Profanes et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 20,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Profanes a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,16 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Profanes Broché – 7 janvier 2013


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 19,00 EUR 6,00
Broché, Grands caractères
"Veuillez réessayer"
EUR 19,95

A court d'idées pour Noël ?

A court d'idées pour Noël ?
Découvrez dès aujourd'hui toutes nos Idées Cadeaux Livres. Vous trouverez sur nos étagères des milliers de livres disponibles pour combler ceux que vous aimez.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Profanes + Les Demeurées + Les insurrections singulières
Prix pour les trois: EUR 32,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Ils sont là, derrière la porte. Il ne faut pas que je rate mon entrée.
Maintenant que je les ai trouvés, tous les quatre, que je les ai rassemblés, il va falloir que je les réunisse. Réunir, ce n'est pas juste faire asseoir des gens dans la même pièce, un jour. C'est plus subtil. Il faut qu'entre eux se tisse quelque chose de fort.
Autour de moi, mais en dehors de moi.
Moi qui n'ai jamais eu le don de réunir qui que ce soit, ni famille ni amis. A peine mon équipe à la clinique, parce qu'ils y mettaient du leur. Je leur en savais gré. Ce n'est pas la même affaire dans une clinique, les choses se font parce que sinon c'est la vie qui part. Ce n'est pas autour de moi qu'ils étaient réunis, c'était contre la mort. Et ça, c'est fort.
Là, j'ai su tenir ma place.

J'ai quatre-vingt-dix ans. J'ai à nouveau besoin d'une équipe.
Il faut que ces quatre-là, si différents soient-ils, se tiennent. Pour mon temps à venir. Je m'embarque pour la partie de ma vie la plus précieuse, celle où chaque instant compte, vraiment. Et j'ai décidé de ne rien lâcher, rien.
Les quatre, là, derrière la porte, je les ai choisis avec soin, tant que ma conscience est aiguë. Pas question qu'on me colle n'importe qui pour s'occuper de ma carcasse quand il sera trop tard pour choisir. J'ai encore toutes mes facultés intellectuelles et physiques, même si le corps fatigue trop vite, regimbe et pousse trop la douleur dans les articulations. Je n'ai pas besoin d'eux aujourd'hui, mais j'ai toujours su anticiper.
C'est ce qui a fait de moi un bon chirurgien.
Un bon chasseur aussi.
Un paradoxe, oui, il a toujours fallu une once de mort dans ma vie.
Les bêtes tuées en plein élan, c'était mon tribut à payer. Juste "redonner la vie" à des patients, c'aurait été se prendre pour Dieu. La chasse, c'était ma façon de garder l'équilibre. Je n'y prenais pas vraiment de plaisir. Je buvais avec les autres après, je festoyais aussi. Et je retournais à la clinique.
J'ai arrêté la chasse le jour où je n'ai plus opéré.

Depuis j'ai eu le temps de réfléchir, de décider. Pas de pourriture dans le vivant, alors pas d'arrêt. C'est l'arrêt du désir qui fait le nid à tout ce qui crève. Plus d'élan, plus de vie.
Et moi je veux vivre. Pas en attendant. Pleinement.

J'ai trop vu comment ça se passait pour ceux qu'on appelle "les patients". C'est dans les chairs aussi, leur "patience". C'est cette "patience" que j'ai essayé d'extraire chaque fois que j'opérais. Cette patience-là n'est pas une vertu, quoi qu'on en dise. J'y ai mis toute ma science de bon chirurgien.

