Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 3,22

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Pour le meilleur et pour l'empire [Poche]

James Hawes
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
Prix : EUR 7,70 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le lundi 22 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche EUR 7,70  
Broché EUR 20,30  

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Pour le meilleur et pour l'empire + Une Mercedes blanche avec des ailerons
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Un jeu de télé-réalité au milieu de la jungle tropicale tourne à la Bérézina. Brian Marley se retrouve seul avec pour uniques compagnons araignées géantes, moustiques sanguinaires et crocodiles affamés. Quasi fou et demi-mort, il s’apprête à enregistrer sur sa caméra un ultime message pour son fils. C’est sans compter sur l’apparition inattendue d’une communauté locale pour le moins étrange…

Biographie de l'auteur

Né en 1960, James Hawes a grandi en Angleterre et en Écosse. Titulaire d'un doctorat de philosophie sur Nietzsche et Kafka, il est également l'auteur du roman Une Mercedes blanche avec des ailerons

Détails sur le produit

  • Poche: 402 pages
  • Editeur : Points (5 juin 2008)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757809202
  • ISBN-13: 978-2757809204
  • Dimensions du produit: 18 x 10,8 x 2,3 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 314.939 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Laissez moi sortir de là" 21 juin 2007
Format:Broché
Avec ce bouquin réjouissant et bourré d'humour et de références typiccaly british, Hawes règle quelques comptes avec, entre autres, l'Angleterre actuelle, Tony Blair, la télé réalité, la "relation privilégiée avec les cousins de l'autre côté de l'océan" et globalement l'histrionisme triomphant qui y prévaut.
On pourrait croire dès lors que le retour aux "valeurs vraies de l'Angleterre" (composée de patriotisme, de fierté nationale, la conscience de la supériorité britannique sur les autres peuplades de la planète) inculquée grâce à la juste application des châtiments corporels, obtiendrait les faveurs de l'auteur.
Il n'en est rien : c'est avec un égal bonheur et une réelle jubilation que Hawes pourfend le cynisme et le racisme assumé des anciens/nouveaux réacs extirpés de la jungle et réimplantés avec une facilité déconcertante dans la Grande Bretagne du 21 ème siècle.
A telle enseigne que si le titre n'avait pas déjà été pris, on aurait pu utiliser pour ce livre la formule : "la nostagie n'est plus ce qu'elle était".
Ce qui fait que l'exacte position du héros/narrateur est celle d'un perpétuel candidat à ces nouveaux jeux télé réalité qui, spectateur de sa propre vie et dans un constant désarroi, demande à ce qu'on le sorte de là.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Speak for England 4 juillet 2007
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Brian Marley, professeur d'anglais qui collectionne échecs professionnels et sentimentaux, accepte de participer à un jeu de télé-réalité de type Survivor en Papouasie-Nouvelle Guinée. Vainqueur mais abandonné de tous, l'hélicoptère devant venir le rechercher s'étant crashé et sa balise rendant l'âme, il croit voir arriver sa dernière heure quand il parvient à un piton rocheux et découvre une plaine, perpétuellement masquée par des nuages tenaces, qui abrite une colonie d'Anglais, échoués ici depuis les années 1950. La colonie a perpétué la lignée et s'est reproduite ; elle a conservé et sacralisé les « vraies » traditions britannique, soit un mélange de scoutisme et de xénophobie, de châtiments corporels et d'amour du cricket. Le proviseur de la colonie, figure mémorable, se prend d'affection pour notre rescapé et accepte les bonnes et mauvaises nouvelles de cet improbable messager (un des passages les plus drôles de ce livre très, très drôle : les travaillistes sont au pouvoir mais les syndicats ont été éradiqués ; la Grande-Bretagne est dans l'Union européenne mais continue à suivre les Etats-Unis ; l'Angleterre a gagné la coupe du monde de football ET celle de rugby !). Notre survivant s'acclimatera de manière inattendue aux maeurs fossilisées (encore qu'un peu d'amour libre et de chasse aux cannibales s'y soient glissés) de la colonie mais connaîtra un retour plus qu'ardu au pays.
Un sommet de l'humour anglais que ce « Speak for England » !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 So british 29 juillet 2011
Par Aristide France TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
Un Anglais tout ce qu'il y a de de très moyen, au bord de la déprime (vies professionnelle et personnelle atones) participe, dans l'espoir de faire fortune, à un jeu de téléréalité où il faut survivre dans une jungle hostile de Papouasie - Nouvelle Guinée, . L'équipe télévisuelle périssant dans un accident d'hélicoptère dantesque, il est laissé pour mort et est secouru par une colonie d'Anglais rescapés d'un crash aérien dans les années 50; coupés depuis de la civilisation, ils sont engoncés dans des principes sociaux et moraux old England. Voilà pour le résumé qui donne une idée d'un écrivain qui n'a pas peur de prendre à bras le corps la fiction romanesque. Et cela fonctionne plutôt bien! Cette rencontre improbable, façon retour vers le futur, véritable choc de civilisations au sein d'une même Nation, entre un sujet post-blairiste et une communauté bloquée au niveau guerre froide et pensée colonialiste est le prétexte à une satire sociale et politique tant de l'Angleterre moderne, au froid cynisme économique que de sa société policée et réactionnaire. Bourré d'humour absurde et burlesque ainsi que de critiques décapantes, c'est un roman énergique et enlevé de très bonne facture qui n'est pas sans rappeler les premiers Jonathan Coe.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon, sauf pour la fin ! 20 août 2007
Par Nicolas TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché|Achat vérifié
A en croire la chronique parue dans le mensuel de juillet/août de Lire, Pour le meilleur et pour l’empire de James Hawes serait un roman hilarant. Ailleurs, j’ai entendu dire qu’on pouvait le comparer aux délires des Monthy Piton… D’où une sorte d’inquiétude me concernant : après lecture, non seulement ce livre ne me paraît pas drôle, mais certainement pas décalé à la Monthy Pithon. Et plutôt qu’hilarant, je l’ai trouvé cynique, ironique et parfois même un peu flippant… Néanmoins, cela ne fait pas de lui un mauvais livre, bien au contraire !

Pour le meilleur et pour l’empire met en scène un looser quadragénaire, Brian Marley. Afin de devenir riche pour pouvoir élever décemment son fils Tommy et enfin emballer sa jolie élève Consuela, il décide de participer à une émission de télé réalité type Koh Lanta. Étrangement, notre minable professeur d’Anglais pour classe d’étrangers finira par remporter le jeu mais lorsque l’équipe de télé vient le chercher, un terrible accident détruit leur hélicoptère. Coupé de la civilisation, perdu dans la jungle, Brian croit mourir lorsqu’il tombe sur une étrange colonie britannique composée de rescapés d’un crash survenu en 1958. Dirigé par un ancien militaire, le Directeur, cette colonie vit selon les sacro saintes valeurs de l’Angleterre profonde, tenant pour parole d’Evangiles ce que les livres d’écoles des années 50 présentaient comme étant le modèle de vie du bon Anglais moyen.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?