs de pathologie et des outils de mensonge. Plus l'on produit d'oxymores et plus les gens sont désorientés et inaptes à penser. Utilisés à doses massives, ils rendent fou. Ainsi, si le pouvoir de Sarkozy fait rupture, c'est par la production et l'usage cynique, sans précédent dans la démocratie française, d'oxymores à grande échelle.

Biographie de l'auteur

Bertand Méheust est philosophe. Il est spécialiste de l'histoire de la psychologie.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,45
Vendez POLITIQUE DE L'OXYMORE contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,45, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 161 pages
  • Editeur : LA DECOUVERTE; Édition : LA DECOUVERTE (5 mars 2009)
  • Collection : Les empêcheurs de penser en rond
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707157309
  • ISBN-13: 978-2707157300
  • Dimensions du produit: 19 x 1,2 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 216.829 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par prim72 le 12 avril 2011
Format: Broché
Un livre capital pour comprendre les fantasmes et illusions dans lesquels nous a enfermé le capitalisme contemporain, et la manière dont nous nous sommes adaptés à la logique de la catastrophe. Livre pessimiste, c'est vrai, parce que situant les responsabilités là où elles sont, c'est-à-dire non pas dans des accidents de l'histoire moderne, mais au coeur du système néo-libéral, dans le système technique et la société de consommation, qui ont été les seuls éléments que nous avons retenus de la démocratie.

A opposer au livre affligeant d'Hervé Juvin, qui reconduit toutes les illusions modernistes et dénie tous les problèmes de notre temps.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
33 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile  Par Le Lann Olivier le 10 juin 2009
Format: Broché Achat vérifié
Des 4 essais que j'ai lu récemment et qui traitent plus ou moins directement de la "crise écologique", celui ci est sans conteste le plus pessimiste.
Pour autant, sa lecture me paraît très utile car l'auteur, dans un style très clair, s'appuie sur les travaux de Simondon pour penser et nous montrer comment nos sociétés où l'individu a une si grande place ( on peut même parler d'individulalisme..) auront toutes les difficultés à opérer un virage salutaire qui nous éviterait le chaos provoqué par l'effondrement des ressources naturelles et la dégradation irréversible de la biosphère.
La deuxième partie de l'ouvrage expose comment nos dirigeants en sont arrivés à paralyser notre pensée en utilisant massivement les oxymores.
Si les oxymores peuvent parfois se justifier, c'est leur usage massif que dénonce Méheust: "il me semble qu'aujourd'hui, la fonction d'équilibration des oxymores est captée et détournée en injonction paradoxale par les dispositifs du pouvoir".
Dans cette 2ème partie, l'attaque de Luc Ferry contre la pensée écologique (qu'il assimile à la pensée Nazi..) est analysée et démontée pièce par pièce. J'aimerais assister à un débat entre ces deux auteurs sur ce sujet...
En résumé: à lire au moins pour la 2ème partie qui ne déprime pas le lecteur et l'éclairera sur les manipulations par le langage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Groussin le 25 septembre 2014
Format: Broché Achat vérifié
Écrit d'une plume alerte et incisive, redoutablement lucide, ce livre est à conseiller à tous ceux qui veulent déjouer les processus sournois de mise sous influence par l'histoire dominante que distillent politiques et médias.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francois Thoreau le 8 juin 2011
Format: Broché Achat vérifié
Dans cet essai, ou plutôt ce brûlot, Meheust n'y va pas par quatre chemins et dévoile au lecteur hébété quelques-unes des impasses civilisationnelles qui guettent le genre humain, rien de moins. Il s'appuie sur des constats largement partagés et des critiques fondamentales du développement capitaliste et technologique, dont la moindre n'est pas cette "pression de confort" qui légitime et sous-tend bon nombre des politiques qui nous conduisent dans le mur. Cependant, et c'est là toute l'originalité de Meheust, ces critiques - par ailleurs abondamment formulées - sont dissoutes, subsumées, dépassées dialectiquement dans des expressions du prêt-à-penser (comme le "développement durable") qui concilient l'inconciliable. Ces expressions marient le tout et son contraire, et procèdent donc d'une injonction paradoxale. Dans un style joyeusement emballé et pourtant fondamentalement tragique - au sens antique du terme - Meheust nous entraîne sur la pente glissante de notre civilisation, faisant alors oeuvre salutaire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?