Acheter d'occasion
EUR 8,28
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Pourquoi êtes-vous pauvres ?


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

JE PENSE QUE JE SUIS RICHE
(Thaïlande, 2001)

La première fois que j'ai rencontré Sunee, j'étais à Klong Toey afin de trouver un pauvre à qui demander pourquoi la pauvreté existait, et elle s'est jetée sur moi, ivre, en tirant sur ma manche et en me suppliant de venir chez elle. D'après mon interprète, c'était sûrement une ancienne prostituée car elle connaissait quelques mots de japonais, et quand elle nous servit de l'eau elle s'écria jovialement, en anglais, exactement comme les entraîneuses des bars de Patpong : Dlink, dlink !
Contre l'avis de mon interprète, je décidai d'accepter la propo­sition de Sunee [photographies 19-21]. Nous n'étions à Klong Toey que depuis à peine cinq minutes. Une fois dans le plus proche bidonville, qui se trouvait à une cinquantaine de mètres, nous nous sommes enfoncés dans un dédale de rues aux trottoirs humides et affaissés, avec des maisons-boîtes suffisamment proches les unes des autres pour que leurs cloisons se touchent. Les habitants m'inspectaient timidement depuis leurs fenêtres-trous : Voulais-je acheter de l'héroïne ou des petites filles ? Sunee s'est avancée fièrement vers nous en titubant, et en se comprimant la poitrine. Deux minutes plus tard nous arrivions chez elle, ou, plus précisément, dans la cabane de sa mère, dont le plafond et les murs se résumaient à des planches clouées ensemble, avec des fentes ici et là pour la plus grande commodité des moustiques thaïlandais. Nous nous sommes assis tous les quatre en tailleur sur une bâche en vinyle bleu qui recouvrait le sol en béton. La première chose que je remarquai, ce fut le chat roux et maigre qui se léchait et se mordillait - sans doute avait-il des puces - puis le cercle d'un miroir qui réfléchissait immanquablement la paroi de tôle ondulé (des bocaux sur une étagère), et enfin l'odeur d'eau croupie qui régnait partout. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Voici un livre unique. On dira, pour une fois, essentiel. Un livre qui n'a pas d'équivalent sur le monde tel qu'il va, tel qu'il va mal, tel qu'il ne s'est jamais aussi mal porté. Un livre qui n'est pas seulement un livre, par un écrivain qui n'est pas juste un écrivain...
L'imagination la plus brillante actuellement. Des phrases qui vous déboulent dessus et qui vous laissent sur le trottoir un bon moment avant que les secours arrivent...
Sur la misère, on dira que d'autres livres avaient déjà presque tout fait comprendre. Et Vollmann cite, en effet, dans son introduction, les deux plus grands : «les Raisins de la colère», de John Steinbeck, et le mythique «Louons maintenant les grands hommes», enquête lyrique, à la fois documentaire et amoureuse, menée par le photographe Walker Evans et l'écrivain James Agee dans le sud des Etats-Unis, au moment de la Grande Dépression. Le livre de Vollmann s'inscrit dans cette lignée : des portraits tracés avec cette tendresse froide, si typique de la manière vollmannienne, faite à la fois d'écoute passionnée, de détachement lucide et de compassion sincère - mais sans jamais de sentiment ni de pathos. (Didier Jacob - Le Nouvel Observateur du 28 aout 2008)

Pourquoi êtes-vous pauvres ? Ce titre - qui est la question que William T. Vollmann, né en 1959 à Los Angeles, pose à des flopées de gens de l'Afghanistan à la Colombie et des Etats-Unis à la Russie en passant par les Philippines, la Chine, le Yémen, l'Australie, la Hongrie et le Kenya (le monde entier, quoi) - montre bien que le livre ne se présente pas comme une enquête caritative...
Pourquoi êtes-vous pauvres ?, plus qu'une explication, est une description où on lit aussi la situation des riches quand ils parlent aux pauvres - et une enquête, grouillante de vies, de destins, puisque c'est la fatalité que beaucoup disent la cause de leur pauvreté. Selon l'auteur, «la pauvreté n'est jamais politique»...
Un riche ne peut rien imaginer des pauvres, car l'invisibilité est leur patrie. «Pourquoi une tombe ouverte effraie-t-elle ? Pour la même raison qu'une pauvreté visible effraie.» (Mathieu Lindon - Libération du 4 septembre 2008)

