ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 1,00
Amazon Rachète cet article
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

La Piscine, les abeilles, la grossesse [Poche]

Ogawa Yôko , Rose-Marie Makino-Fayolle
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 7,70
Prix : EUR 7,32 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,38 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 22 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Piscine, les abeilles, la grossesse + Le musée du silence + La petite pièce hexagonale
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Poche: 208 pages
  • Editeur : Actes Sud (9 octobre 1998)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 274271894X
  • ISBN-13: 978-2742718948
  • Dimensions du produit: 16,8 x 11 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 52.771 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Yoko Ogawa est née en 1962. Elle vit au Japon et se consacre à l'écriture. Elle a obtenu le prestigieux prix Akatagawa pour La Grossesse (Actes Sud, 1997). Tous ses livres sont publiés aux éditions Actes Sud.
Derniers titres parus chez Actes Sud : La Mer (2009), Amours en marge (2009), Cristallisation secrète (2009), Yoko Ogawa - Œuvres - tome I (Thesaurus, 2009), Les Tendres Plaintes (juin 2010) et Manuscrit zéro (avril 2011).

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
4.2 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Détresse, décrépitude et sadisme à l'état pur... 2 novembre 2004
Format:Poche
La piscine nous décrit froidement le destin d'un jeune femme qui subit d'une manière particulière la désolante vie d'orpheline. Le climat oppressant qui entoure le personnage est magnifiquement décrit à travers un quotidien fade et sans espoir. L'auteur lui choisit le sadisme comme exutoire. Les Abeilles emmène le lecteur au bord du polar et joue sur l'étrangeté des personnages pour décrire la décrépitude inéluctable. On se sent manipulé de bout en bout jusqu'à la dernière page. Enfin, La Grossesse, pour lequel Yôko OGAWA a reçu le prix AKUTAGAWA, décrit l'étrange cheminement intellectuel - sadique et froid - d'une soeur psychotique. On sent monter la tension au fil du récit qui conduit l'auteur a faire basculer ses personnages dans la folie ou dans la douleur. Alors que sur chaque sujet, l'auteur aurait pu rédiger un roman complet, on se retrouve face à trois récits épurés et condensés. C'est sans doute cette forme qui rend le mieux ce climat de douce folie et de sadisme.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Entre étrangeté, douceur et cruauté 22 juillet 2004
Format:Poche
Trois nouvelles, ou trois courts romans, peu importe. OGAWA Yoko parvient en peu de mots à écrire l'essentiel.
"Les Abeilles" est le texte le moins incisif, et sa présence entre "La Piscine" et "La Grossesse" (tous deux particulièrement brillants) atténue encore la richesse de ce texte. Car avec OGAWA, même un roman moyen est supérieur à la plupart des romans écrits aujourd'hui.
"La Piscine" et "La Grossesse" ont en commun de mettre en scène une jeune femme qui laisse libre cours à ses tendances sadiques. Et l'apparente douceur du cadre et des individus, la légèreté des descriptions et l'humour très sombre qui pointe par endroits rendent la chose beaucoup plus dérangeante, sans que cela fût nécessaire... On reste dans le quotidien, mais dans un autre quotidien.
OGAWA est l'écrivain de la subtilité. Son œuvre décrit toujours des personnages hors normes, mus par leur logique propre, des personnages dont les comportements sont moralement réprouvés par la société, et pourtant rien n'est jamais scabreux. Le talent de l'écrivain est de ne jamais se livrer à une analyse de ces comportements. En ouvrant ce livre (et les autres), on est immédiatement plongé dans un univers particulier, raconté à la première personne (toujours), et l'on avance au rythme de la narratrice. Aucun jugement, aucune morale n'épargne au lecteur le soin de se forger son propre avis, d'avoir son propre regard.
Si "La Piscine", "Les Abeilles" et "La Grossesse" se lisent très vite, en revanche ils ne s'oublient pas.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un condensé de très grande littérature 16 juillet 2012
Format:Poche|Achat authentifié par Amazon
Je n'ai encore jamais donné mon avis sur un livre sur Amazon. Mais là... là comment laisser passer des commentaires comme celui qui dit qu'Ogawa décrit la folie ou ce terme de "psychotique" pour l'héroïne de "La Grossesse" ? Ce serait pratique. Rassurant. Mais Ogawa décrit bien pire, elle décrit ce qui nous habite, les drôles de bêtes les plus banales que nous enfouissons au plus profond de nous, chacun et chacune, les plus chanceux sachant les dresser, les plus malheureux ne faisant que semblant. Il ne s'agit pas de folie, d'anormalité, de monstruosité. Il s'agit au contraire de notre lot commun, banal, de nous, de notre sombre face, de ce que nous planquons, de ce qui pue malgré tout : l'envie, la jalousie, la perversion. Personne n'en est exempt. Que nous le voulions, le sachions, ou non. Et c'est le premier intérêt des écrits d'Ogawa que de le dire, doucement. Une littérature des sens au service d'une visite profonde de nos égouts intimes. La plume est sublime, subtile, de l'aquarelle au sang. Un de mes plus grands bonheurs de lectures. Enfin, de la même façon que je récuse totalement le terme de "folie" à propos de ce qui anime ces trois héroïnes, je ne suis pas d'accord sur le fait que "Les abeilles" serait, des trois nouvelles, le texte le plus faible. Au contraire, pour moi, si je devais apprendre un texte par coeur, ce serait celui-là si merveilleusement ambivalent et parfaitement tendu. On devrait faire manger les pages de Yoko Ogawa à nos écrivains français. Leur donnerait-on pour autant le goût de dire enfin l'indicible de notre condition tout en naviguant entre deux mondes, le réel et l'imaginaire ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plaisir de la fibre japonaise 21 février 2010
Format:Poche
Je suis un grand fan des romans décapants, "barrés", bref, ces textes qui apportent un regard neuf et saillant sur la réalité et la psychologie humaine. Me deux dernières découvertes en la matière : Yoko Ogawa, ou encore Cédric Simard (Comme les Deux Doigts), notamment avec son roman Mortel embonpoint. Je ne peux que recommander vivement ces deux excellents auteurs. Le deuxième a beau être français, il a tout d'un auteur japonais.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa8d39e7c)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?