Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 6,85

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Non, Ce Pays n'est pas pour le Vieil Homme [Broché]

Cormac McCarthy , François Hirsch
3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
Prix : EUR 21,30 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 29 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche --  
Broché EUR 21,30  

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Non, Ce Pays n'est pas pour le Vieil Homme + La route
Prix pour les deux : EUR 42,60

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • La route EUR 21,30


Descriptions du produit

Revue de presse

Les motifs demeurent les mêmes, les obsessions exacerbées, dans le présent Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme, mais la voix de McCarthy a définitivement changé. La prose est descriptive, lapidaire, aride, dépouillée jusqu'à l'os, et lorsque la phrase tantôt s'allonge, ce n'est pas pour se déployer, élastique et harmonieuse - au contraire, la voici alors qui s'articule sèchement autour d'une succession de «et» prosaïques. Le rythme qui naît de cette austérité formelle, la scansion singulière et toute biblique que fait entendre le texte, l'hyperréalisme minutieux des descriptions ne sont pas pour rien dans le magnétisme puissant qu'exerce ce roman très noir, parabole flagrante d'un monde contemporain débordant de sauvagerie et même de perversité - un monde où le Mal ne le dispute même plus au Bien, savourant son triomphe définitif. (Nathalie Crom - Télérama du 10 janvier 2007)

Certains se réjouiront, après son éprouvante trilogie mexicaine et dix ans de retraite à Santa Fe, que McCarthy soit revenu parmi nous, semblant plus humain même si le nombre de cadavres ici est encore en hausse sur ses livres précédents, surtout le fait d'un ange exterminateur psycho-déterministe nommé Chigurh...
Dans la trilogie mexicaine, d'antique qu'elle était, la langue de McCarthy se faisait par moments antiquaire. Ici, elle est ouvertement jouisseuse, toute à la mélodie et à l'humour de cambrousse dans les dialogues, et d'une épure admirable dans la narration. (Philippe Garnier - Libération du 11 janvier 2007)

Au premier coup d'oeil, on dirait un bon vieux film américain...
Et puis on découvre autre chose, comme un double fond : une manigance littéraire très habile, très persuasive et diablement surprenante. Oui, le somptueux roman de Cormac McCarthy parle bien de l'Amérique, c'est son centre de gravité, sa raison d'être. Mais s'il emprunte la forme la plus convenue qui soit, c'est pour la subvertir presque entièrement. Comme le très grand écrivain qu'il est, McCarthy parvient à se couler dans le moule des clichés pour en tirer un récit magnifique et troublant, aussi loin que possible de toute banalité. Après sept ans de silence, l'écrivain livre un texte brillant, mais terriblement pessimiste et mélancolique, sur l'évolution des Etats-Unis d'Amérique...
Fini le mythe de la renaissance, du nouvel homme. Le passé devient un destin qui pèse sur chacun et sur tout un pays. On lit avidement, porté par l'action, tout en sachant parfaitement que ce formidable suspense n'est finalement qu'un leurre : la face visible et finalement superficielle d'une profonde et terrible avancée vers la mort - pas seulement celle du corps, mais celle de l'âme, mise en pièces par la violence. (Raphaëlle Rérolle - Le Monde du 19 janvier 2007)

IMPITOYABLE. Le neuvième roman de Cormac McCarthy (né en 1933 à Rhode Island mais ayant grandi dans le Tennessee) fait penser au film de Clint Eastwood, dans le genre crépusculaire et violent. Rien qui puisse surprendre les fidèles lecteurs du grand Cormac, c'est-à-dire la poignée de passionnés qui n'a pas attendu 1988 et la traduction chez Gallimard de Méridien de sang pour s'aventurer dans une oeuvre hors norme, hallucinée, entamée en 1965 avec Le Gardien du verger.
Ce roman, (...) raconte l'histoire d'une traque. Celle d'un chasseur d'antilopes qui a eu le tort de découvrir, à la frontière du Texas et du Mexique, un carnage. (...)

Face à la meute, la seule personne susceptible de venir en aide au fuyard est Ed Tom Bell, un vieux shérif dépassé et désabusé, trop occupé à dresser le bilan de sa vie et à souligner les dérives de son pays pour être réellement efficace. Les chapitres où Bell monologue, en italiques, sont les seuls moments au ralenti, au calme aussi, où le lecteur n'assiste pas à une exécution ou à une fusillade, façon guérilla urbaine. (...)

