• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Papillon a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Papillon Poche – 6 juin 2002

4.4 étoiles sur 5 29 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 21,50
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 23,77
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 8,10 EUR 4,11
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00

Romans et littérature

Marc Levy en poche
Découvrez enfin la version poche de "Elle et Lui"

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Papillon
  • +
  • Papillon
Prix total: EUR 25,09
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

1933. Le marteau tombe. Perpétuité. Henri Charrière dit " Papillon ", petit caïd montmartrois injustement accusé de meurtre, prend, via Cayenne, " le chemin de la pourriture ". Épinglé, Papillon. Mais pas résigné. Au bagne, c'est l'enfer. La réclusion, les privations, les requins, les matons... Il faut s'évader, à tout prix. En radeau, à la nage, qu'importe. Treize ans d'enfer, deux cavales plus tard et Papillon s'envole pour la liberté. Préface de Jean-Jacques Brochier Postface de Jean-François Revel

Biographie de l'auteur

Né en novembre 1906, Henri Charrière fut condamné aux travaux forcés à perpétuité le 27 octobre 1931 pour le meurtre de Roland Legrand et arriva en Guyane le 6 novembre 1933. Le 6 septembre 1934, il s'évada de l'hôpital de Saint-Laurent par la mer. Il fit escale à Trinidad, Curaçao et atteignit la Colombie où il fut arrêté et emprisonné en décembre 1934. La Colombie le remis à la France et il fut réintégré le 30 mai 1935. Il rentra en France définitivement en 1969.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Voici l'histoire époustouflante de Papillon, un homme innocent, condamné à aller au bagne de Cayenne dans les années trente! C'est l'injustice de ce jugement, le désir de vengeance contre ceux qui l'ont condamné, et le refus de donner sa vie à la justice française qui nourrissent l'opiniâtreté, la ténacité et la ruse de Papillon, qui va tout tenter pour gagner sa liberté à nouveau.
A aucun moment le lecteur ne s'ennuie au fil de ces 600 pages de récit dévorant! La cavale est une obsession pour Papillon et la lecture devient une obsession pour celui qui décide de se plonger dans cette histoire vraie.
Et c'est à bout de souffle que l'on referme ce livre d'aventure!
Remarque sur ce commentaire 8 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
C’est plus de 30 ans après la médiatisation à la Poivre d’Arvor (ou à la Paris-Match) du grand retour en France de Henri Charrière, dit Papillon, après avoir découvert le ‘Papillon’ cinématographique de Steve Mac Queen et Dustin Hoffman et tenter d’appréhender la réalité du bagne dans le remarquable ‘Bagnards’ de Michel Pierre aux éditions Autrement, que j’ai repris le chemin de la Guyane française sur les traces de la prose de Papi, 25 ans, condamné à vivre sa part d’opprobre sur ordre de la France bien-pensante des années 1930, une société qui se faisait un devoir de purger sa population de ses enfants terribles, qu’ils soient coupables ou non.
Un bien long préambule, mais à la mesure de nos surprises! Monsieur Henri est un conteur fabuleux! En nous livrant ses mémoires sur seule base de ses souvenirs, sans le support d’un journal, il pourrait se targuer de donner à lui seul ses lettres de noblesse à cette littérature orale tout imprégnée de pittoresque et de cocasserie, tant dans le fonds que dans la forme. Un fabuleux (je persiste et signe) narrateur qui jamais ne nous lasse, qui toujours nous enthousiasme.
Si Papi ne nous distrait pas un seul instant de son seul dessein de ses treize années de réclusion, s’évader, il nous livre ses aventures sous une forme combien inattendue! En retrouvant ce passé (bien agité) au-delà des portes de l’enfer, Henri Charrière n’en a extrait que le bon!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
« Papillon » est cette chose rare : un roman de 600 pages dont aucune n'est ennuyeuse. Au contraire, cette histoire est fascinante de la première à la dernière page.
Charrière fut faussement accusé de meurtre en 1931 et condamné à perpétuité au bagne en Guyane française. Le régime là, dit « le chemin de la pourriture », était affreux. Résolu qu'il n'y appartiendrait jamais, il s'évada. Sa récompense fut d'abord un cachot inondé de la mer toutes les marées, puis un séjour à la réclusion, « la mangeuse d'hommes », où il fut puni par la quasi-famine. Mais il désira tant sa liberté que, n'importe combien de ses essais aient échoué, il tenta une évasion après l'autre.
C'est rarement que la réalité livre une histoire aussi satisfaisante, mais si Charrière l'a changée ou exagérée, pour ma part je m'en fiche. Choisissez un bon fauteuil (c'est peu probable que vous le quitterez avant la fin) et partagez ses aventures dans un monde à la fois peu connu et fascinant.
Note : étudiant de FLE, j'ai trouvé que le langage est assez simple. Il y a un peu d'argot, mais pas trop.
Remarque sur ce commentaire 9 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Client Amazon TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 13 avril 2011
Format: Poche Achat vérifié
Papillon, il y a eu d'abord le film que j'ai vu ado. Il m'avait impressionné et laissé des images terrifiantes de ce que pouvait être la résistance d'un homme, son obstination.
Maintenant le livre, et quel livre. J'adore ce genre de récit, où les hommes livrent leur plus pure essence.
Tout a été dit sur " Papillon " que le livre avait été écrit par un Nègre, qu'il s'agissait d'un condensé de plusieurs histoires de bagnards, que beaucoup de choses étaient fausses.
Papillon a toujours dit que 75 % du livre était vrai, pas mal. Quels sont les 25 % restants, de petits arrangements ?
Toujours est -il que la réclusion est vrai, que les cavales sont vraies, et que Charrière relate avec talent son histoire. L'histoire d'un homme qui a toujours refusé de se plier, qui s'est dit innocent du meurtre qui l'a envoyé au bagne.
C'est sans doute ce qui a sauvé Papillon, au delà de sa grande intelligence des situations et un certain facteur chance. Refuser, obstinément, ne jamais céder, ne pas se laisser dompter par l'administration pénitentiaire.
Croire en son destin et rester animer par cette flamme.
Certe Papillon n'est pas un enfant de coeur, mais un homme mértite t-il ce traitement infâmant. Car on est à la limite d'un camp de concentration.
Imaginez, Papillon est resté 2 ans enfermé dans une cellule en ne parlant à personne, la scène du film avec Mac Queen est assez bien réussie. Ces co-détenus se suicidaient, devenaient fous, ou en réchappaient, mais dans quels états.
Le livre d'un homme hors norme, mais combien sont-ils ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?