Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 5,49
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Presence [Enregistrement original remasterisé]

Led Zeppelin CD
4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (26 commentaires client)
Prix : EUR 5,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
 Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux ou aux produits vendus par des vendeurs tiers sur la plate-forme Marketplace. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mercredi 23 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Passez cette commande pour sauvegarder la version MP3 de cet album sur Cloud Player. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Bestsellers à moins de 10€
Ce CD fait partie de l'offre* Bestsellers à moins de 10€ sur une sélection de CD. * Cette offre ne s'applique qu'aux CD faisant partie de l'opération Bestsellers à moins de 10€, à découvrir sur la boutique dédiée.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 5,49.


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Led Zeppelin

Discographie

Image de l'album de Led Zeppelin

Photos

Image de Led Zeppelin

Biographie

Né le 9 janvier 1944, James Patrick Page, a pour ami d'enfance l'ombrageux Jeff Beck. Après avoir entamé des études d'art à Londres, Jimmy Page devient musicien de séances, jouant sur tout ce qu'on lui présente de Françoise Hardy à The Kinks.

Il fait la connaissance de John Baldwin, dit John Paul Jones. ... Plus de détails sur la Page Artiste Led Zeppelin

Visitez la Page Artiste Led Zeppelin
50 albums, 14 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Presence + Houses of the Holy + Physical Graffiti
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (12 août 1994)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé
  • Label: Atlantic
  • ASIN : B000002JSJ
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (26 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.976 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Critique

Le plus méconnu de tous les albums de Led Zeppelin, leur trésor caché, sans doute parce qu'il n’a pas été immédiatement suivi d'une tournée, qu'il ne comporte pas de chanson « facile » et que très peu de titres en ont été joués sur scène. C'est également le plus ouvertement « hard » et délibérément sombre, le dernier volet d'une série discographique de sept chefs-d'oeuvre, à peu près unique dans l'histoire du rock, a fortiori dans celle du hard rock.  

Enfermés aux Musicland Studios de Munich, loin de chez eux et de leurs familles, Jimmy Page (qui ne dort presque pas de toutes les séances) et ses trois complices décident tout de suite d'opter pour la sobriété : d'un commun accord, ils n'utilisent ni claviers, ni guitare acoustique, les effets de production étant également laissés au placard. De même, John Paul Jones ne participe pas à la composition, se cantonnant à sa basse, où il fait de nouveau un malheur.  

Le matériel, brut de décoffrage, a été écrit par Jimmy Page juste après l'accident de la route de Robert Plant qui, rappelons-le, se déplace alors en chaise roulante et n'est pas sûr du tout de pouvoir remarcher un jour mais chante avec tout son coeur et toute son âme. Obstiné, il se réveille même en plein milieu de la nuit pour aller enregistrer seul sa partie vocale pour « Achilles Last Stand », une des chansons les plus complexes de tout le répertoire zeppelinien, avec d'impressionnantes guitares superposées et des breaks époustouflants, où John Bonham atomise sans effort toute concurrence. Souffrant autant dans son esprit que dans sa chair, Plant livre ici un message, puisque beaucoup plus qu'à un conte antique, on a droit à une parabole sur la chute des idoles (que leurs propres faiblesses trahissent irrémédiablement), qui sonne presque comme une prémonition.  

Le cintré « Candy Store Rock », où Page tâte du bottleneck, est un rock très fifties, qui semble plus que marqué par les débuts d'Elvis Presley et fait preuve d'une efficacité totale. Dans « Royal Orleans » (seul titre sur l'album qui soit signé par tout le quatuor), ce sont à nouveau les excès de la vie en tournée qui sont évoqués, sans regret mais sans complaisance, une rencontre passée entre John Paul Jones et une drag queen y étant racontée avec une bonne dose d'humour. Les riffs destructeurs sont aussi de retour, comme avec le surpuissant « For Your Life » (joué pour la première fois en live à l'O2 Arena de Londres en 2007 avec Jason Bonham à la place de son défunt père), où Plant se montre sans pitié avec lui-même – et c'est d'ailleurs le cas sur tout l'album.  

