undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles17
3,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 août 2011
L'auteur nous entraine à la première personne dans une histoire où l'amour cohabite avec le mépris...
Peut-on aimer en dépit de la différence socio-culturelle et celle -çi est elle un handicap ou un atout dans un couple? jusqu'à quel point peut on supporter de se sentir humilé par amour? La qualité d'une personne peut elle se mesurer par ses connaissances intellectuelles ou par sa générosité et sa richesse de coeur? Toutes ces questions y sont soulevées par l'auteur tantot avec cynisme , tantôt avec tendresse: il nous ballade un peu mais c'est voulu car le dénouement est très fin!
je vous en ai deja trop dit donc je termine en vous recommandant ce petit trésor . à lire et à relire avec délectation ;-)
Le produit :
le livre en lui même est écrit un gros caractères, ce qui rend la lecture plus confortable quand on a des problèmes de vue.et la sur-couverture est aussi une protection bienvenue pour ceux qui aiment transporter partout leur livre...
0Commentaire10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Philippe Vilain peint deux personnages : un professeur de philosophie, jeune agrégé et docteur, ainsi qu'une coiffeuse. Deux milieux sociaux différents : la bourgeoisie pour l'un, la "classe populaire" pour l'autre tous deux de plus en plus indéterminés dans notre société. Lieu : la ville du nord de la France, Arras.

L'idylle d'un désabusé pour une amoureuse de la vie va dévoiler la vanité creuse de cet homme. Écrit sur le mode du récit autobiographique, l'auteur ne ménage pas son lecteur sur les désagréments causés par son personnage - à l'image de François, l'anti-héros de Radiguet : veule, lâche, séducteur, se mettant à l'abri d'un intellect qui se veut, comme sa personne, précieux.

Je verrai le film eponyme.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2014
Avec cette histoire "d'une relation", on aurait pu rentrer dans le cliché moderne des rencontres aléatoires des temps modernes. Et comme on dit, ce n'est pas l'histoire qui importe mais la façon de la raconter. L'écriture est belle, fluide, intelligente. Au moment où l'on commence à se lasser (mais l'on se rend compte que c'est primordial pour la suite de l'histoire et la manière de la mener au bout), les réflexions de l'auteur prennent une autre tournure plus orientée individualité humaine, philosophique voire psychologique car il y a les deux personnages qui ne sont pas du tout ordinaires. Et la fin est une apothéose dans le sens où la raison accepte de prendre le dessus sur quelque chose qui aurait pu durer mais qui ne se peut pas. C'est très intelligemment mené. Voilà ce que j'appelle un roman réussi. Les thèmes qui transcendent cet ouvrage traversent les temps (cf Pierre Bourdieu sur son étude sociologique de la bourgeoisie)
je n'ai pas vu le film mais le roman comme étude psychologie, sociologique est très intéressant à lire par tout le monde à tout point de vue.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
ce François tellement préoccupé par sa petite personne et son ennui perpétuel... Quand il rencontre Jennifer, jolie jeune femme simple dans ses attentes, ses loisirs et ses lectures, intellectuellement et académiquement inférieure à lui, il pense mener le jeu et la regarde de haut. Erreur... Ses hésitations, son mépris affleurant, ses incessantes introspections vont lui coûter plus cher qu'il ne l'aurait pensé au départ car la coiffeuse se révèle fine et intelligente à défaut d'être instruite.
Le livre est bien écrit. Très fluide, agréable.
Je reste sceptique et politiquement incorrecte quant aux chances de réussite d'une relation entre un prof de philo et une coiffeuse. L'auteur, quant à lui, met cela aisément sur le compte de son éducation de bourgeois snob et méprisant de la plèbe... mais n'est-il pas tout bonnement intrinsèquement froid et incapable d'aimer ? Il ne serait pas le premier.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2015
Le roman porté à l'écran en dit autant. J'avais d'abord regardé le film, et j'ai adoré et pensais que le roman éponyme aurait apporté davantage d'épaisseur aux personnages et situations, ce n'a pas été le cas...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2014
Juste une petite remarque pour l'auteur: pourquoi des phrases qui n'en finissent pas.....Le livre et l'histoire sont si simple. Ce livre est agréable à lire et la fin surprenante.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2014
J'avais vu le film de Lucas Belvaux, et j'ai eu envie de lire le livre.Je n'ai pas été déçu. Ce n'est pas mieux, c'est à mon goût plus fouillé, mais plus sombre, plus fataliste.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2014
super livre belle lecon de vie. facile a lire on regrette meme qu'il soit aussi court!!!!
une bonne petite lecture pour les vacances
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2014
c 'est apres avoir decouvert le film au cinema que j'ai lu le roman et j'ai adoré retrouver les personnages qui m'ont enormement touchés
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
Bon livre avec des sentiments développés tout en finesse dans cette histoire , banale au fond , d'amours inégalement partagées.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus