EUR 10,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Pauvre coeur des homme... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Pauvre coeur des hommes Poche – 12 mars 1987


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 12,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
EUR 9,65 EUR 9,01

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 10,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Pauvre coeur des hommes + La Déchéance d'un homme
Prix pour les deux : EUR 18,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Quelle vie plus calme en apparence, plus unie, plus heureuse que celle de Natsume Sôseki ? Il naît en 1867 à Edo, l'ancienne Tokyo, étudie l'anglais, enseigne dans les écoles secondaires de 1893 à 1900 et passe en Angleterre trois années à l'issue desquelles on le nomme chargé de cours à l'Université impériale de Tokyo. Son premier roman, Je suis un chat, d'emblée le rend célèbre et lui permet d'entrer au grand quotidien Asahi. Après une existence discrète et retirée, il meurt en 1916.De tous les écrivains qu'a produits l'ère du Meiji, nul n'excerça une influence aussi prestigieuse. C'est que cet ami de l'Occident ne s'était pas coupé de sa propre culture : il s'était nourri des lettres chinoises et formé à la méditation qu'enseigne le bouddhisme zen. Sa vie tout unie cachait une âme douloureuse : obsédé par l'inéluctable «péché qui est sur l'homme», ce solitaire analyse et absout le cœur humain, mais non sans avoir pris sur soi, comme pour l'expier, ce qu'il tient pour l'irrémédiable misère de la condition humaine.Kokoro ou Le pauvre cœur des hommes est le plus représentatif sans doute des romans du Meiji.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Le Pauvre coeur des hommes contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 322 pages
  • Editeur : Gallimard (12 mars 1987)
  • Collection : Connaissance de l'Orient, format poche - japonaise
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070709248
  • ISBN-13: 978-2070709243
  • Dimensions du produit: 19 x 12,5 x 1,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 118.367 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Catherine le 21 janvier 2006
Format: Poche
Une pure merveille sur les douleurs et la torture de l'ame humaine, qui nous éclaire en parallèle sur l'ere Meiji, abondamment annotée par les traducteurs hors pair!!! une seule chose a dire lisez le et faites en votre livre de chevet!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par HOANG THUY DUNG TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 avril 2014
Format: Poche Achat vérifié
Le Pen Club du Japon a sélectionné ce roman comme le plus représentatif de la littérature japonaise pour être traduit sous l'égide de l’Unesco. Son titre en japonais, Kokoro, qui signifie karma bouddhique ou pêché originel chrétien, résume la pensée de Soseki, lui-même profondément marqué par le bouddhisme zen, qui considère que le fait même de vivre constitue déjà un pêché. Car si l’on se place, non pas d’un point de vue égocentrique et anthropomorphique, mais en considérant la vie sous toutes ses formes, végétale, animale ou humaine, la vie d’un être humain requiert rien que pour sa sustentation la destruction de millions d’autres vies.
Un jeune homme éprouve une admiration profonde pour un vieillard qu’il appelle « le Maître ». Le jeune homme ne comprend pas pourquoi le vieil homme décourage toutes approches amicales et se tient ostensiblement en retrait de la société, n'attendant que la mort. Bien que plein de talents, il ne fait rien de sa vie conformément au principe du « non agir ». Que pense-t-il des hommes ? « Il n’y a pas de bons ou de mauvais. Tour dépend des circonstances » résume-t--il. Le jeune homme cherche à comprendre par quelles circonstances le vieux en est arrivé à considérer l’existence comme un pêché à expier.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Magnum le 11 avril 2013
Format: Poche Achat vérifié
Dans la première partie du roman, un jeune étudiant tombe sous le charme d'un "maître", mentor d'âge mur issu de la génération du Meiji, et nous raconte l'itinéraire de leur relation intellectuelle. Le maître, père spirituel, semble en permanence naviguer entre le rejet de cette relation et l'acceptation de la fascination du jeune homme. Mais on comprend vite qu'une ombre du passé se dissimule dans son cœur (le titre japonais est Kokoro) et l'empêche de se livrer entièrement.
La deuxième partie est plus centrée sur le vrai père du jeune homme, auprès duquel il doit se rendre pour assister à sa maladie. Il dresse un portrait psychologique croisé de ces deux hommes, sensiblement de la même génération.
La dernière partie est une lettre du maître, longue et émouvante, dans laquelle il accepte enfin de livrer son noir secret à son jeune ami. Le récit de sa jeunesse et de sa liaison d'amitié avec K. nous tient en haleine jusqu'au double dénouement tragique, celui du passé et celui du présent.
Un roman riche, étonnant et troublant où toute la subtilité de la psychologie nippone s'écoule sous la plume magistrale de Soseki.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?