• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qui a tué Palomino... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Qui a tué Palomino Molero ? Poche – 23 mars 1989


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00
EUR 5,65 EUR 0,01

Notre boutique Folio

Boutique Folio
Découvrez notre boutique Folio.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Qui a tué Palomino Molero ? + Lituma dans les Andes + Avril rouge
Prix pour les trois: EUR 22,10

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Le corps d'un jeune homme affreusement mutilé, accroché à un arbre, a été découvert par un jeune chevrier. L'enquête conduit le lieutenant Silva et le sergent Lituma dans l'univers préservé d'une base militaire dirigée par le colonel Mindreau, et dans le labyrinthe de la petite ville de Talara organisée autour de la gargote de Doña Adriana. D'un côté, le monde secret de l'armée, de l'autre toute une population haute en couleur, pitoyable, mesquine, truculente. Qui, dans tout cela, a tué Palomino Molero ?Au suspense sans faille d'un véritable roman policier, Mario Vargas Llosa greffe une rigoureuse analyse des problèmes sociaux du Pérou et une dénonciation ironique, implicite, des mécanismes du pouvoir.

Quatrième de couverture

Le corps d'un jeune homme affreusement mutilé, accroché à un arbre, a été découvert par un jeune chevrier. L'enquête conduit le lieutenant Silva et le sergent Lituma dans l'univers préservé d'une base militaire dirigée par le colonel Mindreau, et dans le labyrinthe de la petite ville de Talara organisée autour de la gargote de Doña Adriana. D'un côté, le monde secret de l'armée, de l'autre toute une population haute en couleur, pitoyable, mesquine, truculente. Qui, dans tout cela, a tué Palomino Molero ?Au suspense sans faille d'un véritable roman policier, Mario Vargas Llosa greffe une rigoureuse analyse des problèmes sociaux du Pérou et une dénonciation ironique, implicite, des mécanismes du pouvoir.


Détails sur le produit

  • Poche: 192 pages
  • Editeur : Gallimard (23 mars 1989)
  • Collection : Folio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070381234
  • ISBN-13: 978-2070381234
  • Dimensions du produit: 11 x 1,8 x 17,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 132.443 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
4
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Olivier Levasseur le 24 juillet 2010
Format: Poche
Un crime odieux vient de se produire dans la bourgade péruvienne de Talara. Le gendarme Lituma et son supérieur, le lieutenant Silva, vont alors mener leur enquête, déjouant avec malice la rigueur d'une institution militaire au cœur du scandale et surfant sur les rumeurs les plus loufoques d'une population en mal de vérité. Vargas Llosa livre ici l'une de ses œuvres les plus brillantes, à la foi tragique et drôle, dans laquelle la société péruvienne toute entière est restituée dans ses moindres détails... Un petit moment de bonheur littéraire, malheureusement trop court !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Victaureau TOP 500 COMMENTATEURS le 21 octobre 2010
Format: Broché
Avec ce roman policier qui baigne dans les moeurs péruviennes et tout simplement latines, Mario Vargas LLOSAN n'a pas le même souffle que "La guerre de la fin du monde" que j'avais trouvé tout simplement magnifique.

Il nous fait revivre une enquête de la gendarmerie locale sur l'assassinat d'un "jeune gars" ,trouffion sur la base aérienne locale, qui a eu l'outrecuidance de séduire une jeune fille désaxée, mais c'est la fille du colonel et dans l'armée un sans grade ne doit pas viser la fille d'un officier!

Lituma, un jeune gendarme fait donc ses premières armes auprès d'un lieutenant de gendarmerie qui a le don de faire parler les gens sans leur poser les questions rituelles: telles où étiez-vous à telle heure? et au final quel est votre alibi ?.

Quand à la fin l'enquête est close après avoir été rondement menée, le petit peuple s'insurge d'une fin aussi facile: un tel dénouement? à d'autres. Il y a bien entendu anguille sous roche et chacun d'y aller de son petit couplet pour faire naître la rumeur et susurrer qu'on n'a pas tout dit et prendre finalement l'enquêteur et son adjoint pour des demeurés qui ont été bernés.

Chacun en tirera ce qu'il voudra mais je ne pense pas que notre Prix Nobel de Littérature ait eu envie de faire autre chose que raconter à sa manière une enquête policière et faire apparaître que le peuple peut soit être naïf soit incrédule, mais pas forcément lucide
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Joël TOP 1000 COMMENTATEURS le 15 avril 2013
Format: Poche
Chaque roman de Varga Llosa est pour moi un plaisir renouvelé. Celui-ci n'échappe pas à la règle. Ce court roman policier commence et se termine par la même phrase: une liste de jurons prononcés par le gendarme Lituma (la traduction est très approximative d'ailleurs car elle ne correspond pas du tout à l'original). Au début, c'est à cause de la découverte du corps affreusement mutilé de Palomino, jeune métis, chanteur et joueur de guitare; à la fin, c'est à cause de la révolte du gendarme face à une société bien peu égalitaire. En fait, c'est un résumé de ce pourquoi l'Académie des Nobel a décerné le prix à Vargas Llosa: "pour sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l’individu, de sa révolte et de son échec".

Tout au long de ce livre donc, Lituma et son supérieur, le Lieutenant Silva, vont essayer de trouver le mobile et les auteurs du meurtre de Palomino Molero. Très vite, ils seront confrontés au colonel Mindreau, commandant de la base aérienne de Talara, la ville la plus à l'ouest d'Amérique latine. Vargas Llosa décrit la société au travers des dialogues imagés de ses protagonistes. On y perçoit bien sûr le ras-le-bol d'une société qui n'en peut plus de la domination des "gros bonnets". Mais quand le meurtre sera élucidé, ces mêmes gens ne pourront pas admettre la simplicité de toute l'intrigue et ne cesseront de supputer qu'on leur cache encore quelque chose.

Un livre très court, trop court, qui se lit d'un trait.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?