Inspiré par un vieux blues de Blind Willie Johnson, « Nobody's Fault But Mine », nouveau festival de breaks tueurs avec un harmonica déchirant et une basse incroyablement grondante, voit Robert porter toute la misère du monde sur ses épaules et sur le long « Tea for One » (une sorte de remake de « Since I've Been Lovin' You » en plus cafardeux encore et avec un jeu de mots sur le célèbre « Tea for Two »), il raconte sa solitude, semblant se liquéfier en direct, étant allé jusqu'au bout de ce qu'il pouvait donner, tandis que Jimmy Page joue un des plus beaux solos de toute sa carrière. Et même le plus pop « Hots on for Nowhere » ne respire pas la joie de vivre...  

Dépourvu de faiblesses, Presence se doit de figurer dans toute discothèque sérieuse, même s'il n'est pas l'oeuvre la plus accessible de Led Zeppelin, nécessitant quelques efforts pour être pleinement apprécié. Il bénéficie aussi tout comme Physical Graffiti d'une des pochettes les plus belles et inventives jamais réalisées dans les années 70.      



Frédéric Régent - Copyright 2014 Music Story

Descriptions du produit

PRESENCE

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 OMBRE ET LUMIERE ... 12 septembre 2008
Format:CD
Symbole de l'existence extra terrestre ou de Dieu, pour ceux voulant y voir une représentation divine, c'est l'étrangeté de l'objet qui intrigue d'abord. Noir, de forme oblongue, dispersant au regard des visages souriants alentour, une présence, une force invisible, c'est avant tout par son visuel à relents mystiques que cet album nous interpelle. Un peu à l'image de l'impact produit par la pochette du premier disque du dirigeable, cette photographie perdue dans un mur blanc radicalise, par sa sobriété de détails, la vision d'un retour aux sources d'un rock qui avait tendance à s'auto congratuler, suite à l'impressionnant Physical Graffiti. Un objet sombre, pour un disque qui l'est tout autant, Présence se singularise de toute la discographie de Led Zeppelin par une noirceur et la mise à nu d'une certaine forme de violence musicale.

A l'image de la famille réunie sur sa couverture, ce disque est également la réunion de deux hommes face à l'adversité. Premièrement, parce qu'au moment de son enregistrement, Robert Plant est en fauteuil roulant, les jambes brisées, suite à un grave accident de voitures, dans lequel femme et enfants ont également été blessés. Secondo, parce que cet album est définitivement le disque de Jimmy Page. Réalisé en 18 jours au studio Musicland de Munich, dans un climat au bord de la dépression, Présence est un album qui transpire de ce froid faisant suite aux grandes douleurs, de cette puissance qui se mute en grandeur d'âme, dès l'instant que l'on se met à sa portée.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Luc B. TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD
Ce quasi dernier album de Led Zeppelin nous permet vraiment de comprendre le travail du Jimmy Page producteur. Il y a deux Led Zeppelin finalement. Le quatuor incisif et puissant, qui sur scène défouraille riffs et décibels sans compter, et puis le Led Zeppelin de studio. Jimmy Page avait vraiment en tête la construction d'une oeuvre. Il ne se contenait pas d'écrire des chansons. Cet homme là, sûr de son talent, et de sa place dans l'Histoire, visait plus haut. Il faut imaginer un orchestre symphonique, avec un batteur, un bassiste, et sur les 80 autres chaises, que des guitaristes ! Derrière son pupitre, Mister Jimmy, baguette à la main, qui dirige, juxtapose, mélange, construit, équilibre, superpose... crée sa musique, sa grande oeuvre, énorme, mégalo, inédite. Et magnifique. Car quand Jimmy Page se disait sûr de son talent, il ne se trompait pas ! Il y a une ambiance, une couleur, un ton, donné à chaque album. En 1976, les tournées sont de plus en plus longues, Page à le nez dans la poudre, les seringues traînent par terre, Bonzo est accro au goulot, Plant est en chaise roulette... Ah, ils sont jolis nos sex symbol ! Le plus grand groupe du monde semble avoir du mal à se renouveler, le vieux dinosaure est attaqué de toute part, par les punks, les jeunes rockers, les danseurs de disco... Et pourtant, Jimmy Page accouche encore d'un album qui conquit les fans, et les rassure. Le dirigeable semble avoir encore devant lui de longues heures de vol !

