undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:25,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 juillet 2014
Un très bon livre sur un alpiniste de grand talent disparu en 1992. Il ne s'agit pas d'une biographie complaisante qui dépeindrait un homme talentueux qui sortant des rangs parviendrait à se hisser au sommet. Non, c'est un tableau vivant d'un jeune homme fasciné par les montagnes qui a décidé de leur consacrer sa vie. Contrairement à d'autres grands alpinistes, il ne descendait pas d'une illustre famille de montagnard et n'était pas doté de qualités physiques surhumaines. En revanche, il possédait une détermination de fer qui lui permit de réaliser son rêve. Le prix payé a été fort : un taiseux aux relations humaines peu faciles, nous dit l'auteur.

François Carrel a réalisé un travail d'enquête intéressant en cherchant à décrire les différentes facettes de l'homme : l'étudiant en marge du système scolaire, le soutien de sa famille avec l'ombre du grand-père, le scientifique qui comme d'autres grands alpinistes (songeons à jean Couzy) a mené en parallèle carrière professionnelle et alpinisme de haut niveau. L'auteur évite les envolées lyriques et les descriptions trop techniques qui émaillent bien des biographies de montagnards.

Comme la précédente revue, on peut critiquer l'iconographie (cela reste un point faible de cette jeune maison d'édition) surtout dans le cas présent où pour financer ses expéditions, Beghin avait beaucoup misé sur le mot et l'image. Son dernier livre paru chez Didier Richard "Hautes Altitudes" en 1991 avait montré ses rares qualités de photographe et d'auteur. Donc oui, on aurait apprécié une mise en page et une iconographie plus en relation avec le bonhomme.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre très complet est consacré à l’un des alpinistes français majeurs de la fin du XX° siècle.
Abondamment documenté, il retrace l’évolution de ce jeune parisien, qui, tout en ayant réalisé de brillantes études scientifiques, est progressivement happé par sa passion pour la montagne, et qui, en quelques années, va révolutionner la pratique de l’alpinisme de haut niveau en France, en réalisant tout d’abord des voies difficiles et quelques premières dans les Alpes, puis, à partir de 1979, en Himalaya qui deviendra son principal terrain d'aventure jusqu’à sa disparition en automne 1992…
Le livre montre comment ce grand alpiniste, très exigeant envers lui-même (et donc avec les autres), est arrivé progressivement à envisager les ascensions des 8000m en style alpin et sans oxygène, inspirant ainsi toute une génération de jeunes alpinistes hexagonaux (même si curieusement notre pays n’est pas à la pointe dans l’himalayisme de pointe). Les ascensions, relativement peu connues du grand public, que cet éternel perfectionniste a réalisé sur ces lointains sommets restent, pour certaines, des réalisations de référence en himalayisme.
Le principal reproche concernant cet ouvrage concerne la faiblesse de l’iconographie, ce qui est un comble, car l’auteur nous apprend que ce touche-à–tout de génie était un photographe de haute montagne d’exception (pour s’en convaincre, il suffit de consulter son dernier livre "Hautes Altitudes, Voyage dans l’oxygène rare", paru en décembre 1991 chez Didier Richard). Prenons par exemple la photo du haut en face de la page 320 montrant Jean-Noel ROCHE sur l’arête Sud du Dhaulagiri éloigné du fil de l’arête par un vent furieux : pourquoi avoir effacé de la photo la corde entraînée par le vent qui permet de bien saisir les conditions dantesques dans lesquelles les alpinistes se trouvaient ce jour-là : mystère et boule de gomme, en tout cas pas vraiment à l'honneur des éditions GUERIN, souvent considérées, en France, comme la référence en matière de littérature de montagne…
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2015
En tant que fan de montagne, j'ai une admiration sans borne pour les hymalayistes, qui me font rever, me procurant des emotions geniales a travers le recit de leurs exploits. Je reste cependant tres rationelle par rapport a ce que leurs aventures impliquent quant a leur personalite, avec une compassion et une vraie ampathie pour ce que doivent subir leurs familles et leurs proches au quotidien. Le livre m'a cramponne, desarconne, remue... Je l'ai adore et il m'a tenu jusqu'au bout, mais je l'ai aussi trouve brutal. Il colle a une realite que j'avais - malgre moi - quand meme idealisee. A propos de Pierre Beghin: Ce livre ne m'a pas permis d' apprecier l'homme. Ca ne change en rien les exploits incroyables qu'il a fait. Mais qu'il ait des excuses ou pas, de par son enfance, son education ou quoi que ce soit d'autre, j'ai recu l'image d'un homme dur, egoiste, froid comme ces montagnes qu'il escalade, centre sur lui meme, se mettant en dehors du monde, et 'supportant' que les personnes qui sont pretes a gravite autour de lui a ses conditions. Ne me comprenez pas mal: Ce n'est en rien un jugement, seulement un ressenti: Je n'ai pas aime cette homme a travers ce livre.
Enfin bref, pour parler du livre lui meme.
Ce que j'ai trouve de positif:
- Realiste. Les bons mots pour transcrire parfaitement des emotions justes.
- Pas d'appitoiement. Les faits sont les faits, le lecteur est libre du jugement qu'ils portent sur les evenements et sur les personnes.
- La description des montagnes et des courses permet vraiment d'y etre, comme si on etait dans un film.
- Les quelques passages sur l'impact de l'hymalayisme sur les locaux et la pollution que ca entraine.
Ce que j'ai trouve de negatif:
- Les termes techniques peuvent derouter pour quelquun qui ne connait pas le domaine.
- Ce que je n'ai pas apprecie: Toutes les excursions sont detaillees, expliquees, sauf... la derniere! A mon avis la plus importante puisqu' apres ce que j'avais appris sur l'homme j'aurais eu besoin de savoir ce qu'il s'est passe, pour comprendre si son deces etait le resultat d'un depassement de limite de trop, d'une erreur de sa part, ou d'un simple accident comme il en arrive des tas la bas, sans qu'on puisse rien faire contre... J'ai donc du aller sur internet pour savoir. A mon avis, ca manque.
Enfin bref, au final, je ne peux que recommende ce livre qui m'a permis une immersion totale et cause bien des emotions, quelles qu'elles soient.
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2014
Voici un livre majeur qui, sans pour autant être complaisant, brosse un portrait passionnant de Pierre Beghin et rend hommage à ses réalisations magistrales en Himalaya qui le placent parmi les plus grands.

Une petite remarque au sujet de l'écriture : attention à l'utilisation de l'adjectif "ahurissant" qui revient toutes les 10 pages
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2015
Un livre terrible sur l'un des meilleurs himalayiste de tous les temps, finalement peu connu. La solitude, la souffrance et l'engagement sont des composantes de l'alpinisme, là ces éléments sont poussés à leur paroxysme! De la liberté aux portes de la folie...
Stéphane.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

25,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)