undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles59
4,1 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 décembre 2003
Enfin la version DVD!
C'est sans doute un des quelques DVD musicaux que tout amateur de rock se doit de posséder. Le Floyd au top, seul au milieu des ruines de Pompeii pour un concert sans public. Un grand groupe en pleine possession de ses moyens, à l'aube d'une période qui allait être son apogée, à la charnière entre "Meddle" et "Dark side of the moon".
Je possédait l'objet en VHS, dans sa version originale. Une nouvelle version est parue par la suite dans laquelle le concert est entrecoupé d'interviews, dans le genre de cette version "director's cut", qui substitue certaines séquences filmées originales par de nouvelles. Pour le puriste que je suis, l'insertion d'interviews nuit à la qualité de l'immersion dans l'univers musical et graphique: ruez vous dans les "appendices" situés dans un recoin du DVD car vous y trouverez la version originale, à mon sens bien supérieure même si moins soignée sur le plan technique (4:3 au lieu du 16:9...).
Pour le reste que dire, sinon l'émotion de voir les corps de ces gens figés par les cendres volcaniques sur fond d'"Echoes", de voir le maître (Waters) hurler dans "Carefull with that axe Eugene" sur fond de coulée de lave. Les images collent à la musique.
Ce DVD fera à coup sûr partie de vos favoris...
0Commentaire|74 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juin 2010
Un grand concert, du très bon Pink Floyd ! Original et esthétique...tant qu'on regarde le live original ! Le "director's cut" n'apporte rien si ce n'est des longueurs qui provoquent l'ennui sur ce live, un comble !

Rien que pour LE bonus, excellent !
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2011
Un jour, Dieu est apparu et a donné à l'homme une paire de cymbales.
Le lendemain, Dieu, insatisfait, fabrique une Fender Telecaster qu'il donna à son fils David.
Le surlendemain, il manquait un truc à Dieu : il avait besoin d'un GONG.
C'est à partir de ce moment-là que l'Homme s'est mis à jouer de la Musique avec un grand M.
Depuis, l'Homme est sorti de son obscurantisme musical et il en est sorti le plus grand moment de sa vie.
Ses incantations en sont la preuve même, fidélité et hommage à ce Dieu.

Maintenant, l'Homme peut s'éteindre en paix,
Il a réussi sa mission auprès de Dieu.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2008
L'épais Adrian Maben s'autorise à imager l'éthérique musique des Floyd. Mais Adrian plane à peu près comme un fer à repasser. Comme c'est un lourdaud, il paraphrase donc sans imagination: Et vlan !gros plans du soleil sur "set the controls for the heart of the sun"; Et Paf ! fusées et spoutniks sur "Echoes" etc..Des interviews sans intérêt de nos 4 lascars (gros plans flous sur des narines, trois incisives,un visage méconnaissable) saucissonnent le tout - histoire sans doute de perdre totalement la cohérence de la prestation - et je te conclue tout ça(le pompon !)avec une petite visite mochement virtuelle de Pompéï en 79 probablement réalisée par son beau-frère ou le cousin de sa femme...Quel tocard.
Heureusement, niché dans un coin des bonus, subsiste la version originale: Les Floyd à Pompéï,les titres les uns à la suite des autres; sans chcichi ni blabla. Un conseil: coupez le director's cut et filez directement à la substantifique moelle.
0Commentaire|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 24 novembre 2013
En octobre 1971, Adrian Maben réalise la vision qu'il a eu quelques temps plus tôt d'enregistrer et filmer Pink Floyd dans les arènes de l'antique cité romaine de Pompéi.

Pour les 30 ans de la sortie du film, Maben re-touille un "Director's Cut", portant le film à la durée d'une heure et demie. Mais sans aucune image nouvelle du concert de Pompéi proprement dit (sachant que plusieurs scènes furent de toute façon tournées plus tard en studio à Paris...) car Pink Floyd n'a pas enregistré plus que ce qui figure dans la version première et, de toute façon, les rushes ont été perdus...

Donc sont ajoutées des images d'archives... de la NASA (super datées, malgré un clin d'œil furtif et bien sûr involontaire à 'Gravity'), quelques vues plus récentes de Pompéi, mais aussi des images N&B tournées en 1972 à Paris pendant la post-production du film (Pink Floyd s'empiffre d'huitres, Roger Waters est une tête-à-claques, Nick Mason vit dans un monde de Bisounours etc.) et des images en couleurs prises en 1973 à Abbey Road lors de l'enregistrement de l'album 'The Dark Side of the Moon'.

Pour ces dernières images, on assiste à l'enregistrement de solos de guitares de David Gilmour, de piano de Richard Wright et de synthétiseur par Roger Waters.

Au montage du réalisateur, on préférera la version originale en 61+ minutes, avec uniquement la musique "live", les images du groupe et quelques plans de coupe sur Pompéi (la ville en ruine, le Vésuve, les fresques, les mosaïques etc.). On la trouve dans les "extras".

