undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Painkiller
 
Agrandissez cette image
 

Painkiller

25 février 2002 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,98 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
6:05
30
2
3:36
30
3
3:57
30
4
3:34
30
5
4:47
30
6
5:44
30
7
4:49
30
8
5:44
30
9
0:56
30
10
6:48
30
11
5:21
30
12
3:39
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 25 février 2002
  • Date de sortie: 25 février 2002
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 55:00
  • Genres:
  • ASIN: B0024N22TS
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (24 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.888 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Int le 1 septembre 2006
Format: CD
Painkiller est selon moi, l'album de Heavy Metal par excellence à l'instar de Number Of The Beast d'Iron Maiden. Le Death se construit dans la fin 80, les Priest et Maiden n'ont plus rien a prouver et se préparent a sombrer dans l'oubli, laissant la place a ce nouveau genre brutal. Toutefois, les Priest jouissent de la vie éternelle, et cette fois, ils ne choisissent pas de combattre la nouvelle mode a contre courant, ils vont y aller dans un domaine inconnu ou ils ne sont pas les maîtres... pas pour longtemps. Grande réussite, loin d'être un album de Death, Painkiller n'est pas non plus un bete album d'Heavy-Speed Metal. La réussite de cet album réside dans l'inspiration des morceaux et dans la technique, et non pas dans la violence mais dans l'intensité et la surpuissance. Le Metal God qu'est Rob Halford se lache dans des chants aigus et surpuissant, nous prouvant qu'il a une superbe pallette dans sa voix : la mécanique aigues et violente de Painkiller, le dramatisme de Hell Patrol, les cris et grognement morbide de Metal Meltdown, le sombre et froid de Night Crawler, le militaire et carré de l'hymne One Shot At Glory et même la sensualité du morceau chaud qu'est A Touch Of Evil (meilleur riff de l'histoire du Metal, et pourtant d'une simplicité!).

On a rarement vu autant d'intensité dans un album de Heavy Metal. Les deux guitaristes les plus sous estimés de la planete Metal nous rappellent également qu'ils sont non seulement le tandem de guitaristes le plus jouissif de l'histoire, mais qu'ils sont aussi loin d'être manche, se testant dans des riffs complexe et au combien inspiré !
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Michael le 4 mai 2001
Format: CD
Un des meilleurs albums de heavy metal, je trouve. Avec Painkiller, Judas Priest a fait fort : des riffs ultra-rapides, des solos très techniques, le titre de Painkiller est un chef d'oeuvre à lui seul. Pour tout bon fan de heavy qui se respecte, Painkiller est un album à écouter au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que pour reconnaitre l'inspiration et le talent de ce grand groupe qu'est Judas Priest.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Demonizer le 14 décembre 2007
Format: CD
Quand les maîtres du Heavy-Metal décident de passer à la vitesse supérieure, cela donne l'un des meilleurs albums du genre. Le seul album qu'il m'ait été donné d'écouter où pratiquement chaque titre est devenu successivement mon préféré au fil des écoutes. Des parties de batterie survoltées (Scott Travis). La paire Tipton/KK Downing qui délivrent des riffs et des solos d'anthologie. Et ce damné Rob Halford qui emporte tout sur son passage avec des parties de chant de haute volée ! Les morceaux bonus de la nouvelle édition ne change rien à la donne : "Painkiller"
10 titres qu'on n'oublie pas de sitôt...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Blaster of Muppets TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 avril 2013
Format: CD
Judas Priest, pas n'importe lequel des groupes britanniques de heavy metal vous en conviendrez, avait deux ou trois petites choses à se faire pardonner à l'aube des années 90. Rien de bien méchant mais l'orientation aseptisée d'un Turbo destiné à séduire le public américain ainsi que le pseudo-retour à une musique plus heavy avec l'inégal Ram It Down n'ont pas convaincu tout le monde. Certes, ces deux albums ont des qualités mais, admettons-le, ils peinent à soutenir la comparaison avec des classiques tels que British Steel, Screaming For Vengeance ou Defenders Of The Faith. Alors, en 1990, comme pour annoncer le début d'une nouvelle ère pour le groupe, Judas Priest sortit un album monstrueux auquel personne ne s'attendait : le puissant, le rageur, l'incroyable Painkiller ! Résolument différent de ses prédecesseurs et bien plus musclé que n'importe lequel des albums du groupe, Painkiller en cloua plus d'un sur place et affirma avec véhémence toute la pertinence du Priest, un combo qui évolue avec son temps et qui compte bien trouver sa place dans un monde où le thrash est apparu et s'est bien développé depuis quelques années.

Encore une fois, Judas Priest prend des risques. C'est une habitude, contrairement à certaines formations peu enclines à l'expérimentation qui sortent inlassablement le même album, le quintet anglais se remet en question et incorpore régulièrement de nouveaux éléments dans sa musique. Parfois ça marche, parfois ça casse.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE le 24 mars 2013
Format: CD
quand on parle, ou lorsque l'on entend parler de judas priest, c'est souvent de cet album qu'il s'agit. non pas que le reste de la discographie de judas priest soit anecdotique, loin de là, mais painkiller (l'album) est un cas à part. déjà, l'album débute par painkiller (le morceau) et on comprend que le groupe anglais romps avec le passé: violence instrumentale due à des riffs qui déboule à 200 à l'heure, portés par une batterie qui enfin emploie la double pédale (merci scott travis, alors nouveau venu et depuis, toujours en place!) et surtout un chant sur-aigü qui qui tétanise l'auditeur.
maintenant, ce morceau quasi-thrash, comme l'on décrit certains, n'est pas révélateur du reste de l'album. les autres titres ne comporte pas forcément ces ingrédients, mais on en retient ambiance et intensité (a touch of evil, nightcrawler, entr'autres).
ce disque, de très bonne facture, avec un morceau-phare en ouverture, fut mon entrée dans le monde de judas priest. le reste de la discographie est incroyablement varié et painkiller (le morceau) est vraiment un cas à part.
je ne met que quatre etoiles, parceque justement, j'aurai aimé qu'il y ai un peu plus de cette folie furieuse sur le reste de l'album.
maintenant, les goûts et les couleurs...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique