Patricia Petibon

Les clients ont également acheté des articles de

Patricia Petibon
Natalie Dessay
Philippe Jaroussky
Marin Marais
Jordi Savall
Véronique Gens

Top albums



Patricia Petibon : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 86
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Patricia Petibon

Biographie

Née le 27 février 1970 à Montargis dans une famille d'enseignants, Patricia Petibon s'intéresse tout d'abord aux beaux arts et passe un baccalauréat section arts plastiques, avant d'opter pour des études de musicologie, à l'époque où elle découvre la voix. Etudiant alors le chant au Conservatoire de Paris dans la classe de Rachel Yakar, elle y obtient un premier prix en 1995.

Débuts fulgurants

Repérée par le grand chef d'orchestre William Christie qui l'invite à se produire avec son ensemble Les Arts Florissants, Patricia Petibon approfondit son travail sur le répertoire baroque. Cette ... Lire la suite

Née le 27 février 1970 à Montargis dans une famille d'enseignants, Patricia Petibon s'intéresse tout d'abord aux beaux arts et passe un baccalauréat section arts plastiques, avant d'opter pour des études de musicologie, à l'époque où elle découvre la voix. Etudiant alors le chant au Conservatoire de Paris dans la classe de Rachel Yakar, elle y obtient un premier prix en 1995.

Débuts fulgurants

Repérée par le grand chef d'orchestre William Christie qui l'invite à se produire avec son ensemble Les Arts Florissants, Patricia Petibon approfondit son travail sur le répertoire baroque. Cette collaboration la mène sur les scènes de la Scala de Milan, du Teatro Colon de Buenos Aires ou du Wigmore Hall de Londres.

Carrière triomphante

Après une première prestation à l'Opéra de Paris en 1996, la soprano colorature triomphe sur les planches des opéras de Lyon, Nancy, Paris Bastille, Zurich, Genève, Lucerne, Salzbourg, ou le Musikverein de Vienne. Elle chante ainsi sous la direction de Charles Dutoit, Mark Minkowski, Christophe Rousset, Fabio Biondi, Sir Eliot Gardiner, Nikolaus Harnoncourt ou Daniel Harding, et aux côtés de Placido Domingo ou Cecilia Bartoli.

Reconnaissance médiatique

Après avoir reçu le titre de meilleur espoir lyrique aux Victoires de la musique classique en 1998, Patricia Petibon est élue meilleur artiste lyrique des années 2001 et 2003.

Prédilection pour le répertoire baroque

Son répertoire aborde tant le récital que les grands rôles de sopranes de l'histoire de l'opéra : Phani et Zima dans Les Indes galantes de Rameau ; Ginevra dans Ariodante de Haendel ; Blonde dans L'Enlèvement au sérail et Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart ; Zelmira dans Armida et Angelica dans Orlando de Haydn ; Norina dans Don Pasquale de Donizetti ; Sophie dans Le Chevalier à la rose et Zerbinetta dans Ariane à Naxos de Richard Strauss...

Discographie 

Patricia Petibon s'est illustrée sur de nombreux enregistrements d'opéras réalisés sous la direction de William Christie, Nikolaus Harnoncourt, Christophe Rousset ou Fabio Biondi. Son premier disque, Airs Baroques Français (2002), rassemble des airs de Jean-Philippe Rameau, Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier et Nicolas Racot de Grandval. Elle est accompagnée par Patrick Cohën-Akenine à la tête de l'Orchestre de Folies françoises.

Avec Yves Abel et l'orchestre de l'Opéra National de Lyon, Patricia Petibon enregistre le disque French Touch (2004), récital consacré aux amours malheureuses abordant des airs de Charles Gounod, Léo Delibes, André Messager, Jules Massenet, Emmanuel Chabrier, Reynaldo Hahn ou Jacques Offenbach. Pour le disque Les Fantaisies de Patricia Petibon (2004), elle concocte un programme Antonio Caldara, Jean-Philippe Rameau, Georg Friedrich Haendel, Jacques Offenbach et Leonard Bernstein.

