Pensées pour moi-même et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 12 à 13 jours.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Pensées pour moi-m... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète Poche – 4 janvier 1999


Voir les 13 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,90
EUR 3,10 EUR 0,01
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète + Introduction aux "Pensées" de Marc Aurèle
Prix pour les deux : EUR 12,50

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

On sent en soi-même un plaisir secret lorsqu'on parle de cet empereur ; on ne peut lire sa vie sans une espèce d'attendrissement ; tel est l'effet qu'elle produit qu'on a meilleure opinion de soi-même, parce qu'on a meilleure opinion des hommes.


Détails sur le produit

  • Poche: 222 pages
  • Editeur : Flammarion (4 janvier 1999)
  • Collection : Garnier Flammarion / Philosophie
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2080700162
  • ISBN-13: 978-2080700162
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,8 x 1,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (24 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.008 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cephei le 8 juillet 2009
Format: Poche
Ce Marc Marc Aurèle,quel grand empereur et philosophe plein de sagesse,quant au Manuel d'Épictète,il est très interessant,c'est le plus grand philosophe de l'école stoïcienne.A lire absolument!

« XI. Accuser les autres de ses malheurs, cela est d'un ignorant ; n'en accuser que soi-même, cela est d'un homme qui commence à s'instruire ; et n'en accuser ni soi-même ni les autres, cela est d'un homme déjà instruit. » - Le manuel
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent BENOIT-FAVRE le 24 mars 2013
Format: Poche
j'ai dix neuf ans et je suis en faculté de droit cette année. Dans notre cours d'histoire du droit on s'est pas mal apesenti sur les empereurs Romains,et spécialement sur Marc-Aurèle, j'ai eu alors l'envie de lire ses pensées. Et quelle n'as pas été ma surprise ! Dès les premières lignes, il captive : Sera tu droit ou redressé?
C'est peut-être aussi parce que ce livre n'a pas été conçu pour les lecteurs qu'il est abordable, simple à lire, et qui ne s'embarasse pas de préambule, description, fumeuse ou maniérée comme c'est le cas dans bon nombre d'ouvrage de philosophes. Ce livre parle à Tous,Simple et Intemporel, pas étonnant que son succès ne se soit jamais démenti. . Apres tout, après avoir transcendé 2000ans, combien de siècles transcendera t'il encore? Un livre pour toute une vie.

"Fais toi une parure de la simplicité".
"Qu'est-ce que le vice? C'est ce que tu vois le plus souvent.."
"Un homme véritable doit rechercher le moyen de vivre le mieux possible le temps qu'il lui reste à vivre."
"Un Homme doit seulement examiner, quand il agit, si ce qu'il fait est juste ou non, si sa conduite est bonne ou mauvaise".

La messe est dite !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 novembre 2008
Format: Poche
Marc-Aurèle fut un empereur romain philosophe stoïcien, l'un des plus grands exterminateurs de Chrétiens par la torture, les jeux du cirque, les crucifixions (cf. Histoire des persecutions romaines de Anne Bernet). A lire ses pensées, cet aspect de sa vie n'apparaît pas immédiatement. Pourtant ses préceptes réservent au lecteur une beauté qui ne perd jamais sa fraîcheur :

"Se comporter en adversaires les uns des autres est donc contre nature, et c'est agir en adversaire que de témoigner de l'animosité et de l'aversion."

"Tout faire, tout dire et tout penser en homme qui peut sortir à l'instant de la vie."

"Qu'est-ce que mourir ? Si l'on envisage la mort en elle-même, et si, divisant sa notion, on en écarte les fantômes dont elle s'est revêtue, il ne restera plus autre chose à penser, sinon qu'elle est une action naturelle. Or celui qui redoute une action naturelle est un enfant. La mort pourtant n'est pas uniquement une action naturelle, mais c'est encore une oeuvre utile à la nature."

En revanche, je combats les limites de cette pensée :

"Or, la fin des êtres raisonnables, c'est d'obéir à la raison et à la loi du plus vénérable des Etats et des Gouvernements". Les Chrétiens n'étaient pas raisonnables, refusant de diviniser les césars. Il fallait donc les éliminer. Le lecteur apprendra avec plaisir la richesse des stoïciens en lisant
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
53 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas TOP 1000 COMMENTATEURS le 6 janvier 2008
Format: Poche
On ne saurait trop conseiller à ceux voulant percer le sens précis des Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle, de se plonger dans Qu'est-ce qu'une vie réussie ? de Luc Ferry qui étudie la philosophie stoïcienne (entre autres choses) dont il tire une analyse d'une grande rigueur et intelligence.

Pour les autres, nous rappellerons ici quelques informations importantes à garder en tête avant d'entamer la lecture de ce chef d'œuvre de la philosophie :

-premièrement, il ne faut jamais oublier que Marc-Aurèle n'écrit pas ses pensées pour un tiers, mais pour lui-même. Le lecteur aura donc tort de prendre le "tu" répété régulièrement comme la manifestation d'une attitude professorale de l'empereur qui voudrait former une jeune tête.

-corollaire de ce premier point, Marc-Aurèle écrit bel et bien pour lui. Ceci implique donc, et cela se confirme au vu de la répétition en boucle des mêmes termes, qu'il a bien du mal à se convaincre ! Ainsi, ces Pensées ne sont pas l'expression écrite d'un homme qui aurait atteint un état d'illumination intérieur, mais bien un rappel incessant d'un empereur qui devait lutter pour ne pas perdre de vue son propre enseignement.

-parfois, l'empereur parle des dieux et parfois de Dieu. Les dieux désignent les Jupiter, Minerve et Hades que les Grecs ont enfantés et les Romains adaptés à leur propre culture. Le Dieu désigne par contre le cosmos, l'expression même de la Nature, de l'ordre du Monde. Concrètement, un Chrétien peut considérer qu'il s'agit du même Dieu que le sien.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?