Portishead

Les clients ont également acheté des articles de

Massive Attack
Radiohead
Rustin Man
Beth Gibbons
Björk
Morcheeba
Air
Archive

Top albums (Voir les 70)


Voir les 70 albums de Portishead

Portishead : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 71
Titre Album  

Image de Portishead

Biographie

Portishead est né de la rencontre de Geoff Barrow et de Beth Gibbons dans une agence pour l'emploi du sud-est de l'Angleterre. Lui, ancien batteur et fan de rap, a travaillé sur l'enregistrement du premier album de Massive Attack, également avec Neneh Cherry et Tricky. Elle vient de la campagne et chante alors seulement dans les pubs de la région. Leurs permières productions pour la bande originale d'un film, dont notamment « Sour Times », sont remarquées par Go ! Discs qui les signe en 1993.

Le guitariste de studio Adrian Utley et l'ingénieur du son Dave Mc Donald complètent le duo qui ... Lire la suite

Portishead est né de la rencontre de Geoff Barrow et de Beth Gibbons dans une agence pour l'emploi du sud-est de l'Angleterre. Lui, ancien batteur et fan de rap, a travaillé sur l'enregistrement du premier album de Massive Attack, également avec Neneh Cherry et Tricky. Elle vient de la campagne et chante alors seulement dans les pubs de la région. Leurs permières productions pour la bande originale d'un film, dont notamment « Sour Times », sont remarquées par Go ! Discs qui les signe en 1993.

Le guitariste de studio Adrian Utley et l'ingénieur du son Dave Mc Donald complètent le duo qui deviendra Portishead, du nom de la ville près de Bristol où a grandi Barrow. Cette collaboration aboutie à l'album Dummy qui sort en 1994. L'ambiance mélancolique et dense alliée à une voix fragile détermine le caractère du groupe dont les membres touchent chacun à plusieurs instruments. Leur musique se construit sur des mélodies simples mais possessives, élaborées à base de samples et de nappes envahissantes de Fender Rhodes ou d'orgue Hamond. Leur succès en Europe et aux Etats-Unis est couronné par un Mercury Prize Award et le disque est certifié or dans plusieurs pays.

Portishead doit essentiellement sa réussite à sa musique car le groupe est assez réticent au contact des médias et tourne peu au regard de sa notoriété. Alors qu'un nouveau disque est attendu rapidement après Dummy, il faudra attendre trois ans pour découvrir le second album éponyme du groupe, en partie à cause du perfectionnisme de Barrow. Portishead déçoit un peu malgré de bons morceaux. Pourtant, le ton n'a pas changé et la méthode reste la même : des samples et des scratchs finement dilapidés et le chant toujours aussi touchant de Beth Gibbons. En juillet 1997 au Roseland Ballroom de New-York, Portishead joue avec un orchestre symphonique de trente musiciens. L'enregistrement de cette prestation marquante sera publié en CD l'année suivante, puis en DVD en 2002. L'année 1998 marquera leurs derniers concerts après une tournée achevée en été dans divers festivals européens.

Leur activité devient ensuite assez floue. Malgré des informations sur la préparation d'un troisième album en Australie au début des années 2000, celui-ci ne voit pas le jour. Seule à faire parler d'elle, Beth Gibbons sort l'album Out of season avec Rustin Man en 2002, en précisant que l'avenir du groupe n'est pas scellé. La chanteuse multiplie par ailleurs les collaborations avec Tom Jones ou Jane Birkin et compose un titre pour la jeune anglaise à la voix soul, Joss Stone.

Le 19 février 2005 à Londres, Portidshead rejoue après un silence long de sept ans à l'occasion d'un concert donné en faveur des victimes du Tsunami qui a frappé l'Asie du sud. Cette date, notamment partagée avec Massive Attack, reçoit une telle demande qu'un second concert est ajouté le lendemain. Un retour qui pourrait annoncer la sortie d'un nouvel album mainte et mainte fois reportée...

Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard

Portishead est né de la rencontre de Geoff Barrow et de Beth Gibbons dans une agence pour l'emploi du sud-est de l'Angleterre. Lui, ancien batteur et fan de rap, a travaillé sur l'enregistrement du premier album de Massive Attack, également avec Neneh Cherry et Tricky. Elle vient de la campagne et chante alors seulement dans les pubs de la région. Leurs permières productions pour la bande originale d'un film, dont notamment « Sour Times », sont remarquées par Go ! Discs qui les signe en 1993.

Le guitariste de studio Adrian Utley et l'ingénieur du son Dave Mc Donald complètent le duo qui deviendra Portishead, du nom de la ville près de Bristol où a grandi Barrow. Cette collaboration aboutie à l'album Dummy qui sort en 1994. L'ambiance mélancolique et dense alliée à une voix fragile détermine le caractère du groupe dont les membres touchent chacun à plusieurs instruments. Leur musique se construit sur des mélodies simples mais possessives, élaborées à base de samples et de nappes envahissantes de Fender Rhodes ou d'orgue Hamond. Leur succès en Europe et aux Etats-Unis est couronné par un Mercury Prize Award et le disque est certifié or dans plusieurs pays.

