Philippe Jaroussky

Top albums (Voir les 27)


Voir les 27 albums de Philippe Jaroussky

Philippe Jaroussky : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 239
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Philippe Jaroussky
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Âgé d'un peu plus de 30 ans, le contre-ténor Philippe Jaroussky a déjà conquis une place prééminente dans le paysage musical international, comme l’ont confirmé les Victoires de la Musique (Révélation Artiste lyrique en 2004 puis Artiste Lyrique de l’Année en 2007) et, récemment, les prestigieux Echo Klassik Awards en Allemagne, lors de la cérémonie 2008 à Munich (Chanteur de l’Année).
Avec une maîtrise technique qui lui permet les nuances les plus audacieuses et les pyrotechnies les plus périlleuses, Philippe Jaroussky a investi un répertoire extrêmement large dans le domaine baroque, des ... Lire la suite

Âgé d'un peu plus de 30 ans, le contre-ténor Philippe Jaroussky a déjà conquis une place prééminente dans le paysage musical international, comme l’ont confirmé les Victoires de la Musique (Révélation Artiste lyrique en 2004 puis Artiste Lyrique de l’Année en 2007) et, récemment, les prestigieux Echo Klassik Awards en Allemagne, lors de la cérémonie 2008 à Munich (Chanteur de l’Année).
Avec une maîtrise technique qui lui permet les nuances les plus audacieuses et les pyrotechnies les plus périlleuses, Philippe Jaroussky a investi un répertoire extrêmement large dans le domaine baroque, des ... Lire la suite

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Né le 13 février 1978, Philippe Jaroussky étudie le violon et obtient un Premier Prix au CNR de Versailles, et parfait son éducation musicale par le piano, l'écriture et l'analyse. En 1996, il débute le chant avec Nicole Fallien, intègre le département de musique ancienne du CNR de Paris l'année suivante et en ressort diplômé avec les félicitations du jury en 2001.

Philippe Jaroussky a choisi de travailler sa voix dans le registre du contre-ténor, tessiture similaire à la voix féminine de soprane ou usitée par les castrats au XVII-XVIIIème siècles, dans lequel il possède le plus de souplesse ... Lire la suite