Ce que montre McCarthy, c'est que cet ancien monde, présent tout au long de son oeuvre, avec ces prédicateurs fous, ces chasseurs de scalps, ces éleveurs, ces êtres frustes capables du pire à tout moment, est en passe de disparaître, au profit d'un nouveau monde mené avec cynisme par des financiers et des hommes politiques véreux. (...) (Bruno Corty - Le Figaro du 25 janvier 2007)

Présentation de l'éditeur

Un matin, à la frontière du Texas et du Mexique, un homme tombe par hasard sur les traces d'un carnage : des cadavres, un agonisant, des armes, de l'héroïne, et plus de deux millions de dollars en liquide.
L'auteur de cette macabre découverte se nomme Llewelyn Moss. En empochant l'argent, il sait qu'il se met en danger. Mais il ignore la nature exacte des puissances qu'il a réveillées. Elles prennent la forme d'une horde sauvage composée d'hommes de sac et de corde, d'un ancien officier des Forces spéciales, et surtout d'un tueur travaillant pour son propre compte, et dont il ne doit attendre aucune miséricorde.
Face à ces envoyés du chaos, Moss et sa jeune femme paraissent bien vulnérables, et les "forces de l'ordre" bien incapables de les protéger. Commence alors une folle cavale à travers des paysages lunaires et des villes-fantômes, monde nocturne que vient seulement troubler le fracas des armes automatiques. Après sept ans de silence, Cormac McCarthy est de retour avec cet extraordinaire roman noir qui, tout en plongeant ses racines dans le terreau le plus archaïque, décrit d'une manière incroyablement moderne la guerre qu'une société se livre à elle-même.

Né à Providence (Rhode Island) en 1933, Cormac McCarthy a passé sa jeunesse dans le Tennessee. Couronnée par le National Book Critics Circle Award et le National Book Award, son oeuvre est considérée aujourd'hui comme l'une des plus marquantes de la littérature américaine contemporaine.

