Paris est un rêve érotique : premier roman et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Paris est un rêve &... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Paris est un rêve érotique: premier roman Broché – 15 janvier 2014


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,00
EUR 17,00 EUR 0,27

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Le miroir te regarde, épie le moindre pore de ta peau, attendra toute une vie s'il le faut pour apercevoir la fêlure par où s'engouffrer. Dans ce vertige, tu ne sais plus quel visage est le tien, lequel est le reflet. Tu le maquilles néanmoins, avec attention et indifférence. Tu soignes d'abord le teint, pour en supprimer les irrégularités, tu effaces les cernes sous les yeux, estompes les ailes du nez, gommes, gommes, gommes, appliques le blush, un trait de khôl, du fard sombre sur les paupières (de l'intérieur vers l'extérieur de l'oeil, du plus foncé au plus clair en remontant vers l'arcade sourcilière), les faux cils, et enfin le rouge à lèvres. Tu disparais sous ces ajouts et ta beauté s'affirme ; plus le résultat semble artificiel de près, plus il sera naturel de loin. Tu nous vois déjà te dévisager des tables où nous sommes installés. Tu es prête.
Autour de toi, dans des alcôves identiques se succédant en une galerie des glaces, les autres filles préparent aussi leur nudité. Elles s'échauffent (grand écart, flexion avant), se coiffent de leur perruque rose, enfilent ce filigrane de costume que chacune d'entre vous portera pour le premier tableau. En entrant sur scène, vous deviendrez toutes le même fantasme, créature imaginée par la femme pour l'homme, simple peau tendue sur des formes que les éclairages latéraux sauront mettre en valeur, ombres trouées çà et là de lumière. Personne ne sait qui vous êtes, mercenaires érotiques, ou peut-être ne veut savoir : votre peau nous suffit. La chorégraphie ne vous tire de l'inconnu que pour vous enfermer dans un anonymat de marionnettes. Vous ne vous appartenez plus - nous le pensons.
Le cabaret est une seringue à rêves. Chaque insomniaque arrive avec en tête la dose qu'il lui faut, l'obtient, et repart dans la nuit, idiot et souriant. Le jeu impose d'attendre. Ce n'est que dans l'intimité retrouvée que nous procédons, d'un geste lent et progressif, à l'injection qui nous fera revivre les sons et couleurs du songe qu'a été notre soirée. Pour l'un, ce sera la représentation d'une pièce de théâtre nô, avec des costumes de Hussein Chalayan qui disparaissent lentement, ne laissant que des visages maquillés au-dessus de corps nus. Pour l'autre, une sculpture cubiste. Pour moi, un retable médiéval dépliant ses panneaux. Certains restent invisibles, cachés dans la chaleur obscure de leurs replis. Ce sont les plus importants : ils font lever le désir.
Zoé passant derrière moi lit la dernière phrase. «Du désir, du désir. Et le plaisir alors ? N'y en a-t-il pas dans ton journal ?» Ce qu'elle peut m'énerver quand elle fait ça.

Revue de presse

On peut être tout à la fois jeune, ennuyé, futile, affecté comme un gandin, ridicule et composer une manière d'éloge de la babiole, de la gaudriole et de la garde-robe. Pourquoi pas. Paris est un rêve érotiqueen témoigne, en 200 pages. Ce qui est largement suffisant...
Le narrateur n'a pas tort : «Ce qui manque à Paris, c'est la mer.» Fitzgerald disait sobrement : «Tender is the night». Plus poétiquement, Malfoy affirme que «la nuit est le buvard des pleurs trop longtemps tus». Ce dont on ne peut douter. (Thierry Clermont - Le Figaro du 23 janvier 2014)



Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Thibault Malfoy est né à Paris en 1984. Après des études de géologie, il se consacre à la littérature. "Paris est un rêve érotique" (Grasset, 2014) est son premier roman.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?