Plastiscines

Top albums



Plastiscines : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 64
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Plastiscines
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Quatuor issu de Saint-Cyr-l'Ecole, riante commune des Yvelines jusque-là peu connue pour la richesse de sa production pop rock, Zazie, Katty et Marine sont trois jeunes filles biberonnées aux sons pop véhiculés par les Beatles, les Strokes ou les B-52's. Entre deux cours, le trio, composé de deux guitaristes (Marine et Katty) et d'une batteuse (Zazie) tape le boeuf, compose et fait ses premières armes dans un studio généreusement prêté par l'une des relations du groupe.

Peu portées sur les accords complexes, les filles, à l'image de groupes punk-rock minimalistes comme The Presidents of the ... Lire la suite

Quatuor issu de Saint-Cyr-l'Ecole, riante commune des Yvelines jusque-là peu connue pour la richesse de sa production pop rock, Zazie, Katty et Marine sont trois jeunes filles biberonnées aux sons pop véhiculés par les Beatles, les Strokes ou les B-52's. Entre deux cours, le trio, composé de deux guitaristes (Marine et Katty) et d'une batteuse (Zazie) tape le boeuf, compose et fait ses premières armes dans un studio généreusement prêté par l'une des relations du groupe.

Peu portées sur les accords complexes, les filles, à l'image de groupes punk-rock minimalistes comme The Presidents of the United States of America ou Sum 41, se contentent de jouer sur quelques cordes et compensent le faible niveau musical de leurs compositions par une énergie et une pose de « mauvaises filles » mal embouchées à contre-courant de leurs origines plus que bourgeoises. Gamines dorées et rebelles, les futures Plastiscines courent les salles de concert et les bars lounges de la région parisienne afin de tester leur répertoire devant un public. Inspirées par le titre « Lucy In The Sky With Diamonds » des quatre garçons dans le vent de Liverpool, elles en tirent le nom de Plastiscines qui, sonnant bien à l'oreille, leur inspire leur nom de scène. Rencontrant une bassiste (Louise) lors d'un concert des Libertines, les Plastiscines sont désormais prêtes à conquérir Paris.

Premiers concerts, premières représentations, les quatre ugly girls parviennent à imposer deux de leurs titres(« Shake » et « Rake ») sur la compilation « Paris Calling », un recueil dédié à la nouvelle scène rock francilienne aux côtés de The Parisians, The Rolls ou Second Sex. Repérées par le producteur Maxime Schmitt (qui n'est pas tout à fait un étranger pour certaines des membres du quatuor), ancien coach de Taxi Girl, les filles se font rôder sur de grandes scènes en première partie d'Indochine avant d'entamer l'écriture et la composition d'un premier album en 2004. Look néo-punk made in XVIe arrondissement, poses de sales gamines et jupettes colorées, les Plastiscines constituent un groupe visuel autant que musical, à l'apparence post-sixties immédiatement reconnaissable.

LP1, sorti début 2007, présente l'originalité de ne durer que vingt-six minutes pour pas moins de treize titres. Deux minutes en moyenne, la critique estime que les filles se contentent du minimum syndical, d'autres préfèrent dire que l'expérience est « conceptuelle ». Malgré cela, le disque ne rencontre finalement qu'un accueil commercial somme toute moyen. En dépit du statut de tube alternatif de « Barcelona » en 2009, l'album About Love reste assez loin des cent meilleures ventes françaises. Ellescroient alors trouver le salut dans une aventure américaine à la faveurd'une apparition dans la série Gossip Girl. Las, les quelques concertsdonnés à la suite de cette notoriété naissante ne leur a pas permis depercer sur un marché rock déjà saturé outre-Atlantique

Le 4 février 2011, Marine Neuilly quitte le groupe qui devient alors un trio. Croyant plus que jamais en son étoile rock, Plastiscines sort en février 2014 l'EP de reprises Black XS by Plastiscines, sponsorisé par une célèbre marque de parfums. Le groupe entend d'ailleurs revenir à ses racines très rock avec Back to the Start en avril 2014. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Quatuor issu de Saint-Cyr-l'Ecole, riante commune des Yvelines jusque-là peu connue pour la richesse de sa production pop rock, Zazie, Katty et Marine sont trois jeunes filles biberonnées aux sons pop véhiculés par les Beatles, les Strokes ou les B-52's. Entre deux cours, le trio, composé de deux guitaristes (Marine et Katty) et d'une batteuse (Zazie) tape le boeuf, compose et fait ses premières armes dans un studio généreusement prêté par l'une des relations du groupe.

Peu portées sur les accords complexes, les filles, à l'image de groupes punk-rock minimalistes comme The Presidents of the United States of America ou Sum 41, se contentent de jouer sur quelques cordes et compensent le faible niveau musical de leurs compositions par une énergie et une pose de « mauvaises filles » mal embouchées à contre-courant de leurs origines plus que bourgeoises. Gamines dorées et rebelles, les futures Plastiscines courent les salles de concert et les bars lounges de la région parisienne afin de tester leur répertoire devant un public. Inspirées par le titre « Lucy In The Sky With Diamonds » des quatre garçons dans le vent de Liverpool, elles en tirent le nom de Plastiscines qui, sonnant bien à l'oreille, leur inspire leur nom de scène. Rencontrant une bassiste (Louise) lors d'un concert des Libertines, les Plastiscines sont désormais prêtes à conquérir Paris.