Revue de presse

A 90 ans, Octave Lassalle n'a pas envie de s'assoupir dans le grand âge. Il pourrait pourtant laisser les jours fermer leur parenthèse. Il aurait tant de raisons de se sentir fatigué. L'âge, bien sûr, et ses essoufflements. Les articulations douloureuses, le coeur qui bat trop vite. Et ce métier de chirurgien qu'il a tenu jusqu'au bout, poussé au sacerdoce. Des vies, sauver des vies. Mais il n'a rien pu faire pour celle de sa fille, Claire, morte il y a longtemps dans un accident. Rien pu faire, non plus, pour retenir Anna, sa femme, qui s'est enfuie, après, en le détestant. Combien lui reste-t-il à vivre ? Aucune certitude. " Je m'embarque, dit-il, pour la partie de ma vie la plus précieuse, celle où chaque instant compte, vraiment. "...
Toute l'oeuvre de Jeanne Benameur procède de cette forme neuve de rédemption. De ses poèmes à son théâtre, à ses livres pour la jeunesse, elle distille un doute ardent. Profanes en est, sans doute, la plus vive expression. (Xavier Houssin - Le Monde du 17 janvier 2013)

Par quelle grâce cette romancière parvient-elle à transformer les sujets les plus douloureux en odes à la vie ? Jeanne Benameur est l'auteur de deux merveilleux romans, Les Demeurées et Les Insurrections singulières. Et voici que Profanes, son nouveau livre, se hisse à ce niveau de perfection du langage, de justesse de ton...
Sur un sujet sombre, Jeanne Benameur réussit l'exploit de nous offrir un livre lumineux. La foi, le doute, les ombres, mais aussi la joie, l'amour, l'instant : tout cela s'entrechoque et cogne. Une question traverse tout ce livre : comment enterre-t-on les souvenirs ? Y a-t-il un charnier où on peut les abandonner une bonne fois ? "La mémoire est une hyène, elle fouille, trouve toujours un lambeau à arracher", répond Jeanne Benameur. (François Busnel - L'Express, février 2013)


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,16
Vendez Profanes contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,16, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : ACTES SUD (7 janvier 2013)
  • Collection : ROMANS, NOUVELL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330014287
  • ISBN-13: 978-2330014285
  • Dimensions du produit: 21,6 x 2 x 11,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (31 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 97.626 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Jeanne Benameur est née en Algérie en 1952. Elle vit à La Rochelle et consacre l'essentiel de son temps à l'écriture.
Elle est l'auteur de sept romans parmi lesquels : Les Demeurées (Denoël, 2001), Les Mains libres (Denoël, 2004), et Présent ? (Denoël, 2006), tous repris en poche en Folio. En 2008, elle rejoint Actes Sud avec Laver les ombres (et Babel n° 1021).
Elle a aussi publié pour la jeunesse, essentiellement chez Thierry Magnier.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Macail TOP 1000 COMMENTATEURS sur 8 janvier 2013
Format: Broché
Dans ce livre, il y a tout ce que j'aime. Quatre personnes "aux mémoires inquiètes" se retrouvent dans " la grande maison" si apaisante d'Octave Lassale, un ancien chirurgien de 90 ans. Lui aussi a des choses à comprendre et oublier. Des choses que le sacré ne peut apaiser, que son amour de l'art ne peut totalement combler. Seules d'autres vies peuvent le sauver.

" Un profane aussi à le droit de douter. Le doute n'est pas réservé aux croyants.

J'ai besoin d'autres êtres humains, comme moi, doutant, s'égarant, pour m'approcher de ce que c'est que la vie."

Petit à petit, chacun va se guérir auprès des autres.

" La vie de l'un peut éclairer la vie de l'autre."

Le style de l'auteur est en osmose avec l'évolution des sentiments. J'avais l'impression que tout se polissait avec lenteur et douceur. Les passions (haïku, portraits de Fayoum, cinéma, danse, peinture) de chacun sont reposantes et bercent la lecture. La maison et son jardin sont des havres de paix, à l'image du calme compréhensif de leur propriétaire.

En plus de ces sentiments, de cette évolution positive des âmes, il y a une vraie histoire, celle du destin de Claire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par traversay TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 5 juin 2013
Format: Broché
Profanes, de Jeanne Benameur, est d’abord un bon sujet posé dès ses premières pages. Une sorte de dispositif avec son cortège d’interrogations et de mystères à venir. Un homme, à l’hiver de son existence, qui engage quatre jeunes personnes qui vont devenir, à tour de rôle dans la journée, ses « auxiliaires » de vie. C’est comme une expérience scientifique, une alchimie à découvrir dans une éprouvette qui est la maison de ce vieil homme. Les liens vont se tisser, naturellement ; les secrets du passé se dévoiler, progressivement. Au fil des pages, Jeanne Benameur touche du doigt tout un tas de sujets profondément humains : les souvenirs, les regrets, les remords, la rédemption, l’espoir et le désespoir, la renaissance. Elle le fait avec de constantes références au caractère sacré de nos vies (rien à voir avec la religion) et des relations entre les êtres. D’une certaine façon, le thème principal de Profanes rappelle celui d’Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda. Mais évidemment, le style n’est pas le même, à l’opposé, pourrait-on dire. La romancière utilise beaucoup de phrases courtes, parfois un seul mot. Comme une réflexion scandée, du slam littéraire, si l’on veut. Ca palpite, ça vibre, ça émulsionne sous la plume de Jeanne Benameur. Cependant, il y a un tel contrôle, une telle précision dans sa prose qu’on peut parfois trouver qu’il y manque un brin de spontanéité et de liberté. Il est trop encadré, trop « manigancé », ce livre, en fin de compte. Ce sentiment diffus n’empêche aucunement d’y prendre du plaisir.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par teagirl sur 24 mars 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
l'histoire est très originale, le sujet universel, je recommande ce grand moment de lecture à tous ceux qui ne l'ont pas encore fait! la promesse d'un très grand moment de lecture et d'émotion
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par cricri32 sur 11 février 2013
Format: Broché
Il est rare de trouver un livre aussi captivant et qui traite avec autant d'humanité des rapports des gens entre eux.
Jeanne Benameur signe là un très beau roman qui nous donne envie non seulement de connaitre plus en détails les personnages mais surtout de faire partie de leur vie et de vivre une expérience similaire.

Merci pour ce petit bijou d'optimisme et de chaleur qui manque tellement aujourd'hui dans notre société.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hilare sur 25 août 2013
Format: Broché
L'histoire d'Octave Lassalle, ancien chirurgien qui a passé l'essentiel de sa carrière à sauver des vies.
A 90 ans, il décide que c'est sa propre vie désormais qu'il va falloir sauver.
Il se constitue alors une équipe de 4 personnes sélectionnées avec soin.
Trois femmes, un homme qui vont l'épauler, jour et nuit.
4 accompagnants de vie qui se croisent et qui portent en eux le poids d'une secrète souffrance.
Des blessures que l'on entrevoit par bribes et qui font écho à l'indicible douleur du nonagénaire.

Mon plus beau livre depuis très longtemps.
Jeanne est une dentellière qui tisse les mots avec délicatesse, humilité, dignité.
Des mots qui restent dans le creux du coeur.
La lecture demande plusieurs temps d'arrêts.
L'histoire qui s'offre à nous est tellement belle et riche qu'elle pousse à la pause.
Pour songer. Pour absorber toute cette beauté que Jeanne fait éclater à chacune des pages.

Ce roman est merveilleux, lisez-le !
Il nous traverse de part en part et laisse en nous un puissant souffle de vie.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par sophie villecourt sur 13 mars 2013
Format: Broché Achat vérifié
j'ai entendu Jeanne Benameur parler de son livre dans l'émission la grande librairie. Comme une véritable nécessité, il me fallait le lire. Je suis entrée dedans et n'en suis sortie qu'après l'avoir terminé. En ra len tis sant la lecture à la fin, pour le pas le terminer trop vite.

Les personnages, complexes et fragiles m'ont énormément touchée. Les itinéraires de chacun, la construction du roman. La/les rencontres entre les uns et les autres et chacun avec lui-même participent à la construction de ce livre devenu phare pour moi.
La maison, centrale et pilier de l'édifice, est là également, véritable personnage.

Et cette écriture, si fine, fluide et précise nous embarque et nous tient dans un voyage dont on sort transformé.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?