undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

8
4,5 sur 5 étoiles
Power & the Glory
Format: CDModifier
Prix:30,81 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2011
Ici, je parlerai de la musique en seulement deux mots pour dire que Gentle Giant reste un groupe exceptionnel qui a produit une musique originale, complexe et innovante, tout au long de sa carrière.

Par contre, cette édition 2010 de chez Alucard représente un apport phénoménal au niveau du son.
A ce jour, tous les albums (sauf les deux premiers et le dernier il me semble) ont été remasterisés par Alucard (le label du groupe) à partir des bandes master 1/4" originales et sous la supervision des frères Schulman.
Le résultat est bluffant et je peux en parler en connaissance de cause car j'ai eu toutes les éditions, vinyles y compris et je connais la musique du groupe par coeur.

Les amoureux de Gentle Giant, qui ont déjà les éditons précédentes ne devront pas hésiter une seule milliseconde et se ruer sur ces pressages Alucard avant qu'il ne soient épuisés à la vente !!!
Je suis resté baba en les écoutant (à ce jour j'ai dans cette série In a Glass House, The Power and the Glory, Free Hand et Interview et j'attends Octopus et Three Friends). Après les pressages 35th anniversary de 2005 je pensais qu'il n'était pas possible de faire mieux, et bien si.....

Ce qui change de manière stupéfiante par rapport aux anciens pressages est la clarté, la séparation des pistes musicales et la vibration des instruments ... le sustain. ces pressages surpassent tous les autres.

Vraiment il ne faut pas hésiter, surtout que les prix sont très correct.
Ces éditions (sauf Octopus et Three Friends) ne contient pas les morceaux bonus des éditions précédentes.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 mai 2010
"The Power and the Glory", paru en 1974, est le sixième album de ce groupe anglais originaire de Portsmouth qui propose un mélange aussi original qu'inédit à l'époque de jazz/classique/hard rock.Gentle Giant,articulé autour des frères Shulman,est fondé en 1970 et signe chez Vertigo (Uriah Heep,Black Sabbath parmi tant d'autres).La célèbre tête de géant devient l'emblême du groupe dès son intéressant premier album où elle illustre la pochette.Les bases musicales sont posées et vont s'affiner au fil des albums (citons les excellents Three Friends et Octopus notamment)à savoir une filiation progressive anglaise mâtinée de vocaux complexes à la fois moyennageux et baroques et des compositions mettant en valeur les talents de multi instrumentistes des Shulman.The Power and the glory n'échappe pas à la règle et contient les morceaux de bravoure scéniques "Proclamation" et "Playing the fool".Il constitue l'aboutissemnt de la première période studio du groupe conclue avec brio par le double album live "Playing the fool" l'année suivante.Aprés un succés d'estime en Europe et au Canada, "The Power and the Glory" est le premier LP du groupe à intéresser le marché US.A partir de 1975, Gentle Giant va évoluer musicalement pour percer aux USA et les albums suivants (Interview,Free Hand,The missing piece etc...)se vendront bien là-bas mais la musique plus convenue voire plus facile d'accés déroutera nombre de fans de la première heure(dont moi)."The Power and the Glory" représente l'aboutissement d'un cycle et je le conseille sans restriction.Sa réédition remasterisée permet d'accéder à l'univers si attachant de ce groupe méconnu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 novembre 2008
Suite au succès inattendu d'In a Glass House aux États-Unis, Gentle Giant est prié d'accommoder encore davantage le public américain sur son prochain album. Plein de bonne volonté, le claviériste Kerry Minnear adopte judicieusement la clavinette qui fait à l'époque fureur au sein de la musique noire américaine. Cette nouvelle sonorité amplifie les effluves funky déjà perceptibles sur l'opus précédent et s'adapte plutôt bien à la musique d'un groupe qui parvient ainsi sans difficulté à proposer un groove plus attrayant. Ce nouveau petit compromis n'altère pourtant en rien la singularité et la complexité des compositions. The Power and the Glory est même à considérer parmi les efforts les plus dissonants de la formation. Les élans médiévaux et jazzy sont toujours présents, bien que plus contenus qu'à l'époque d'Octopus, et contribuent à l'exotisme de ce rock toujours aussi farfelu. Le concept de l'album, qui traite des faces cachées de l'exercice du pouvoir, sait une nouvelle fois se faire discret pour ne pas nuire à un contenu musical encore exceptionnel. Également en retrait, lourdeur et distorsion ne se manifestent que sur le final "Valedictory" et l'excellent "Cogs in Cogs". Ce dernier spécimen, échantillon de hard rock aux riffs déjantés, s'impose rapidement comme un nouveau sommet du groupe indispensable à ses prestations scéniques.

