Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Prague Broché – 4 octobre 2006


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 4 octobre 2006
"Veuillez réessayer"
EUR 2,00

Il y a une édition plus récente de cet article:


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

HISTOIRE

D'abord, il y a des Celtes (les Boïens) qui, au début de notre ère, partent vers l'ouest en des lieux plus humides. Ils laissent pourtant leur nom à la province (Boiohaenum), qui devient la Bohême. Ils sont remplacés par des tribus germaniques. Les Romains, qui ont fixé le Danube comme frontière, ne montent guère plus au nord. L'absence de Rome se fait d'ailleurs sentir sur l'évolution culturelle du pays, notamment au niveau de l'urbanisation et de l'infrastructure routière. Au VIe siècle, arrivée des Slaves dans la région, qui guerroient contre les Avars et les Francs.
Au IXe siècle, constitution du royaume de Grande-Moravie. Christianisation du territoire par les célèbres missionnaires Cyrille et Méthode (inventeurs de l'alphabet cyrillique). Des tribus slaves, les Tchèques, s'installent dans la région de Prague. À partir du Xe siècle, un royaume de Bohême se constitue autour de la dynastie des Přemislide. Règne du prince chrétien Venceslas, assassiné par son frère, le païen Boleslav, en 929. Grand propagateur du christianisme, Venceslas devient le saint patron de la Bohême. Après deux siècles de domination allemande, le royaume de Bohême réussit à devenir un État relativement indépendant au sein du Saint Empire germa­nique ; avec Ottokar II, il étend sa souveraineté vers le sud, jusqu'à l'Adriatique. Au XIIIe siècle, le pays connaît même une belle prospérité due en partie à l'exploitation de mines d'argent à Kutnâ Hora. En 1346, Jean de Luxembourg, époux d'une princesse přemislide et allié aux Français contre les Anglais, meurt à la bataille de Crécy. Son fils, Charles IV, seul roi de Bohême élevé au Louvre à Paris, est ensuite, par un subtil jeu politique, élu souverain du Saint Empire romain germanique. Et Prague en devient le centre politique et spirituel. Pas étonnant que Charles IV soit resté le roi le plus populaire pour les Tchèques ! Grand constructeur, il fait édifier le château de Prague, le pont Charles, de nombreuses églises et la première université de l'Empire. Prague devient la troisième ville d'Occident, et le royaume de Bohême culmine au faîte de sa puissance. La langue tchèque est utilisée à sa cour. En 1380, la peste ravage le royaume et, à la même époque, les juifs subissent des pogroms : le ghetto de Prague est détruit.


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?