Détails sur le produit

  • Broché: 292 pages
  • Editeur : Editions de l'Olivier (11 janvier 2007)
  • Collection : OLIV. LIT.ET
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2879295106
  • ISBN-13: 978-2879295107
  • Dimensions du produit: 21,6 x 14,6 x 2,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 328.116 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1933 dans l'État de Rhode Island, Cormac McCarthy est l'auteur de nombreux romans dont Le Gardien du verger (prix Faulkner 1965) et De si jolis chevaux (National Book Award 1994), No Country for old men, Méridien de sang. Il est l'un des écrivains américains les plus importants de sa génération. Tous ses livres sont disponibles en Points.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
63 internautes sur 63 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Puissant roman noir, étude sur le mal 4 janvier 2008
Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:Poche|Achat vérifié
Que ceux qui n'ont pas encore lu de roman de Cormac McCarthy, ses magnifiques westerns modernes comme ceux de la Trilogie des Confins par exemple, sachent que ce roman-là, noir et d'apparence assez aride, peut être une bonne porte d'entrée dans l'oeuvre de ce romancier américain majeur (ou son dernier, La Route, magnifique). Derrière ce pur roman de genre, au-delà des descriptions très précises d'actions successives et des dialogues ciselés (le texan comme si vous y étiez!) se cache en fait une interrogation métaphysique sur la nature et les formes du mal. Qui se double d'une interrogation de type moral sur l'état de la société américaine, gangrenée par la violence intestine et vouée à s'autodétruire. La voix du vieux shériff finit par s'imposer et ne peut que constater son impuissance à vivre sur cette terre que pourtant il adore. Roman noir, étude sur le mal, vision désenchantée de ce pays et d'une époque, celle des années 80 qui est plus que jamais la nôtre: une grande oeuvre. A noter que l'adaptation cinématographique des frères Coen est absolument remarquable (une véritable leçon de mise en scène) et très fidèle, même si elle atténue certains des traits du roman en gommant quelque peu l'importance du personnage et des propos du sheriff. A lire et à voir, dans l'ordre que vous souhaiterez.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bien mal acquis profite le crime 16 mars 2008
Format:Poche
Certains disent que le comble de l'horreur, c'est qu'on frappe à votre porte par une nuit d'orage et lorsque vous ouvrez, vous vous trouvez face à un clown au maquillage dégoulinant, qui ne dit rien, qui vous regarde fixement et son visage n'exprime absolument rien. Sans aller jusque là, imaginez rencontrer un tueur professionnel en série (c'est à dire un tueur professionnel qui fait du zèle) à qui ça ne fait ni chaud ni froid un de plus ou un de moins, d'autant plus que vous êtes en rase campagne et qu'il n'y a personne en vue. Et imaginez que vous lui dites « je me demande s'il va pleuvoir ». Et quand il tourne la tête lentement vers vous, disons que vous ajoutez « pas vous ? » Lisez ce livre et vous allez voir que vous êtes mal barré.
Vous allez aussi rencontrer le sheriff Bell qui pose des questions intéressantes, lui, même s'il ne répond à aucune. Par exemple que probablement tous les hommes âgés (les plus sensés) se disent un jour où l'autre que le monde est devenu pire que celui de leur jeunesse, que tout va s'effondrer et que ça ne va pas être un si grand malheur de mourir si c'est pour voir ça. Et ces mêmes hommes sensés (les plus âgés) se douteront bien que de tous temps, les hommes comme eux se sont dit ça, que c'est eux qui ont vieilli, que le monde n'est pas pire et que s'ils étaient jeunes, ils s'en accommoderaient comme ils se sont accommodés du monde de leur jeunesse qui n'était pas si rose. N'empêche, qu'est-ce qui nous assure que ces hommes âgés et sensés n'ont pas raison cette fois ?
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'Amérique décadente 4 mars 2008
Par Fred0873
Format:Poche
Non ce pays n'est pas pour le vieil homme! Est-ce de lui-même dont Cormac Mc Carthy veut parler?
Noir et cynique, ce roman dresse un regard sur la société américaine actuelle.
Notre sherif est complètement désemparré face à cette criminalité.
On pourrait comparer cela à la nouvelle violence qui sévit dans les écoles. Des profs désemparrés face à des élèves devenus subitement (tueurs) fous.
Plus l'auteur vieilli, plus il voit l'avenir de son pays en noir. Son dernier opus "La Route" nous le confirme.
Je mets 4/5 car l'histoire est relativement lente.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 superbe 16 janvier 2007
Par françois
Format:Broché
Très beau livre, très sobre, très émouvant, pour ceux qui ont aimé les films de Clint Eastwood, ou Trois enterrements de Tomy Lee Jones, ce livre est pour vous. Pas gai, certes, mais envoûtant. De la très bonne littérature noire, si noire.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Cinématographique 19 juillet 2010
Par Catherine
Format:Poche
Ce roman est déroutant. Par son écriture, d'abord, dont la construction, l'enchevêtrement ne sont vraiment pas habituels. Par son déroulement également, très visuel, on pourrait dire cinématographique. Le début m'a semblé difficile, mais j'ai été peu à peu accrochée, sans pourtant l'être jamais absolument.
Par contre j'ai envie de voir le film, maintenant, tant le livre appelait les images.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Rougeoiment du soir... 22 avril 2007
Format:Broché
On retrouve un Cormac McCarthy de qualité, mais dont l'écriture (ou bien est-ce la traduction ?), rappelle certains polars méritants (Voleurs de C. COOK par exemple), et l'on se plaît à imaginer une version plus longue, plus appesanti sur la deuxième partie, qui quant à elle, nous remémore "Suttree". Au final, un bon roman, qui hésite tout de même entre deux genres, et pour le coup, rate un peu le coche.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Livre, film, tout est bon ...
Vous avez aimé le film, alors n'hésitez pas à vous plonger dans le livre.
Vous retrouverez le méchant que vous avez adoré détester,... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par Vévou
5.0 étoiles sur 5 Pas vu le film,
Je voulais avoir d'abord lu le bouquin. C'est chose faite, je peux maintenant regarder le film et voir quelles adaptations ont été faites.
Publié il y a 7 mois par Pâquerette
4.0 étoiles sur 5 Format Poche
Je ne peux plus lire les livres en format poche, cause baisse de l'acuité visuelle (67 ans), malheureusement !
Je ne peux que lire les livres en format normal.
Publié il y a 9 mois par J-pierre Guibert
3.0 étoiles sur 5 A couper le souffle
Tension, crainte, la mort autour de soi, une course effrénée, pour de l'argent.
Voila le coeur du roman. Lire la suite
Publié le 3 mars 2011 par Mle Christelle
4.0 étoiles sur 5 Un bon roman
Un bon film qui comme toujours me fait découvrir le roman après, j'ai lu la route de Mac Carthy, c'est donc mon deuxième livre de cet homme. Lire la suite
Publié le 8 novembre 2010 par Louis Philippe
1.0 étoiles sur 5 Compliqué, glauque et mal écrit
Je n'ai pas du tout aimé ce livre malgré de nombreuses éloges.
Le style sans ponctuation est difficile à lire, on se perd entre narration et... Lire la suite
Publié le 6 octobre 2008 par bru38
3.0 étoiles sur 5 Original
Un très bon bouquin, très original dans sa construction et sa narration. L'histoire est prenante, le méchant est méchant mais s'explique, et les autres... Lire la suite
Publié le 23 juillet 2008 par Farmj
5.0 étoiles sur 5 Quel auteur, décidément !
Une course-poursuite vertigineuse entre un homme qui tombe sur 2 millions de dollars, un tueur psychopathe dont la froideur n'égale que son implaccable efficacité, et... Lire la suite
Publié le 27 juin 2008 par Joachim
5.0 étoiles sur 5 Froid, dépouillé et sublime !
Une course-poursuite vertigineuse entre un homme qui tombe sur 2 millions de dollars, un tueur psychopathe dont la froideur n'égale que son implaccable efficacité, et... Lire la suite
Publié le 27 juin 2008 par Joachim
4.0 étoiles sur 5 le livre le vieil homme
j'ai bcp peiné à m'habituer au style de mc carthy: "le me lève et je vais déjeuner et je me brosse les dents et j'enfile mon manteau et je sors". Lire la suite
Publié le 26 janvier 2008 par la liseuse
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?