Âgé d'un peu plus de 30 ans, le contre-ténor Philippe Jaroussky a déjà conquis une place prééminente dans le paysage musical international, comme l’ont confirmé les Victoires de la Musique (Révélation Artiste lyrique en 2004 puis Artiste Lyrique de l’Année en 2007) et, récemment, les prestigieux Echo Klassik Awards en Allemagne, lors de la cérémonie 2008 à Munich (Chanteur de l’Année).
Avec une maîtrise technique qui lui permet les nuances les plus audacieuses et les pyrotechnies les plus périlleuses, Philippe Jaroussky a investi un répertoire extrêmement large dans le domaine baroque, des raffinements du Seicento italien avec des compositeurs tels que Monteverdi, Sances ou Rossi jusqu’à la virtuosité étourdissante des Händel ou autres Vivaldi, ce dernier étant sans doute le compositeur qu’il a le plus fréquemment servi ces dernières années. Philippe Jaroussky vient d’explorer le domaine contemporain en créant le cycle de mélodies composées par Marc André Dalbavie sur des sonnets de Louise Labbé. Il aborde aussi les mélodies françaises accompagné du pianiste Jérôme Ducros. Son dernier domaine de recherche est consacré à Jean-Chrétien Bach dont il a exhumé de nombreuses pièces passionnantes et inédites.
Philippe Jaroussky a été sollicité par les meilleures formations baroques actuelles telles que l’Ensemble Matheus, Les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre, Le Concert d’Astrée, L’Arpeggiata, Le Cercle de l’Harmonie ou Europa Galante, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi, William Christie, Marc Minkowski, René Jacobs, Christina Pluhar, Jérémie Rhorer, Emmanuelle Haïm, Jean-Claude Malgoire, Fabio Biondi etc.
Il a été acclamé dans les salles les plus prestigieuses aussi bien en France (Théâtres des Champs-Elysées et du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau à Paris ; Opéras de Lyon, Montpellier et Nancy, Arsenal de Metz, Théâtre de Caen…) qu’à l’étranger (Barbican Center et South Bank Center à Londres ; Palais des Beaux-Arts à Bruxelles ; Grand Théâtre du Luxembourg ; Konzerthaus de Vienne ; Staatsoper et Philharmonie de Berlin ; Teatro Real de Madrid ; Lincoln Center de New York etc…).
En 2002, il a fondé l’Ensemble Artaserse qui se produit partout en Europe.
Philippe Jaroussky a déjà une discographie importante, couronnée de nombreux prix et récompenses, tant en France qu’à l’étranger . Il enregistre en exclusivité pour Virgin Classics.
Signalons l’album Heroes (airs d’opéras de Vivaldi) avec l’Ensemble Matheus - Disque d’Or en 2007, récompensé par un Diapason d’Or, un 10 de Classica-Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Gramophone Award, Timbre de Platine d’Opéra International etc.
Le CD Hommage à Carestini a été élu Disque de l’Année aux Victoires de la Musique 2008 et au Midem Classical Awards en 2009 et a reçu le 10 de Classica-Répertoire, le Timbre de Diamant d’Opéra Magazine.
Il a participé au disque Lamenti avec Le Concert d’Astrée sous la direction d’Emmanuelle Haim, toujours pour Virgin Classics, récompensé par ces mêmes Victoires de la Musique en 2009.
Début 2009, le disque Teatro d’Amor consacré à Monteverdi et avec L’Arpeggiata s’est immédiatement placé en tête des ventes classiques. Le disque Opium (paru en février 2009), consacré à la mélodie française, avec le pianiste Jérôme Ducros, a rencontré un grand succès aussi, tout comme les concerts qu’il a donnés dans ce répertoire inattendu.
En novembre 2009 parait un disque consacré à Jean-Chrétien Bach, comprenant de nombreux inédits, sous la direction de Jérémie Rhorer avec l’ensemble Le Cercle de l’Harmonie.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Âgé d'un peu plus de 30 ans, le contre-ténor Philippe Jaroussky a déjà conquis une place prééminente dans le paysage musical international, comme l’ont confirmé les Victoires de la Musique (Révélation Artiste lyrique en 2004 puis Artiste Lyrique de l’Année en 2007) et, récemment, les prestigieux Echo Klassik Awards en Allemagne, lors de la cérémonie 2008 à Munich (Chanteur de l’Année).
Avec une maîtrise technique qui lui permet les nuances les plus audacieuses et les pyrotechnies les plus périlleuses, Philippe Jaroussky a investi un répertoire extrêmement large dans le domaine baroque, des raffinements du Seicento italien avec des compositeurs tels que Monteverdi, Sances ou Rossi jusqu’à la virtuosité étourdissante des Händel ou autres Vivaldi, ce dernier étant sans doute le compositeur qu’il a le plus fréquemment servi ces dernières années. Philippe Jaroussky vient d’explorer le domaine contemporain en créant le cycle de mélodies composées par Marc André Dalbavie sur des sonnets de Louise Labbé. Il aborde aussi les mélodies françaises accompagné du pianiste Jérôme Ducros. Son dernier domaine de recherche est consacré à Jean-Chrétien Bach dont il a exhumé de nombreuses pièces passionnantes et inédites.
Philippe Jaroussky a été sollicité par les meilleures formations baroques actuelles telles que l’Ensemble Matheus, Les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre, Le Concert d’Astrée, L’Arpeggiata, Le Cercle de l’Harmonie ou Europa Galante, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi, William Christie, Marc Minkowski, René Jacobs, Christina Pluhar, Jérémie Rhorer, Emmanuelle Haïm, Jean-Claude Malgoire, Fabio Biondi etc.
Il a été acclamé dans les salles les plus prestigieuses aussi bien en France (Théâtres des Champs-Elysées et du Châtelet, Salle Pleyel, Salle Gaveau à Paris ; Opéras de Lyon, Montpellier et Nancy, Arsenal de Metz, Théâtre de Caen…) qu’à l’étranger (Barbican Center et South Bank Center à Londres ; Palais des Beaux-Arts à Bruxelles ; Grand Théâtre du Luxembourg ; Konzerthaus de Vienne ; Staatsoper et Philharmonie de Berlin ; Teatro Real de Madrid ; Lincoln Center de New York etc…).
En 2002, il a fondé l’Ensemble Artaserse qui se produit partout en Europe.
Philippe Jaroussky a déjà une discographie importante, couronnée de nombreux prix et récompenses, tant en France qu’à l’étranger . Il enregistre en exclusivité pour Virgin Classics.
Signalons l’album Heroes (airs d’opéras de Vivaldi) avec l’Ensemble Matheus - Disque d’Or en 2007, récompensé par un Diapason d’Or, un 10 de Classica-Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Gramophone Award, Timbre de Platine d’Opéra International etc.
Le CD Hommage à Carestini a été élu Disque de l’Année aux Victoires de la Musique 2008 et au Midem Classical Awards en 2009 et a reçu le 10 de Classica-Répertoire, le Timbre de Diamant d’Opéra Magazine.
Il a participé au disque Lamenti avec Le Concert d’Astrée sous la direction d’Emmanuelle Haim, toujours pour Virgin Classics, récompensé par ces mêmes Victoires de la Musique en 2009.
Début 2009, le disque Teatro d’Amor consacré à Monteverdi et avec L’Arpeggiata s’est immédiatement placé en tête des ventes classiques. Le disque Opium (paru en février 2009), consacré à la mélodie française, avec le pianiste Jérôme Ducros, a rencontré un grand succès aussi, tout comme les concerts qu’il a donnés dans ce répertoire inattendu.
En novembre 2009 parait un disque consacré à Jean-Chrétien Bach, comprenant de nombreux inédits, sous la direction de Jérémie Rhorer avec l’ensemble Le Cercle de l’Harmonie.

Cette biographie a été fournie par l'artiste ou son représentant.

Né le 13 février 1978, Philippe Jaroussky étudie le violon et obtient un Premier Prix au CNR de Versailles, et parfait son éducation musicale par le piano, l'écriture et l'analyse. En 1996, il débute le chant avec Nicole Fallien, intègre le département de musique ancienne du CNR de Paris l'année suivante et en ressort diplômé avec les félicitations du jury en 2001.

Philippe Jaroussky a choisi de travailler sa voix dans le registre du contre-ténor, tessiture similaire à la voix féminine de soprane ou usitée par les castrats au XVII-XVIIIème siècles, dans lequel il possède le plus de souplesse et de possibilité de richesse musicale, et inspiré par ses aînés Alfred Deller, Henri Ledroit, James Bowman et Gérard Lesne.

Le contre-ténor débute une carrière de soliste dès 1999, avec l'ensemble Il Seminario Musicale de Gérard Lesne, dans l'oratorio Rè di Gerusalemme (1999) d'Alessandro Scarlatti. Avec l'ensemble Elyma de Gabriel Garrido, il enregistre L'Incorozione di Poppea (2000) de Claudio Monteverdi, puis Les Vêpres pour le Père la Chaize (2001) de Pierre Menault et La Morte Delusa (2001) de Giovanni Battista Bassani avec l'ensemble La Fenice dirigé par Jean Tubéry.

Il chante ensuite sous la direction de Jean-Claude Malgoire à la tête de son ensemble La Grande Ecurie du Roi, sur les enregistrements de Cantone in Utica (2001) d'Antonio Vivaldi et Agrippina (2003) de Georg Friedrich Haendel, puis dans L'Orfeo (2004) de Claudio Monteverdi. Il sort ensuite Vivaldi: Virtuoso Cantatas (2004) avec l'ensemble Artaserse.

Philippe Jaroussky collabore intensément avec le chef Jean-Christophe Spinosi et son ensemble Matheus, dans des oeuvres d'Antonio Vivaldi, avec les enregistrements de La Verià in Cimento (2002), Orlando Furioso (2004), Griselda (2005), Vivaldi Heroes (2006), recueil d'airs d'opéras, et Nisi Dominus / Stabat Mater (2007).

Avec Le Concert d'Astrée d'Emmanuelle Haïm, il rend hommage à l'illustre castrat italien Giovanni Carestini (1705-1760), rival de Farinelli, avec le disque Carestini, The Story of a Castrato (2007) dans un répertoire Haendel, Gluck, Hasse, Leo, Capelli, Graun et Poppora. Il enregistre ensuite le Magnificat de Jean-Sébastien Bach et le Dixit Dominus de Haendel en 2007.

Déjà élu Révélation artiste lyrique aux Victoires de la musique classique en 2004, il est couronné Artiste lyrique de l'année, en 2007, et remporte la victoire du Meilleur Enregistrement de l'année 2008.

Après s'être donc dévoué à l'opéra baroque italien et anglais, Philippe Jaroussky se tourne étonnement vers les mélodies françaises de Reynaldo Hahn, Gabriel Fauré, Camille Saint-Saëns ou Ernest Chausson, avec le disque Opium : Mélodies Françaises (2009), aux côtés du pianiste Jérôme Ducros, du violoniste Renaud Capuçon, du violoncelliste Gautier Capuçon et du flûtiste Emmanuel Pahud.

En 2012, c'est un tout autre projet qui occupe Philippe Jarrousky : la résurrection de l'opéra Artaserse composé par le méconnu Leonardo Vinci (1690-1730). Sous la baguette de Diego Fasolis et du Concerto Köln, le contre ténor s'entoure pour l'occasion de cinq grands confrères : Max Emanuel Cencic, Franco Fagioli, Daniel Behle, Valer Barna-Sabadus et Yuriy Mynenko. Fin octobre sort La Voix des Rêves, une compilation CD et DVD de 31 titres (dont 6 inédits). Le recueil se révèle comme le succès de musique classique de la fin d'année. Copyright 2014 Music Story Sophie Lespiaux


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page