Acheter d'occasion
EUR 10,99
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par -betterworldbooks-
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ancien livre de bibliothèque. Peut contenir des étiquettes « de bibliothèque » Le dos et les coins peuvent montrer des signes d'usure. Les pages peuvent inclure des notes et quelques signes de feutre. Sous garantie de remboursement complet. Plus de plus d'un million clients satisfaits! Votre alphabétisation dans le monde achat avantages!
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Paris au XXème siècle


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 4,76

livres de l'été livres de l'été

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés




Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Corps 16 (1 mars 1995)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2840571137
  • ISBN-13: 978-2840571131
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.933.787 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kamboua le 8 septembre 2010
Format: Poche
Jules Verne pensait que les transports en commun régneraient comme en maitre dans la capital Parisienne. Il n'a pas eu tord
Il voit aussi la disparition des Arts, et la mort de Michel est une extrapolation de la mort de l'Art.
Très nourrit, ce livre se distingue des autres dans le sens ou il apparaît comme un livre de Balzac, mais au lieux de décrire le personnage, il énumère la liste des écrivains ou poètes qui sont tombés dans l'oubli comme on oubliera le Michel
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche
En 1863, Jules Verne a écrit un roman noir d'anticipation. Il décrit un monde dominé par la technologie : un métro automatisé et silencieux, en hauteur et propulsé par un système électropneumatique, on peut y voir une similitude avec le V.A.L. (ou Véhicule Automatique Léger) brevet pour ce type de métro déposé en 1971, soit cent ans plus tard. Jules Verne décrit le fac-similé envoyé par télégraphie photographique, un procédé mis en application en 1907, soit 50 ans plus tard. La robotisation à outrance, des machines qui ressemblent par certains aspects à des ordinateurs, etc. Il dépeint également un monde où tout est basé sur la finance, les banques qui contrôlent tout! Il a bien entrevu le fait que la société du futur créerait des laissés-pour-compte, même lorsqu'ils sont diplômés, un système qui broie les individus qui ne sont pas adaptés. Ce que j'ai trouvé intéressant, c'est qu'autant il imaginait un progrès technologique qui se poursuivrait sans fin, autant il n'envisage aucune amélioration dans les rapports de bureaux, les relations entre le chef et ses subordonnés.
L'anecdote sur l'écriture est également amusante. Dans ce court extrait, on se rend compte que le héros ne sait pas utiliser une machine (précurseur de l'ordinateur) et commet des erreurs de calculs d'intérêts. Le banquier et le caissier discutent entre eux de l'urgence d'attribuer une nouvelle fonction au héros. Ils finissent par trouver un poste d'assistant d'un comptable.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par douglas le 3 octobre 2009
Format: Poche
Les habitués de Jules Verne, pour lesquels celui-ci renvoit immédiatement à Philéas Fogg ou au capitaine Némo et à leurs aventures captivantes seront certainement heurtés, voire déçus par ce récit où il ne se passe, à vrai dire, rien. Le scénario est quasiement inexistant et aucune aventure digne d'intérêt n'y est perceptible.
J'estime cependant que le génie de Jules Verne transparaît le mieux à travers cet humble ouvrage, puisque c'est ici que nous voyons à quel point il fut un visionnaire. Le Paris qu'il nous décrit n'est même pas le Paris du XXème siècle, mais déjà du XXième siècle. Non seulement il anticipe bon nombre de découvertes scientifiques comme l'automobile ou l'internet (sans les nommer, évidemment), mais également des changement sociaux, comme la désaffection pour les lettres classiques ou encore le triomphe d'une musique qui n'en est pas véritablement une (même s'il s'agit d'une question de goût...) Bref, je n'en dirai pas plus: ilsez-le! Je pense vraiment que tout fan de Jules Verne se doit d'avoir lu cette oeuvre, sans laquelle on ne peut pas connaître véritablement cet auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 9 mai 2007
Format: Poche
C'était prometteur. Quel titre. Jules Verne, futurologue. C'est bien moins bon que ses célèbres voyages extraordinaires. Manuscrit refusé de son vivant, on comprend pourquoi : c'est bâclé et peu inspiré. Néanmoins, si on le lit avec recul pour mieux comprendre Jules Verne, pourquoi pas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Un roman d'anticipation sombre, qui pointe juste quand il s'agit de montrer comment la technologie, qui envahit tout l'espace social et culturel au XXème siècle, peut menacer les formes de culture "classique" et transformer aussi les individus en "machines" dépourvues de tout sens artistique, seulement séduites par la beauté de la science.
Sinon, sur le plan littéraire, Hetzel avait raison : c'est nettement en dessous de ce que Jules Verne a l'habitude d'écrire. Il y a de longues énumérations d'auteur qui semblent faites pour complaire à l'éditeur (peine perdue). Le tout, bien qu'intéressant, est parfois rébarbatif. A lire pour ceux qui veulent parfaire leur culture de Verne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Shaihulud le 3 août 2010
Format: Poche
Ben oui, mais non. Quel bazar...Et pourtant ça commençait bien. Et puis tous ces dialogues soporifiques entre des personnages qui le sont également... J'ai détesté. Pas grave, mon Jules. Je reste fan quand même.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
(Sorry but my French is not that great!) This may not be a masterpiece of Jules Verne, but in my eyes it is one of the first 'dystopias' in literature. The future looks bleak, people are enslaved by money and industry. Later there will be other and more famous examples: We (Evgeni Zamyatin), 1984, Brave New World,... but Jules Verne's desciption of 20the century Paris sets the way. Even before the Great Industrialization Verne already sees the danger. And that is for me the real value of 'Paris au XXme Siecle'.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?