Certaines pièces hautement avant-gardistes peuvent déstabiliser l'auditeur mais l'incroyable spontanéité et l'énergie qui s'en dégagent préviennent admirablement toute forme d'irritation auditive. "The Face" ne cesse pourtant de virevolter précipitamment entre plusieurs motifs rythmiques et mélodiques mais n'abandonne jamais son groove et sa délicieuse musicalité. "So Sincere" alterne lui entre des vocalises jazzy et des cassures de rythme sources d'un balancement imprévisible qui suscite l'inquiétude mais jamais la confusion. Dans un style et une cadence beaucoup plus rassurants, "Playing the Game" prouve que Gentle Giant peut également briller de façon plus conventionnelle, en ne conservant qu'un embryon de fugue et quelques fantaisies sonores au milieu d'un cadre plus familier et très entrainant. L'incontestable fleuron de l'album qu'est "Proclamation" demeure selon le Religionnaire l'exercice de rock dissonant le plus savoureux de l'histoire, loin devant les meilleures expérimentations contemporaines de King Crimson. Malgré les doutes et l'insatisfaction de la maison de disques qui réclame au dernier moment un single diffusable, The Power and the Glory rentre dans le top cent américain, à la soixante-dix-huitième place. Il s'affirme alors comme la plus belle réussite commerciale de Gentle Giant outre-Atlantique, avec un concept en pleine adéquation au scandale du Watergate qui fait rage à l'époque. Le fameux single supplémentaire ("The Power and the Glory"), aussi élémentaire qu'efficace, est pourtant réduit au silence. Il préfigure l'évolution ultérieure du groupe vers un rock plus populaire.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 septembre 2014
Rien à ajouter à ce qui a été déjà dit au sujet de la musique : extraordinaire. Juste un commentaire sur le mix de Steven Wilson. Ce gars là est un magicien, il plane à mille km au dessus des concurrents ! Son mix 5.1 est fabuleux, il rend parfaitement compte de la complexité de la musique et des parties individuelles de chaque musicien tout en gardant le groove au centre. Et oui Gentle Giant groove ! On comprend l'intelligence du batteur qui au lieu d'en mettre partout, assure un rythme relativement "simple" (tout est relatif !) afin de servir de fondation aux autres musiciens. En 74 ce n'était pas si commun dans le rock progressif. Le petit plus de cette édition : les animations vidéo qui accompagnent la version 5.1 (seulement) sont superbes et mettent bien en valeur le contenu politique et social de cet album. On pourrait écrire ces textes en 2014 sans changer une virgule !
Evidemment le mix stéréo 2014 sur le cd est d'une clarté incroyable.
Vraiment une magnifique édition de cet album. Gentle Giant est vraiment le groupe idéal en 5.1
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2010
De tous les groupes de rock progressif des années 70, Gentle Giant reste un des plus fameux, des plus inventifs, et ... des plus méconnus ! "The Power and the glory" (1974) restant peut-être l'album le plus abouti.
Bref, un chef d'oeuvre à ne pas manquer -auquel on peut associer le Live "Playin'fool" (1977?)
Belle écoute de cette oeuvre hors du commun, inclassable, aux mille trésors. Gentle Giant est Génial !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juillet 2014
Je les ai vu à l'Olympia il y a des lustres et c'est un souvenir mémorable.
Musiciens de premier ordre et compositions délirantes.
On aime ou on aime pas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 octobre 2010
Assurément un des meilleurs album de Gentle Giant !. Leur musique est à la fois structurée et dynamique, très complexe et pourtant très accessible. Un des groupes phare de la musique anglaise des années 70, quelque fois .. à tors classifié dans la catégorie rock progressif. Pour les amateurs, il est conseillé de compléter la collection avec : in'terview et Octopus ... et le plus tardif The missing piece.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 septembre 2013
on a l'impression aprés avoir écouté ce disque ,que les auteurs ont essayé de faire du genesis,crimson,yes,voir pink floyd! il y en a pour tous les goûts...pour ceux qui aiment la "progressif music" cela est bien,pour les autres ce disque n'évoquera rien si ce n'est qu'un vague "fourre tout" musical. comme pour le premier,jolie pochette!
88 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Octopus
Octopus de Gentle Giant (Album vinyle - 2013)

In a Glass House
In a Glass House de Gentle Giant (CD - 2010)

Power & The Glory
Power & The Glory de Gentle Giant (CD - 2015)
EUR 22,00