Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Présence Humaine

Michel Houellebecq CD
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Michel Houellebecq

Visitez la Page Artiste Michel Houellebecq
pour toute la musique, discussions, et plus.


Détails sur le produit

  • CD (14 avril 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Tricatel
  • ASIN : B00004SQVD
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 48.386 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Presence Humaine
2. Sejour-Club
3. Paris-Dourdan
4. Playa Blanca
5. Les Pics De Pollution
6. On Se Reveillait Tot
7. Plein Ete
8. Celibataires
9. Crepuscule
10. Derniers Temps

Descriptions du produit

Amazon.fr

Et l'écriture s'esquisse en musique... Tel un troubadour du XXIe siècle célébrant sa verve poétique sur fond de guitares saturées et de piano électrique, Michel Houellebecq présente son premier album, Présence humaine. Dix alexandrins sur lesquels Houellebecq parle plus qu'il ne chante. La musique de Bertrand Burgalat et la complicité de trois membres du groupe Eiffel suffisent au poète pour déclamer d'une voix morne et atone (qui, par moment, rappelle celle de Gainsbourg) les textes désenchantés de cet univers cynico-névrotique. Là, il est question de pollution, ici de plages en période estivale ("Playa blanca", "Plein été"). Le tout résonne sur des rythmes vertigineux et hypnotiques, répondant à l'appel du maître. Et le cocktail est étonnant. --Valérie Dupouy

Critique

Chanson française - Bertrand Burgalat fondateur du label Tricatel et Michel Houllebecq, auteur de romans à succés, viennent de concrétiser un projet ambitieux de poésie mise en musique. Burgalat et sa musique au design moderne des années 70 fait partie de ces alchimistes sonores qui nous emmènent vers des contrées musicales aux paysages fantasmagoriques où l’imaginaire de chacun peut vagabonder selon ses humeurs et son rythme. A mi-chemin entre un rap mou dicté par une voix qui rappelle Gainsbourg ou Lavilliers, et la bande-son d’un film des 70’s composé par le groupe pop Eiffel, cet album ressemble à de longues plages musicales qui voguent au gré de l’instant, comme hors de l’espace et du temps. Présence Humaine va réconcilier les fans de rock expérimental et le public littéraire. -- Compact

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
4.2 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Poésie ordinaire d'un être inhumain 13 mars 2014
Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Outre le simple et un peu vain plaisir de trouver un titre rappelant vaguement son Extension du Domaine de la Lutte, enfin, en possédant plus ou moins la faconde littéraire, il faut avouer qu'il y a, dans la poésie mise en musique de Michel Houellebecq, une perception extrêmement distanciée du quotidien, un détachement quasi-inhumain qui fout un tout petit peu les jetons sur ce qu'il se passe à l'intérieur de la cabosse compliquée de ce sociopathe notoire (à en croire ses différents écrits, apparitions télévisuelles et interviews diverses en tout cas), un bien étrange personnage quoiqu'il en soit.

