Pain of Salvation

Les clients ont également acheté des articles de

Haken
Riverside
Dream Theater
Winery Dogs
Leprous
Storm Corrosion
Lifesigns
Steve Wilson

Top albums (Voir les 21)


Voir les 21 albums de Pain of Salvation

Pain Of Salvation : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 124
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Pain of Salvation
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Précoce, Daniel Gildenlöw (chant, guitare) forme son premier groupe à l'âge de onze ans à Eskilstuna (Södermanland ). Le plus fort, c'est que Reality perdure et devient la base de Pain of Salvation. Le groupe sort Entropia en 1997, un premier album qui voit d'abord le jour au Japon et en Roumanie. Malgré ce départ peu conventionnel, Pain of Salvation retient l'attention par une vraie démarche artistique.

Pain of Salvation conçoit chaque album comme un concept, avec une unité de thème et une suite logique de titres. One Hour by the Concrete Lake (1998) et The Perfect Element, Part 1 (2000) ... Lire la suite

Précoce, Daniel Gildenlöw (chant, guitare) forme son premier groupe à l'âge de onze ans à Eskilstuna (Södermanland ). Le plus fort, c'est que Reality perdure et devient la base de Pain of Salvation. Le groupe sort Entropia en 1997, un premier album qui voit d'abord le jour au Japon et en Roumanie. Malgré ce départ peu conventionnel, Pain of Salvation retient l'attention par une vraie démarche artistique.

Pain of Salvation conçoit chaque album comme un concept, avec une unité de thème et une suite logique de titres. One Hour by the Concrete Lake (1998) et The Perfect Element, Part 1 (2000) portent en eux les germes du chef d'oeuvre à venir. Remedy Lane en 2002 est effectivement un album hors du commun, capable de sonner à la fois comme Genesis et comme Nine Inch Nails.

BE en 2004 s'égare malheureusement en chemin, avant que Scarsik: The Perfect Element, Part 2 en 2004 ne rétablisse l'ordre des choses. Au passage, Pain of Salvation voit ses fans se multiplier, en particulier sur le territoire français.

L'année 2010 est placée sous le signe d'une nouvelle entreprise ambitieuse avec la sortie du concept Road Salt . Road Salt One sort en mai, alors que Road Salt Two sort en octobre 2011. Pain of Salvation franchit ainsi un nouveau cap dans sa quête musicale, avec un niveau d'exigence rarement atteint. Les deux volets de Road Salt forment un diptyque où le sombre le dispute à l'éblouissement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Précoce, Daniel Gildenlöw (chant, guitare) forme son premier groupe à l'âge de onze ans à Eskilstuna (Södermanland ). Le plus fort, c'est que Reality perdure et devient la base de Pain of Salvation. Le groupe sort Entropia en 1997, un premier album qui voit d'abord le jour au Japon et en Roumanie. Malgré ce départ peu conventionnel, Pain of Salvation retient l'attention par une vraie démarche artistique.

Pain of Salvation conçoit chaque album comme un concept, avec une unité de thème et une suite logique de titres. One Hour by the Concrete Lake (1998) et The Perfect Element, Part 1 (2000) portent en eux les germes du chef d'oeuvre à venir. Remedy Lane en 2002 est effectivement un album hors du commun, capable de sonner à la fois comme Genesis et comme Nine Inch Nails.

BE en 2004 s'égare malheureusement en chemin, avant que Scarsik: The Perfect Element, Part 2 en 2004 ne rétablisse l'ordre des choses. Au passage, Pain of Salvation voit ses fans se multiplier, en particulier sur le territoire français.

L'année 2010 est placée sous le signe d'une nouvelle entreprise ambitieuse avec la sortie du concept Road Salt . Road Salt One sort en mai, alors que Road Salt Two sort en octobre 2011. Pain of Salvation franchit ainsi un nouveau cap dans sa quête musicale, avec un niveau d'exigence rarement atteint. Les deux volets de Road Salt forment un diptyque où le sombre le dispute à l'éblouissement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Précoce, Daniel Gildenlöw (chant, guitare) forme son premier groupe à l'âge de onze ans à Eskilstuna (Södermanland ). Le plus fort, c'est que Reality perdure et devient la base de Pain of Salvation. Le groupe sort Entropia en 1997, un premier album qui voit d'abord le jour au Japon et en Roumanie. Malgré ce départ peu conventionnel, Pain of Salvation retient l'attention par une vraie démarche artistique.

Pain of Salvation conçoit chaque album comme un concept, avec une unité de thème et une suite logique de titres. One Hour by the Concrete Lake (1998) et The Perfect Element, Part 1 (2000) portent en eux les germes du chef d'oeuvre à venir. Remedy Lane en 2002 est effectivement un album hors du commun, capable de sonner à la fois comme Genesis et comme Nine Inch Nails.

BE en 2004 s'égare malheureusement en chemin, avant que Scarsik: The Perfect Element, Part 2 en 2004 ne rétablisse l'ordre des choses. Au passage, Pain of Salvation voit ses fans se multiplier, en particulier sur le territoire français.

L'année 2010 est placée sous le signe d'une nouvelle entreprise ambitieuse avec la sortie du concept Road Salt . Road Salt One sort en mai, alors que Road Salt Two sort en octobre 2011. Pain of Salvation franchit ainsi un nouveau cap dans sa quête musicale, avec un niveau d'exigence rarement atteint. Les deux volets de Road Salt forment un diptyque où le sombre le dispute à l'éblouissement. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page