Petits contes de printemps et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 0,72
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Petits contes de printemps sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Petits contes de printemps [Poche]

Sôseki
4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
Prix : EUR 5,60 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 2 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 4,99  
Poche EUR 5,60  
Broché --  
Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,72
Vendez Petits contes de printemps contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,72, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Description de l'ouvrage

26 février 2003 Picquier poche (Livre 198)
Sôseki écrivit pour un journal le feuilleton de ses Petits contes de printemps en 1909. Au mois de mai de la même année paraissait Sanshirô. Sôseki est alors âgé de quarante-trois ans. Le titre même qu'il donne à ces très courts textes, fragments de journal intime entre un 1er janvier et un 12 mars, donne au lecteur une idée de l'ensemble du recueil même si la tonalité de chacun est différente, tantôt intime et familière, tantôt d'une drôlerie délicate, étrange, ou encore empreinte de nostalgie : Jour de l'an, Le brasero, L'odeur du passé, La tombe du chat, Brouillard... Il donne à voir le temps qui passe, la douceur d'un soir de neige ou la beauté des flammes. Une façon de lire l'impermanence des choses. Sôseki mettait en garde son lecteur dans un livre plus tardif, À travers la vitre : " Je vais aborder des sujets si ténus que je dois bien être le seul à m'y intéresser. "

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Petits contes de printemps + Oreiller d'herbes + Haïkus
Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Oreiller d'herbes EUR 7,65
  • Haïkus EUR 8,10

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Poche: 140 pages
  • Editeur : Editions Philippe Picquier (26 février 2003)
  • Collection : Picquier poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2877306437
  • ISBN-13: 978-2877306430
  • Dimensions du produit: 16,2 x 11,2 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 63.753 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.4 étoiles sur 5
4.4 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simplement beau 2 mars 2008
Format:Poche
L'auteur dit lui même de ce livre qu'il y aborde "des sujets si ténus que je dois bien être le seul à m'y intéresser". C'est vrai, et c'est justement là que réside tout le talent : le contenu des histoires n'a finalement aucune réelle importance, c'est le style qui nous retient, la justesse des sentiments décrits, la beauté des paysages, parfois leur étrangeté aussi, et puis le plaisir de découvrir les coutumes de la vie japonaise au début du siècle.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Petites histoires japonaises 6 mars 2012
Par Roren
Format:Poche|Achat vérifié
J'ai adoré ces petites histoires - de vrais bijoux - tant celles qui se passent au Japon que celles du vécu de l'auteur en Angleterre. Quelle finesse d'observation!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Petites notes de musique d'un temps révolu 29 août 2012
Par DSD
Format:Poche
Ce petit livre est un doux message d'outre-tombe d'un auteur japonais sur les petits plaisirs de la vie. Disons que c'est ainsi que je l'ai reçu : vivre c'est accepter la vie telle qu'elle est, accepter les autres avec leurs travers, leurs joies et leurs différences. Un journal du quotidien au Japon et en Grande-Bretagne au travers des yeux d'un japonais ... Jubilatoire !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 quand la nouvelle se noue avec le kakemono 21 juin 2014
Par Petrus Comestor TOP 100 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche|Achat vérifié
Avec "Je suis un chat" que je dois encore commenter, j'ai découvert en SOSEKI un auteur majeur du Japon, qui maîtrise autant le roman, le haïku, que la nouvelle. La nouvelle était, pour moi, le gisement de Stefan ZWEIG et Hermann HESSE, de Gustave FLAUBERT et de mon cher Guy de MAUPASSANT et certainement des Anglais avec Oscar WILDE, genre délaissé ou mal servi par les auteurs français (quand on trouve Musso et Lévy nuls et Amélie Nothomb en progrès).
Ici la peinture de kakemono fusionne avec l'écriture sensuelle, prompte de SOSEKI. Son texte "Le brouillard" évoque "La tempête" ou "le train" du peintre anglais TURNER (que SOSEKI a certainement vus lors de son séjour de 3 ans en Grande-Bretagne) mais sans en être un pastiche japonisant. SOSEKI amène le cinématographe au Japon de l'ère Meiji dans ses "Petites contes de printemps". Il amène le fog, le charbon, le kilt; mais il n'est pas venu chez nous les mains vides.
Fluidité du récit, précision des mots, vivacité du trait. "La Pension" , dans le non-dit, est un vibrant hommage à l'enfance exploitée, sans descendre dans sa description clinique. SOSEKI apporte son empathie sans sentimentalité; il ne craint pas l'étonnement; il recherche même la surprise. Une tendresse infinie, pour terminer ce recueil de "haïkus visuels" (pour reprendre l'heureuse formule de Roland JACCARD sur un site web) dans "Le cortège".
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?