La performance en elle-même du groupe est excellente, même si on peut préférer 'Echoes' (en deux parties, hélas...) et 'One Of These Days' tirés tous deux de l'album 'Meddle', aux plus anciens et expérimentaux 'Careful With That Axe' et 'A Saucerful Of Secrets'. 'Mademoiselle Nobs' consiste (à Paris) à faire "chanter" un lévrier afghan sur un blues guitare/harmonica. Apparemment le nom "Nobs" n'a pas de rapport avec le regretté Claude Nobs du festival de Montreux. C'est vraiment celui du chien. 'Set The Controls For The Heart Of The Sun', excellemment interprété, reste totalement un des morceaux les plus lysergiques et planants du Floyd.

On voit beaucoup Nick Mason tapant ses cymbales et ses fûts, particulièrement au cours de 'One Of These Days', en raison notamment des images perdues.

Parmi les "extras" se trouve notamment une intéressante interview du réalisateur, longue d'une 20aine de minutes. Lucide quant à son art, il indique que l'on aimera le film si l'on aime le Floyd. On ne l'aimera pas si on aime pas le groupe.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
pour les autres, à titre de documentaire. Ce genre d'images dépouillées, sobres, sans artifices de lumières, de caméra est beaucoup trop rare de nos jours, la surenchère technique poussant aux multiples effets d'images, de sons etc. Même si je pense que certains passages ont vieillis, car trop longs, l'ensemble reste quand même un formidable testament du groupe en route pour la gloire éternelle. Un des critiques parle d'absence du public. C'est vrai que celà dérange quelque peu, mais celà ausi pousse les musiciens dans leur retranchement : "sont pas là pour essayer" de nouveaux instruments, ou pousser la chansonnette dans les prés ! Ils livrent des versions nues, dépouillées de quelques uns de leurs titres les plus extraordinaires, les plus osés dans leurs conceptions. Quant aux interviews plantées parfois au milieu des morceaux, elles ne m'interpellent pas trop : c'est fascinant de voir et d'entendre parler Waters, Gilmour toutes ces années après, et puis çà casse l'aspect monotone qui a pu agacer certains "amazoniaques" ! C'est bien connu "Celluloid Heroes never really die". J'avais vu ce document à sortie, pas depuis, et je l'ai donc racheté en DVD : je ne suis pas déçu, et à mon avis tout fan du Flamant Rose se doit d'avoir ce DVD.
77 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2008
Attention : le morceau de choix à savoir la version brute originale
du film est dans les bonus !

La version du directeur c'est un peu comme du sirop de
cassis ajouté à un grand crû classé. En soi ce n'est
pas vraiment mauvais, mais c'est infiniment meilleur
sans sirop. Une faute de goût, quoi.

Quant aux autres contenus du DVD, oui bon, on s'en fout
je crois, ça ne joue pas dans la même cour. La VO est là,
et à elle seule, hors du temps et des modes, elle vaut 1
zillion de fois tout le reste.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2009
Je vais passer les remarques sur la qualité musicale des musicien et des scènes dans les arènes.

Cette version Director's Cut est d'un ennuis à mourir. Les interviews des musiciens rajoutée au film original ne sont pas du tout intéressante, nuisent même à la bonne qualité du film. Pendant 5 minutes on entend le batteur qui veut sa tarte au pomme ronde, sans croute et surtout pas carrée. Le petit caprice ! Le réalisateur à voulu filmer le groupe dans son quotidien et affirme quant à ce passage "Apple Pie" que cette discussion était extraordinaire ! Heu... D'accord... On passe.

En fait, je trouve que les director's cut salissent l'image du groupe, je les ais perçu d'une prétention à crever ! Ils font les malins, se croient mieux que les autres. Ok c'est peut être de l'humour... mais ça ne leur sert en rien du tout !

Heureusement la version originale est présente en bonus ! Ouf ! Et l'excellent scène du chien hurleur !
Cela reste tout de même un film à voir et à posséder.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2004
Un mythe pour qui a été bercé tout petit sous le charme de la musique du groupe. Mon frère avait vu le film je découvre le DVD... Ca créé des liens !
Peut apparaître très/trop sobre voir austère mais le DVD est bien à l'image du groupe et de son univers, dans sa recherche de la perfection et de la pureté.
C'est extraordinaire plus de trente ans après de les redécouvrir si jeunes et si talentueux (déjà !) et si sûr d'eux.
Bien vu les explications du réalisateur qui permettent de se replonger dans l'ambiance de l'époque et l'esprit du tournage.
Un DVD hors du temps, mais ça fait tellement de bien de nos jours de planer encore un peu...!
5 étoiles !
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2004
Voilà 33 ans(1971) que Pink Floyd nous a livré ce "live" fabuleux. Il n'a pas pris une ride grâce à cette réédition qui en vaut vraiment la peine. Aucun besoin d'être un grand adepte du groupe pour apprécier leur musique extaordinaire et les images très bien adaptées. Ce live at Pompei est à acheter pour voir ce groupe mythique dans la force de l'âge.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)