Et donc, un jour, Houellebecq, qui n'est pas encore le phénomène littéraire que l'on connaît aujourd'hui, le Houellebecq d'avant la gloire quoi, rencontre Bertrand Burgalat, compositeur, arrangeur, instrumentiste, patron de son propre label (Tricatel) et découvreur d'éventuels talents à ses heures perdues (qui sont peu nombreuses). Et l'idée germe de mettre en musique quelque poèmes issus de recueils forcément passés inaperçus, parce que la poésie, quoi !
Les deux hommes sélectionnent alors lesdits textes, que Burgalat met en musique, puis, entouré de quelques musiciens du "cercle Tricatel" s'en vont en studio pour mettre tout ça sur bande. Et ça s'appelle Présence Humaine.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 magnifique !!! 10 septembre 2005
Par "jherhum"
Format:CD
Connaissant l'énorme talent du mystérieux Bertrand Burgalat je me suis plongé dans l'écoute de cet album et surprise il est d'une perfection rare !! la mélodie des musiques est somptueuse et la voix et les textes de Houellebecq sont juste et accordés . La gaieté de "playa blanca", la beauté de "plein été", "derniers temps" et la force des autres morçeaux nous font tomber sur une planète étrange et belle que l'on a envie d'explorer.
INDISPENSABLE !!!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup d'essai, coup de maître 8 septembre 2010
Par Leibniz le Chat TOP 1000 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
On ne remerciera jamais assez Bertrand Burgalat d'avoir embarqué Michel Houellebecq dans ce projet d'album -- et on regrette toujours qu'il n'y ait eu aucune suite. Ce sont en effet dix titres tout simplement irréprochables qui nous sont offerts : les mots de Houellebecq forment une parfaite chronique dépressive contemporaine entrecoupée de nécessaires répits de bonheur, l'ensemble étant porté par la production cinq étoiles de Burgalat. Les quelques chanceux qui ont pu assister à la tournée, en 2000, se souviennent encore de l'énorme (et inattendue) claque qu'ont représenté l'écrivain et son groupe sur scène. Tout simplement : un album unique, et un classique français méconnu des années 2000.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4.0 étoiles sur 5 Le poète a toujours raison..... 1 mai 2014
Par Darko TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Après le Dutronc à 45,00 €, le Houellebecq à 75,00 € !!! et on s'étonne que l'industrie du disque soit en crise......Celui là avait d'emblée tout pour me déplaire : un auteur énervant (même si j'avais bien aimé ses trois premiers bouquins), dont le métier premier n'est pas de chanter, un disque produit par une maison branchouille (Tricatel de Burgalat) et encensé par les Inrocks et la désagréable impression d'un coup de com n'ayant qu'un lointain rapport avec la musique.

Pourtant force est de reconnaitre que ce disque paru en 2000 est plutôt bien foutu, rudement bien enregistré avec des compos et des textes qui tiennent la route. Il distille tout au long de ses 44:49 mn une musique évoluant du post rock à l'easy listening pour un résultat d'ensemble pas désagréable à écouter. Vraiment du bon boulot, même si la fin du disque tend un peu à sombrer dans la facilité (titres 9 et 10).

Avec les 10 titres de cet album, Houellebecq tentait une expérience inédite, celle d'intéresser un nouveau public à la partie poétique de son oeuvre. Quoi qu'on puisse penser de celle ci, on ne peut que saluer cette approche originale, non sans risque et qui témoignait d'un certain courage de son auteur.

Un pari réussi
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un objet discographique non-identifié 26 juin 2012
Par D. Texier
Format:CD
Quoi que l'on puisse penser du talent littéraire de Michel Houellebecq, selon qu'on le trouve, au mieux la description réussie des misères et des tourments de notre époque, ou, au pire, très surfait, voire inexistant (comme Michel Assouline l'écrit), on ne peut honnêtement reconnaitre un quelconque talent musical à cet auteur. Ce dernier ne fait d'ailleurs jamais l'effort de chanter, se contentant de dire et réciter ses poèmes sur un ton monocorde, qui devient assez pénible, si l'on prend la peine d'écouter le disque dans sa totalité. Les compositions ne sont pas mauvaises, dans l'ensemble, dans le genre easy-listening, ou néo-pop qui caractérise le groupe A.S. Dragon ainsi que son mentor Bertrand Burgalat. Quelquefois, on sent poindre une inspiration poétique agréable, par exemple dans les morceaux Séjour-club, Plein été et Crépuscule, les plus réussis de l'album, à mon goût. Reste un résultat déconcertant, puisque s'il n'est pas rare de voir des écrivains composer pour des chanteurs (Sartre, Queneau, et Djian s'y sont essayés), il est plus rare, en revanche, de voir des écrivains enregistrer des albums entiers de musique en tant que chanteurs. Comment une tel produit discographique a-t-il pu voir le jour ? Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?