Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Practice What You Preach
 
Agrandissez cette image
 

Practice What You Preach

25 juillet 1989 | Format : MP3

EUR 9,90 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,13 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:57
30
2
5:51
30
3
4:17
30
4
5:26
30
5
4:14
30
6
4:55
30
7
5:00
30
8
6:08
30
9
2:20
30
10
3:07
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 25 juillet 1989
  • Date de sortie: 25 juillet 1989
  • Label: Megaforce/Atlantic
  • Copyright: 1989 Atlantic Recording and Anthem Entertainment for the United States and WEA International INc for the world outside of the United States
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 46:15
  • Genres:
  • ASIN: B003369N8S
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 234.949 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE le 12 août 2006
Format: CD
avec ce troisième album, testament redéfinit son propos et nous offre un album un peu moins thrash (comme c'était déjà le cas avec the ne order), un peu plus heavy et surtout plus groovy.
mais cela ne nuit pas à l'identité du groupe, bien au contraire! les morceaux gagnent en diversité et en impact: ces nouveaux éléments dynamisent les parties thrash et cela le fait grave!
practice what you preach est un grand disque. il faut savoir qu'avec ses deux premiers albums, testament était considéré comme la cinquième roue du carosse du clan des quatre grands du thrash (slayer, metallica, megadeth et anthrax), mais avec practice what you preach, testament affirme son style et son identité propre: les morceaux sont accrocheurs grâce à des riffs entêtants et des soliqui donnent le tournis.
à posséder.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par F. Stephane le 9 janvier 2009
Format: CD
Testament est mon groupe de thrash préféré, qu'on se le dise.
Mais là je ne peux adhérer à ces commentaires.
Quand un groupe évolue et fait de la bonne musique, j'applaudis des deux mains. Quand il se perd et propose une musique amoindrie et même ennuyeuse par moments, je me dois de le reconnaitre.

La force brutale du groupe s'efface ici au profit de mélodies plus fines et d'ambiances plus variées.
Sur le papier ça sonne bien, sauf le groupe peine à transformer l'essai comme Metallica avec son Black Album ou Megadeth avec Countdown to Extinction.
Les deux groups pré-cités ont attendu 5 albums avant de faire le tour de la question et de se calmer, Testament est peut être allé trop vite en besogne.
On ne sent pas la qualité mélodique suffisante pour rendre le propos intéressant, et on finit par se raccrocher aux morceaux les plus énergiques (Practice, Nightmare, Time is Coming...) Dommage pour un album qui voulait proposer autre chose.
The New Order avait trouvé un équilibre autrement plus judicieux.

Les albums suivants seront de moins en moins bons, jusqu'à la prise de conscience "Low" qui remettra les pendules à l'heure...trop tard hélas pour le succès du groupe ?

2.5/5
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "soulsofblack" le 26 septembre 2002
Format: CD
Testons tuot d'abord les raisons qui vous poussent a ecouter du trash metal:
- si vous ecoutez Slayer, Pantera, Machine Head, Slipknot, Korn..vous etes dans l'age Brutal! Ca ne passe jamais, mais ca se transforme! (ca n'a rien a voir avec l'age..cela correspond certainement au temps que vous avez passe a ecouter ou a jouer du hard rock)
- si vous ecoutez maintenant du Stratovarius, Dream Theater, Rhapsody, Paradox, Sonata Arctica..alors c'est que vous avez franchi le cap!
Vous etes a present dans l'univers des personnes qui savent de quoi elles parlent en matiere de metal, et vous comprenez le langage des harmonies et des melodies.
Quel rapport avec Testament?Et bien, pas de rapport avec l'extrem trash limite melodic death du Testament actuel, mais assurement un rapport avec tous les albums qui precedent Low (et encore). Testament est l'unique groupe capable de construire veritablement un univers de doute et d'angoisse (souligne par di Gorgio et Chuck Billy)inextricablement lie a la fascination d'un autre monde qui transfigure le premier (ici, c'est le travail melodique de Alex Skolnick devenu depuis Jazzman, et du Dragonlord Eric Peterson, dont les folies rythmiques donnent un effet de propulsion).
Car c'est bien le double-univers qui apparait dans Testament, celui stressant du monde reel et celui utopique mais indefini et inquietant de l'au-dela, de l'apres (au coeur du theme de The new order et surtout de Practice what you preach). Dans PWYP, surtout dans Time is coming, c'est le temps (bien entendu) qui est le vecteur du changement d'univers, ainsi que la force (volonte, puissance)apparente dans chaque chanson..Seule Ballad laisse planer un instant, par un ralentissement du rythme, l'ombre du doute face au voyage..
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique