• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Temporairement en rupture de stock.
Commandez maintenant et nous vous livrerons cet article lorsqu'il sera disponible. Nous vous enverrons un e-mail avec une date d'estimation de livraison dès que nous aurons plus d'informations. Cet article ne vous sera facturé qu'au moment de son expédition.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Pennsylvania a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Pennsylvania CD, Import

5 étoiles sur 5 1 commentaire client

4 neufs à partir de EUR 12,17 5 d'occasion à partir de EUR 7,90

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Pere Ubu


Détails sur le produit

  • CD (28 juin 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Cooking Vinyl
  • ASIN : B0000084UA
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 223.381 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Woolie Bullie
  2. Highwaterville
  3. Sad.Txt
  4. Urban Lifestyle
  5. Silent Spring
  6. Mr Wheeler
  7. Muddy Waters
  8. Slow
  9. Drive
  10. Indiangiver
  11. Monday Morning
  12. Perfume
  13. Fly's Eye
  14. The Duke's Saharan Ambitions
  15. Wheelhouse

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Cet album tardif (1998) de Pere Ubu est une réussite. La cohésion de l'album peut parfois être mis en question mais cela n'entrave pas le plaisir. Les titres sont des miniatures ciselées qui, au delà de leurs étrangeté, sont d'une profondeur qui rebutera sûrement le rocker pré-pubère. Pere Ubu est au sommet de son art. Issue de la tradition Blues, la musique est tout en brisures rythmiques avec une palette sonore enrichie par des claviers inquiétants et des colories de guitares et basses très recherchés. Les textes invite à la découverte d'une identité complexe, poétique et partageuse. Certains morceaux peuvent faire penser aux premiers Public Image par l'inspiration venue du Dub mais aussi à Captain Beefheart par le travail vocal du chanteur. Issu de la scène "New Wave" de l'oncle Sam, ce groupe inscrit son travail dans la longévité sans perdre son énergie ni son âme, mais en affinant et en complexifiant son propos. De toute façon je renvoie à la fameuse citation du chanteur qui, interrogé sur le Punk, avait répondu :"Oui No Future! Mais le future est déjà là! et il faut faire avec..." Du rock arty, évocateur et passionnant.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9a1093e4) étoiles sur 5 1 commentaire
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9a10b534) étoiles sur 5 A subtle, tricky, curve-ball from the Ubus 30 juillet 2007
Par M. L. Johnson - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is the second installment from the current incarnation of Pere Ubu, which kicked off wonderfully with "Ray Gun Suitcase" in the mid-90's. Where that effort was sharp and focused (almost vehement in its psychosis), this one is more subtle and nuanced, with even more stylistic variations. As the needle touches down onto the vinyl (OK, I'm old - it's actually the laser bouncing off of the disc, but that doesn't sound as good, so sue me), we're treated to the booming, thundering, sonically pleasing bombast of "Woolie Bullie". Wow, have the boys gone all populist on us??? But wait, now an extended one-note organ solo appears out of nowhere. Whew, that was a close one! Now I feel better in that I'm reassured that I'm truly listening to a Pere Ubu album. After this, the music just keeps changing colors like a chameleon. We're treated to the pensive twang of "Highwaterville", the depressive shuffle of "SAD.txt", the frenetic chaos of "Urban Lifestyle", the atmospheric and spooky "Silent Spring", the crazed eccentricity of "Mr. Wheeler", and so on. The next part of the album gets back into more familiar territory, with "Muddy Waters", "Drive", and "Monday Morning" representing what I think of as more "typical" Pere Ubu songs (and I'm not even sure what I actually mean by that). As soon as I state this, I'm forced to qualify it further since "Drive" starts off sounding like something from an early Talk Talk album! A Pere Ubu album is never anything you're going to completely get on the first listen; and that may be more true for this one than for any other in their catalog. After a while, you just let the sonic variety lift you up and drop you down, like a buoy on a stormy sea. I even like the quasi-pan-cultural ramblings of "The Duke's Saharan Ambitions" (Could this be a glancing political statement aimed at the first Iraq war from a 1998 perspective, or perhaps a premonition about W's future Iraq quagmire??? Probably not, but it's fun to imbue Pere Ubu with shamanic powers). One beef I've always had with Pere Ubu is that they never seemed to know how to end an album properly - with a strong finale that leaves you wanting more. Well, that's been taken care of here with the excellent, hard-rocking "Wheelhouse", which is easily the best album closer they've done since "Codex" off of "Dub Housing". Sometimes, when the mood is right, I even let the disc keep going so I can chill out to the extended jam of the hidden track "My Name Is..." (Could this be a glancing, precognitive dig at Eminem??? Probably not, but it sure would be fun to pit Dave Thomas against Eminem in a stare-down contest for charity). Well, if you'll all excuse me now, I feel the sudden urge to start my own antique light bulb collection.
Ce commentaire a-t-il été utile ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?