Premiers concerts, premières représentations, les quatre ugly girls parviennent à imposer deux de leurs titres(« Shake » et « Rake ») sur la compilation « Paris Calling », un recueil dédié à la nouvelle scène rock francilienne aux côtés de The Parisians, The Rolls ou Second Sex. Repérées par le producteur Maxime Schmitt (qui n'est pas tout à fait un étranger pour certaines des membres du quatuor), ancien coach de Taxi Girl, les filles se font rôder sur de grandes scènes en première partie d'Indochine avant d'entamer l'écriture et la composition d'un premier album en 2004. Look néo-punk made in XVIe arrondissement, poses de sales gamines et jupettes colorées, les Plastiscines constituent un groupe visuel autant que musical, à l'apparence post-sixties immédiatement reconnaissable.

LP1, sorti début 2007, présente l'originalité de ne durer que vingt-six minutes pour pas moins de treize titres. Deux minutes en moyenne, la critique estime que les filles se contentent du minimum syndical, d'autres préfèrent dire que l'expérience est « conceptuelle ». Malgré cela, le disque ne rencontre finalement qu'un accueil commercial somme toute moyen. En dépit du statut de tube alternatif de « Barcelona » en 2009, l'album About Love reste assez loin des cent meilleures ventes françaises. Ellescroient alors trouver le salut dans une aventure américaine à la faveurd'une apparition dans la série Gossip Girl. Las, les quelques concertsdonnés à la suite de cette notoriété naissante ne leur a pas permis depercer sur un marché rock déjà saturé outre-Atlantique

Le 4 février 2011, Marine Neuilly quitte le groupe qui devient alors un trio. Croyant plus que jamais en son étoile rock, Plastiscines sort en février 2014 l'EP de reprises Black XS by Plastiscines, sponsorisé par une célèbre marque de parfums. Le groupe entend d'ailleurs revenir à ses racines très rock avec Back to the Start en avril 2014. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre

Quatuor issu de Saint-Cyr-l'Ecole, riante commune des Yvelines jusque-là peu connue pour la richesse de sa production pop rock, Zazie, Katty et Marine sont trois jeunes filles biberonnées aux sons pop véhiculés par les Beatles, les Strokes ou les B-52's. Entre deux cours, le trio, composé de deux guitaristes (Marine et Katty) et d'une batteuse (Zazie) tape le boeuf, compose et fait ses premières armes dans un studio généreusement prêté par l'une des relations du groupe.

Peu portées sur les accords complexes, les filles, à l'image de groupes punk-rock minimalistes comme The Presidents of the United States of America ou Sum 41, se contentent de jouer sur quelques cordes et compensent le faible niveau musical de leurs compositions par une énergie et une pose de « mauvaises filles » mal embouchées à contre-courant de leurs origines plus que bourgeoises. Gamines dorées et rebelles, les futures Plastiscines courent les salles de concert et les bars lounges de la région parisienne afin de tester leur répertoire devant un public. Inspirées par le titre « Lucy In The Sky With Diamonds » des quatre garçons dans le vent de Liverpool, elles en tirent le nom de Plastiscines qui, sonnant bien à l'oreille, leur inspire leur nom de scène. Rencontrant une bassiste (Louise) lors d'un concert des Libertines, les Plastiscines sont désormais prêtes à conquérir Paris.

Premiers concerts, premières représentations, les quatre ugly girls parviennent à imposer deux de leurs titres(« Shake » et « Rake ») sur la compilation « Paris Calling », un recueil dédié à la nouvelle scène rock francilienne aux côtés de The Parisians, The Rolls ou Second Sex. Repérées par le producteur Maxime Schmitt (qui n'est pas tout à fait un étranger pour certaines des membres du quatuor), ancien coach de Taxi Girl, les filles se font rôder sur de grandes scènes en première partie d'Indochine avant d'entamer l'écriture et la composition d'un premier album en 2004. Look néo-punk made in XVIe arrondissement, poses de sales gamines et jupettes colorées, les Plastiscines constituent un groupe visuel autant que musical, à l'apparence post-sixties immédiatement reconnaissable.

LP1, sorti début 2007, présente l'originalité de ne durer que vingt-six minutes pour pas moins de treize titres. Deux minutes en moyenne, la critique estime que les filles se contentent du minimum syndical, d'autres préfèrent dire que l'expérience est « conceptuelle ». Malgré cela, le disque ne rencontre finalement qu'un accueil commercial somme toute moyen. En dépit du statut de tube alternatif de « Barcelona » en 2009, l'album About Love reste assez loin des cent meilleures ventes françaises. Ellescroient alors trouver le salut dans une aventure américaine à la faveurd'une apparition dans la série Gossip Girl. Las, les quelques concertsdonnés à la suite de cette notoriété naissante ne leur a pas permis depercer sur un marché rock déjà saturé outre-Atlantique

Le 4 février 2011, Marine Neuilly quitte le groupe qui devient alors un trio. Croyant plus que jamais en son étoile rock, Plastiscines sort en février 2014 l'EP de reprises Black XS by Plastiscines, sponsorisé par une célèbre marque de parfums. Le groupe entend d'ailleurs revenir à ses racines très rock avec Back to the Start en avril 2014. Copyright 2014 Music Story Benjamin D'Alguerre


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.