Dans la grande tradition des Hugo, des Orwell, des Agee, l'enfant terrible des lettres américaines, William T. Vollmann, National Book Award 2005 pour Central Europe (Actes Sud), a sillonné, durant quinze ans, bidonvilles thaïlandais, ruines afghanes, HLM russes et repaires de SDF californiens, une seule question - tragi-comique - à la bouche : «Pourquoi êtes-vous pauvres ?»...
Etrangement, ce voyage en extrême pauvreté, certes moins guilleret que le dernier Pennac, ne constitue pas une lecture déprimante - même si les portraits photographiques des témoins, dus à l'auteur, fixent une inquiétante galerie de difformités et de taudis. Peut-être parce que Vollmann énonce abruptement les choses. «Vous et moi sommes riches», assène-t-il à son lecteur (ne serait-ce déjà que parce que nous possédons un livre, le sien...). Et, en effet, en nous faisant toucher du doigt la sordide réalité quotidienne qui se cache derrière d'abstraites statistiques, le romancier américain parvient, sans jamais nous culpabiliser, à instiller en nous cette question dérangeante : «Pourquoi sommes-nous riches ?» (Jérôme Dupuis - L'Express du 11 septembre)

Pourquoi êtes-vous pauvres ? est l'inverse d'un manifeste cynique : une ample et bouleversante démonstration de sensibilité, de respect, d'empathie à l'égard de l'autre, de la part d'un homme qui se définit d'emblée comme nanti et affirme qu'il n'en conçoit nulle culpabilité - ce n'est d'ailleurs pas si sûr. Un homme qui estime en outre n'avoir vocation ni à dénoncer l'existence de la pauvreté, ni à spéculer sur une explication historique, économique ou sociologique du phénomène... (Nathalie Crom - Télérama du 24 septembre 2008)

Allergique aux bons sentiments et aux prêts-à-porter idéologiques, l'écrivain observe, écoute, saisit sur le vif une multitude d'"instantanés". Grâce à lui, le lecteur plonge dans le quotidien suffocant d'une famille thaïlandaise qui s'entasse sur trois générations dans une minuscule cabane nichée au coeur d'un bidonville. Lorsqu'il décrit la voix des putains de San Francisco éraillée par le crack, sa plume est si précise qu'on a l'impression de les entendre. Ce long périple dans l'archipel de la pauvreté, Vollmann l'achève avec les SDF installés autour de son domicile, à Sacramento (Californie). En brossant leur portrait, il se livre à une introspection étonnante d'honnêteté. Que lui inspirent ces parias ? Il les "aime". Mais il les craint aussi ; c'est la peur du "riche", du "propriétaire petit-bourgeois" qui redoute de se faire détrousser. Entre lui et eux, il y a un monde. Malgré cette distance, l'écrivain sait les rendre proches, authentiques. Son livre leur redonne une dignité. (Le Monde du 26 septembre 2008) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • Broché: 127 pages
  • Editeur : Actes Sud (2 octobre 2010)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742793119
  • ISBN-13: 978-2742793112
  • Dimensions du produit: 17,5 x 3,2 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 262.014 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rorodimario le 30 janvier 2009
Format: Broché
Ce livre est un essai sur les gens pauvres. L'auteur a voyagé d'un pays à l'autre en posant la même question "Pourquoi êtes-vous pauvre ?", on y apprends à chaque réponse des avis différents ainsi que des points communs, chaque personne interrogé est raconté par l'auteur avec des points de vue sur le "pauvre" et sur l'auteur lui-même. En aucun cas il y a de patos, on ne déprime pas en lisant ce livre, on contraire on y apprends que la vie est différente au dela de nos frontières en se nourrissant des histoires. Bon livre sur un sujet que l'on cache trop souvent.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pierre Thome le 24 février 2009
Format: Broché
c'est un livre qui fait réfléchir ! Son auteur, journaliste avec des moyens financiers conséquents, parcoure le monde à la rencontre des personnes vivant pauvrement... Il ne juge pas, il s'interroge et nous interroge avec beaucoup d'empathie et de respect. Il n'apporte aucune réponse pré construite et encore moins de certitudes.
Excellent livre que tout homme ou femme politique devrait s'empresser de lire
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patjazz le 27 janvier 2009
Format: Broché
voici un livre qui nous pousse à nous interroger sur la condition du statut "du pauvre". Le pauvre sait-il??? qu'il est pauvre, et quel est sa représentation sociale vis à vis des autres. Un monument à lire et un travail remarquable de photographie et finalement aussi passionnant que les dépossédés de mc liam wilson. La gauche française devrait s'inspirer de ce travail pour renouveler son discours.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?