Avec le disque Amoureuses (2008), Patricia Petibon interprète les grands airs d'opéra de Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart et Christoph Willibald Gluck, accompagnée par le Concerto Köln placé sous la direction de Daniel Harding. En 2010 paraît le récital Rosso : Italian Baroque Arias. L'année suivante, le récital Melancolia dirigé par Josep Pons (Orchestre National d'Espagne) se consacre au répertoire espagnol de chansons nobles et populaires. Celui de Nouveau Monde (2012) reprend de fameux airs baroques de Purcell, Haendel, Rameau ou Charpentier aux côtés de quelques airs populaires européens et de mélodies oubliées d'Amérique latine, tirées du Codex Martinez Companon ou de Vendado Es Amor, No Es Ciego. L'année 2013 voit la cantatrice rendre hommage à Francis Poulenc pour le cinquantenaire de sa disparition. Le programme dirigé par Päävo Jarvi devant l'Orchestre et le Choeur de Paris comprend le Stabat Mater, Gloria et les Litanies à la Vierge Noire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Née le 27 février 1970 à Montargis dans une famille d'enseignants, Patricia Petibon s'intéresse tout d'abord aux beaux arts et passe un baccalauréat section arts plastiques, avant d'opter pour des études de musicologie, à l'époque où elle découvre la voix. Etudiant alors le chant au Conservatoire de Paris dans la classe de Rachel Yakar, elle y obtient un premier prix en 1995.

Débuts fulgurants

Repérée par le grand chef d'orchestre William Christie qui l'invite à se produire avec son ensemble Les Arts Florissants, Patricia Petibon approfondit son travail sur le répertoire baroque. Cette collaboration la mène sur les scènes de la Scala de Milan, du Teatro Colon de Buenos Aires ou du Wigmore Hall de Londres.

Carrière triomphante

Après une première prestation à l'Opéra de Paris en 1996, la soprano colorature triomphe sur les planches des opéras de Lyon, Nancy, Paris Bastille, Zurich, Genève, Lucerne, Salzbourg, ou le Musikverein de Vienne. Elle chante ainsi sous la direction de Charles Dutoit, Mark Minkowski, Christophe Rousset, Fabio Biondi, Sir Eliot Gardiner, Nikolaus Harnoncourt ou Daniel Harding, et aux côtés de Placido Domingo ou Cecilia Bartoli.

Reconnaissance médiatique

Après avoir reçu le titre de meilleur espoir lyrique aux Victoires de la musique classique en 1998, Patricia Petibon est élue meilleur artiste lyrique des années 2001 et 2003.

Prédilection pour le répertoire baroque

Son répertoire aborde tant le récital que les grands rôles de sopranes de l'histoire de l'opéra : Phani et Zima dans Les Indes galantes de Rameau ; Ginevra dans Ariodante de Haendel ; Blonde dans L'Enlèvement au sérail et Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart ; Zelmira dans Armida et Angelica dans Orlando de Haydn ; Norina dans Don Pasquale de Donizetti ; Sophie dans Le Chevalier à la rose et Zerbinetta dans Ariane à Naxos de Richard Strauss...

Discographie 

Patricia Petibon s'est illustrée sur de nombreux enregistrements d'opéras réalisés sous la direction de William Christie, Nikolaus Harnoncourt, Christophe Rousset ou Fabio Biondi. Son premier disque, Airs Baroques Français (2002), rassemble des airs de Jean-Philippe Rameau, Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier et Nicolas Racot de Grandval. Elle est accompagnée par Patrick Cohën-Akenine à la tête de l'Orchestre de Folies françoises.

Avec Yves Abel et l'orchestre de l'Opéra National de Lyon, Patricia Petibon enregistre le disque French Touch (2004), récital consacré aux amours malheureuses abordant des airs de Charles Gounod, Léo Delibes, André Messager, Jules Massenet, Emmanuel Chabrier, Reynaldo Hahn ou Jacques Offenbach. Pour le disque Les Fantaisies de Patricia Petibon (2004), elle concocte un programme Antonio Caldara, Jean-Philippe Rameau, Georg Friedrich Haendel, Jacques Offenbach et Leonard Bernstein.

Avec le disque Amoureuses (2008), Patricia Petibon interprète les grands airs d'opéra de Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart et Christoph Willibald Gluck, accompagnée par le Concerto Köln placé sous la direction de Daniel Harding. En 2010 paraît le récital Rosso : Italian Baroque Arias. L'année suivante, le récital Melancolia dirigé par Josep Pons (Orchestre National d'Espagne) se consacre au répertoire espagnol de chansons nobles et populaires. Celui de Nouveau Monde (2012) reprend de fameux airs baroques de Purcell, Haendel, Rameau ou Charpentier aux côtés de quelques airs populaires européens et de mélodies oubliées d'Amérique latine, tirées du Codex Martinez Companon ou de Vendado Es Amor, No Es Ciego. L'année 2013 voit la cantatrice rendre hommage à Francis Poulenc pour le cinquantenaire de sa disparition. Le programme dirigé par Päävo Jarvi devant l'Orchestre et le Choeur de Paris comprend le Stabat Mater, Gloria et les Litanies à la Vierge Noire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux

Née le 27 février 1970 à Montargis dans une famille d'enseignants, Patricia Petibon s'intéresse tout d'abord aux beaux arts et passe un baccalauréat section arts plastiques, avant d'opter pour des études de musicologie, à l'époque où elle découvre la voix. Etudiant alors le chant au Conservatoire de Paris dans la classe de Rachel Yakar, elle y obtient un premier prix en 1995.

