Acheter d'occasion
EUR 2,09
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Papa Hollande au Mali : Chronique d'un fiasco annoncé Broché – 24 octobre 2013


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 24 octobre 2013
"Veuillez réessayer"
EUR 17,90 EUR 2,09

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Mourir pour Tombouctou

«S'il n'y a pas d'intervention militaire, ce sera le désastre.» Ainsi se termine, le 10 janvier 2013, veille de l'opération lancée au Mali, le télégramme diplomatique de celui qui était alors ambassadeur de France à Bamako, Christian Rouyer. Quelques mois et cinq cents «terroristes» abattus plus tard, François Hollande a gagné une guerre éclair aussi décisive que peu meurtrière. La France, six soldats morts au combat, a remporté une bataille contre quelques centaines de djihadistes qui se sont vite fondus dans les sables du désert. Hélas, l'armée française est à mille lieues de l'avoir emporté sur la misère, les trafics, la corruption, la montée de l'islamisme et le délitement des États qui ont gangrené l'ensemble de la région. Des ports mauritaniens de Nouakchott et de Nouadhibou jusqu'à Bamako, au Mali, et Niamey, au Niger, du Sud libyen aux banlieues de Dakar, l'Afrique de l'Ouest est devenue une marmite explosive. Mais qui se soucie du sort du Sahel dans un monde miné par la crise ?

Le pouvoir français a pourtant le sentiment du «devoir accompli». François Hollande s'est rendu à Tombouctou sous les vivats d'une foule africaine bigarrée et chaleureuse. Dans une émouvante envolée lyrique, le président français a prononcé des paroles définitives : «Je viens de vivre la journée la plus importante de ma vie politique.» Diable ! Un chef d'État qui passe pour casanier se transforme soudain en un chef de guerre flamboyant. Les militaires français sont apparus à la manoeuvre, cornaquant, entourant, protégeant un président ravi de cette soudaine popularité africaine.

«Les bons» contre «les méchants»

«Merci Papa Hollande», proclame une pancarte brandie à Tombouctou. L'intervention française révèle la terrible mise sous tutelle du peuple malien, privé de tout pouvoir légitime depuis la destitution, le 21 mars 2012, du président Amadou Toumani Touré, dit «ATT», par les mercenaires d'un capitaine putschiste. Mais oublions ces considérations locales ! Qu'importe l'histoire tourmentée du Mali ! Avec l'armée comme seule boussole, le président français a gagné sa guerre contre le «terrorisme», l'expression usée des néoconservateurs américains. Le néoconservatisme soft réussit formidablement à François Hollande. Salué par une classe politique française quasi unanime et des sondages réconfortants, le chef de l'État a acquis la stature présidentielle qui lui manquait. L'intervention de la France au Mali s'est soldée par une «victoire militaire indéniable», estime, le 17 juillet 2013, la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'opération Serval. «La France est intervenue légitimement au profit d'un État faible dans une zone instable [...] et a su, malgré d'importants défis, montrer sa détermination à lutter contre le terrorisme.»

L'armée française est de retour. Pourquoi bouder son plaisir ? Les militaires de l'opération Serval ont «fait aimer la France dans toute l'Afrique», affirme François Hollande. Le même se félicitait, durant l'été 2013, «des élections irréprochables», forcément irréprochables, qui se seraient tenues au Mali. La palme de la suffisance doit être attribuée à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, qui s'est réjoui «du grand succès, de l'immense succès» de l'intervention française, «du travail formidable» des militaires et de cette France, «grande puissance» qui aurait «sauvé» le Mali.

Un mot de l'auteur

L'histoire de l'Afrique est en train de s'écrire en lettre de sang. De Bamako à Niamey et jusqu'à Bangui où une anarchie sanglante a succédé à un potentat corrompu, le Sahel ressemble de plus en plus à un chaos de ruines. J'ai voulu comprendre les raisons de ce "fiasco" et j'ai découvert que de Sarkozy à Hollande, la France avait raté le coche et traité ses anciennes colonies avec une désinvolture coupable. Sur fond d'ignorance et d'amateurisme. L'opération Serval qui prétendait "sauver" le Mali, dixit Laurent Fabius, se révèle un coup d'épée inutile dans un océan de sable.
Il est temps de fonder un nouveau pacte franco-africain, loin des remugles de la Françafrique et des visions à court terme de l'armée française. J'espère que ce livre incisif contribuera à ouvrir les yeux sur les périls qui guettent une région amie de la France.

Nicolas Beau



Détails sur le produit

  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Balland (24 octobre 2013)
  • Collection : DOCUMENT
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2353152309
  • ISBN-13: 978-2353152308
  • Dimensions du produit: 21 x 1,8 x 13,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 298.144 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jorian 132 TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 mars 2014
Achat vérifié
Livre léger, qui se lit vite, mais qui n'apporte pas grand chose! L’auteur n'arrive pas à cacher une bienveillance assez surprenante pour les islamistes. Les sujets abordés le sont avec une vue trop simpliste, avec un ton provocateur et assez systématiquement un parti pris anti français vient altérer la crédibilité de l'ensemble.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?