Portishead doit essentiellement sa réussite à sa musique car le groupe est assez réticent au contact des médias et tourne peu au regard de sa notoriété. Alors qu'un nouveau disque est attendu rapidement après Dummy, il faudra attendre trois ans pour découvrir le second album éponyme du groupe, en partie à cause du perfectionnisme de Barrow. Portishead déçoit un peu malgré de bons morceaux. Pourtant, le ton n'a pas changé et la méthode reste la même : des samples et des scratchs finement dilapidés et le chant toujours aussi touchant de Beth Gibbons. En juillet 1997 au Roseland Ballroom de New-York, Portishead joue avec un orchestre symphonique de trente musiciens. L'enregistrement de cette prestation marquante sera publié en CD l'année suivante, puis en DVD en 2002. L'année 1998 marquera leurs derniers concerts après une tournée achevée en été dans divers festivals européens.

Leur activité devient ensuite assez floue. Malgré des informations sur la préparation d'un troisième album en Australie au début des années 2000, celui-ci ne voit pas le jour. Seule à faire parler d'elle, Beth Gibbons sort l'album Out of season avec Rustin Man en 2002, en précisant que l'avenir du groupe n'est pas scellé. La chanteuse multiplie par ailleurs les collaborations avec Tom Jones ou Jane Birkin et compose un titre pour la jeune anglaise à la voix soul, Joss Stone.

Le 19 février 2005 à Londres, Portidshead rejoue après un silence long de sept ans à l'occasion d'un concert donné en faveur des victimes du Tsunami qui a frappé l'Asie du sud. Cette date, notamment partagée avec Massive Attack, reçoit une telle demande qu'un second concert est ajouté le lendemain. Un retour qui pourrait annoncer la sortie d'un nouvel album mainte et mainte fois reportée...

Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard

Portishead est né de la rencontre de Geoff Barrow et de Beth Gibbons dans une agence pour l'emploi du sud-est de l'Angleterre. Lui, ancien batteur et fan de rap, a travaillé sur l'enregistrement du premier album de Massive Attack, également avec Neneh Cherry et Tricky. Elle vient de la campagne et chante alors seulement dans les pubs de la région. Leurs permières productions pour la bande originale d'un film, dont notamment « Sour Times », sont remarquées par Go ! Discs qui les signe en 1993.

Le guitariste de studio Adrian Utley et l'ingénieur du son Dave Mc Donald complètent le duo qui deviendra Portishead, du nom de la ville près de Bristol où a grandi Barrow. Cette collaboration aboutie à l'album Dummy qui sort en 1994. L'ambiance mélancolique et dense alliée à une voix fragile détermine le caractère du groupe dont les membres touchent chacun à plusieurs instruments. Leur musique se construit sur des mélodies simples mais possessives, élaborées à base de samples et de nappes envahissantes de Fender Rhodes ou d'orgue Hamond. Leur succès en Europe et aux Etats-Unis est couronné par un Mercury Prize Award et le disque est certifié or dans plusieurs pays.

Portishead doit essentiellement sa réussite à sa musique car le groupe est assez réticent au contact des médias et tourne peu au regard de sa notoriété. Alors qu'un nouveau disque est attendu rapidement après Dummy, il faudra attendre trois ans pour découvrir le second album éponyme du groupe, en partie à cause du perfectionnisme de Barrow. Portishead déçoit un peu malgré de bons morceaux. Pourtant, le ton n'a pas changé et la méthode reste la même : des samples et des scratchs finement dilapidés et le chant toujours aussi touchant de Beth Gibbons. En juillet 1997 au Roseland Ballroom de New-York, Portishead joue avec un orchestre symphonique de trente musiciens. L'enregistrement de cette prestation marquante sera publié en CD l'année suivante, puis en DVD en 2002. L'année 1998 marquera leurs derniers concerts après une tournée achevée en été dans divers festivals européens.

Leur activité devient ensuite assez floue. Malgré des informations sur la préparation d'un troisième album en Australie au début des années 2000, celui-ci ne voit pas le jour. Seule à faire parler d'elle, Beth Gibbons sort l'album Out of season avec Rustin Man en 2002, en précisant que l'avenir du groupe n'est pas scellé. La chanteuse multiplie par ailleurs les collaborations avec Tom Jones ou Jane Birkin et compose un titre pour la jeune anglaise à la voix soul, Joss Stone.

Le 19 février 2005 à Londres, Portidshead rejoue après un silence long de sept ans à l'occasion d'un concert donné en faveur des victimes du Tsunami qui a frappé l'Asie du sud. Cette date, notamment partagée avec Massive Attack, reçoit une telle demande qu'un second concert est ajouté le lendemain. Un retour qui pourrait annoncer la sortie d'un nouvel album mainte et mainte fois reportée...

Copyright 2014 Music Story Raphaël Richard


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page