Bien sûr, PRESENCE vaut surtout pour "Achilles last stand" ou "Nobody's fault", ou ce dernier blues lumineux « Tea for one ».
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK 24 janvier 2013
Par VIRY 02 TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD
CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK MAI 1976 N°112 Page 112
7° Album 1976 33T Réf : Swang Song SS 8416 us - WEA 59402
Le premier morceau, "Achille' Last Stand", il est épique. Led Zeppelin est de retour depuis quelques secondes, et on dirait que la guerre de Troie va avoir lieu. Dès l'introduction de la guitare, en fait. Si mes souvenirs sont exacts, c'est là un clin d'oeil de Jimmy Page aux entrelacs du Mahavishnu Mc Laughlin précédent "Meeting Of The Spirit". Mais trente seconde plus tard, vous avez compris pourquoi vous achetez toujours les disques de Led Zep alors que vous aviez oublié jusqu'à l'existence de Mahavishnu : le premier est un groupe de rock'n'roll, de blues, il vit. Ecoutez : qui d'autre pourrait se permettre cette escalade où les riffs se chevauchent, ponctués par la voix de Robert Plant, redevenu l'espace d'un grand départ le barde celte ? Personne non plus ne peut se hisser autant de voiles que Jimmy Page sur un bateau aussi étroit... Tout là-bas au fond, John Bonham, souffle court, rythme une infernale cadence. Et, remarquable second abord, John Paul Jones ! sa basse évoque l'irrésistible furie adolescente, l'humeur imprévisible des conquérants invincibles. Et puis il y a les trois guitares : la première riffle sourdement (à droite), une seconde de pointille à gauche, et la dernière n'est pas la moindre, qui surgit de nulle part (de l'éther) et dialogue avec un Plant vite échevelé, gémissant sensuellement dans des registres jamais encore osés auparavant.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Oh yes!
Superbe album de Led Zep, que j'ai tardé à écouter, à force d'entendre des critiques "moyennes" à son égard. Lire la suite
Publié il y a 3 jours par galboow
5.0 étoiles sur 5 Le dernier très grand album de led zeppelin ?
"Presence" est un album fascinant : c'est aussi une oeuvre très froide, très angoissée, avec des titres rock très durs, sans concession, avec un... Lire la suite
Publié il y a 1 mois par GD
5.0 étoiles sur 5 Surpuissance habitée
Enregistré en dix-huit jours (!) à Munich, par un Page plus héroïnomane que jamais et un Robert Plant en chaise roulante (suite à un accident de... Lire la suite
Publié il y a 1 mois par Dr. Rock
5.0 étoiles sur 5 LE DIRIGEABLE D'ACIER
Les Forges ont crée ce Dirigeable....Le plus lourd des moins légers...L'homogenéité des musiciens saute aux oreilles... Lire la suite
Publié il y a 10 mois par BAGRATION
2.0 étoiles sur 5 Moyen
Cet album ne laisse pas des souvenirs impérissables et ne fait pas partie des indispensables de Led Zep. On peut (et on doit...) faire l'impasse
Publié il y a 10 mois par Bernard PETITFILS
5.0 étoiles sur 5 tres bon album
j ai adore cet album je le trouve genial je le conseille à tous ceux qui aiment led zep !!!
Publié il y a 15 mois par Bonhomme
5.0 étoiles sur 5 A vif
Presence, n'est pas leur plus connu. Assez sous-estimé (c'est même l'album le moins bien estimé du groupe), Presence mérite vraiment qu'on le... Lire la suite
Publié le 18 juin 2010 par Barthel Damien
3.0 étoiles sur 5 bon album
Ce led zep est décevant par rapport aux albums précédents, mais attention, ça reste malgré tout un très bon album car c'est Led Zeppelin ! Lire la suite
Publié le 27 juillet 2009 par Mme Di Paola
4.0 étoiles sur 5 Pas de la m***e!
Si "Presence" ne vient pas directement à l'esprit lorsqu'on parle de l'âge d'or de Led Zep, il faut néanmoins constaté que l'album tout de blanc vêtu contient... Lire la suite
Publié le 24 juin 2009 par Glassteat
5.0 étoiles sur 5 TOUJOURS AU TOP !
Et de 7 ! Voilà, c'est fait. 7ème opus, et un groupe toujours au top. Pourtant on aurait pu être inquiet : une ambiance pas super au sein du groupe, la concurrence... Lire la suite
Publié le 25 mai 2009 par Hellblazer
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xaffc9768)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?