Débuts fulgurants

Repérée par le grand chef d'orchestre William Christie qui l'invite à se produire avec son ensemble Les Arts Florissants, Patricia Petibon approfondit son travail sur le répertoire baroque. Cette collaboration la mène sur les scènes de la Scala de Milan, du Teatro Colon de Buenos Aires ou du Wigmore Hall de Londres.

Carrière triomphante

Après une première prestation à l'Opéra de Paris en 1996, la soprano colorature triomphe sur les planches des opéras de Lyon, Nancy, Paris Bastille, Zurich, Genève, Lucerne, Salzbourg, ou le Musikverein de Vienne. Elle chante ainsi sous la direction de Charles Dutoit, Mark Minkowski, Christophe Rousset, Fabio Biondi, Sir Eliot Gardiner, Nikolaus Harnoncourt ou Daniel Harding, et aux côtés de Placido Domingo ou Cecilia Bartoli.

Reconnaissance médiatique

Après avoir reçu le titre de meilleur espoir lyrique aux Victoires de la musique classique en 1998, Patricia Petibon est élue meilleur artiste lyrique des années 2001 et 2003.

Prédilection pour le répertoire baroque

Son répertoire aborde tant le récital que les grands rôles de sopranes de l'histoire de l'opéra : Phani et Zima dans Les Indes galantes de Rameau ; Ginevra dans Ariodante de Haendel ; Blonde dans L'Enlèvement au sérail et Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart ; Zelmira dans Armida et Angelica dans Orlando de Haydn ; Norina dans Don Pasquale de Donizetti ; Sophie dans Le Chevalier à la rose et Zerbinetta dans Ariane à Naxos de Richard Strauss...

Discographie 

Patricia Petibon s'est illustrée sur de nombreux enregistrements d'opéras réalisés sous la direction de William Christie, Nikolaus Harnoncourt, Christophe Rousset ou Fabio Biondi. Son premier disque, Airs Baroques Français (2002), rassemble des airs de Jean-Philippe Rameau, Jean-Baptiste Lully, Marc-Antoine Charpentier et Nicolas Racot de Grandval. Elle est accompagnée par Patrick Cohën-Akenine à la tête de l'Orchestre de Folies françoises.

Avec Yves Abel et l'orchestre de l'Opéra National de Lyon, Patricia Petibon enregistre le disque French Touch (2004), récital consacré aux amours malheureuses abordant des airs de Charles Gounod, Léo Delibes, André Messager, Jules Massenet, Emmanuel Chabrier, Reynaldo Hahn ou Jacques Offenbach. Pour le disque Les Fantaisies de Patricia Petibon (2004), elle concocte un programme Antonio Caldara, Jean-Philippe Rameau, Georg Friedrich Haendel, Jacques Offenbach et Leonard Bernstein.

Avec le disque Amoureuses (2008), Patricia Petibon interprète les grands airs d'opéra de Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart et Christoph Willibald Gluck, accompagnée par le Concerto Köln placé sous la direction de Daniel Harding. En 2010 paraît le récital Rosso : Italian Baroque Arias. L'année suivante, le récital Melancolia dirigé par Josep Pons (Orchestre National d'Espagne) se consacre au répertoire espagnol de chansons nobles et populaires. Celui de Nouveau Monde (2012) reprend de fameux airs baroques de Purcell, Haendel, Rameau ou Charpentier aux côtés de quelques airs populaires européens et de mélodies oubliées d'Amérique latine, tirées du Codex Martinez Companon ou de Vendado Es Amor, No Es Ciego. L'année 2013 voit la cantatrice rendre hommage à Francis Poulenc pour le cinquantenaire de sa disparition. Le programme dirigé par Päävo Jarvi devant l'Orchestre et le Choeur de Paris comprend le Stabat Mater, Gloria et les Litanies à la Vierge Noire. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page