EUR 25,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
La Quête du sens a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 6,95 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

La Quête du sens Broché – 27 octobre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 27 octobre 2010
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00
EUR 25,00 EUR 46,00

livres de l'été livres de l'été


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La Quête du sens + La Voie des Reves + Les modèles archétypiques dans les contes de fées
Prix pour les trois: EUR 69,50

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

CLAUDE METTRA : Parce que vous parlez en particulier du corps, puis du corps subtil, puis de l'énergie psychique pure, pourrait-on dire.

MARIE-LOUISE VON FRANZ : Oui... on peut dire que, en général, ce qui est reconnu aujourd'hui, c'est que nous sommes constitués d'énergie physique : notre corps est physique (du point de vue de la physique), est une compilation d'énergie, une concentration d'énergie atomique ou subatomique qui, finalement, se désintègre à la mort. Et nous, en psychologie, nous parlons - et ça c'est aussi plus ou moins admis - d'énergie psychique. Si je dis : «Oui, je vous aime bien» [d'un ton détaché] ou si je vous dis : «Je vous aime» [avec emphase], il y a une différence d'énergie. Mais cette différence d'énergie, nous ne pouvons pas la mesurer. Nous la mesurons avec notre sentiment. Par exemple, dans les séances thérapeutiques, on sent tout de suite quand le patient dit quelque chose qui, maintenant, est très important pour lui. Il y a une petite hésitation, il y a une différence d'expression, il y a quelque chose dans la voix qui change et, alors, on est tout à fait alerté, on se dit : «Maintenant quelque chose d'important vient, maintenant il ou elle dit quelque chose d'important.» Dans ce sens, nous parlons d'énergie psychique. Il y a des problèmes dans lesquels les gens investissent une énorme énergie psychique et, dans d'autres, ils n'investissent pas. C'est l'intérêt, la participation sentimentale, etc., c'est de l'énergie psychique.
Vers la fin de sa vie, Jung a fait l'hypothèse que, peut-être - et c'est seulement une hypothèse pour le moment -, l'énergie psychique et l'énergie physique sont deux formes différentes de la même énergie, qu'il y a une énergie cosmique pour ainsi dire, qui se manifeste comme énergie physique, qui est mesurable et dont s'occupent les physiciens, et l'autre, qui est l'énergie psychique, que nous observons tout le temps dans les contacts humains, dans la psychologie. Alors, le problème, c'est : où sont les formes de transition ? Et là Jung, vers la fin de sa vie, en est venu au corps subtil. Il a toujours cru ou simplement dit qu'il y a entre le physique grossier et l'énergie psychique, le psychisme pur, qu'il y a une forme au milieu, qui est entre les deux, mais il a hésité à en parler parce qu'il ne trouvait pas de preuve irréfutable pour le prouver, des faits. Or, il y a une grande tradition dans les religions de l'Asie et aussi, en partie, dans le spiritualisme et dans le gnosticisme de [l'Ouest] : il existe un certain corps subtil. Ça a toujours été la doctrine (jusqu'au XVIIe siècle encore) chez nous, mais c'est une idée métaphysique, on n'en trouvait pas les preuves pratiques. La seule preuve pratique que, à la fin de sa vie, Jung a publiée dans une lettre, c'est le fait que nous ne sentons pas ce qui arrive dans notre corps. Il y a d'énormes processus physiques que nous ne sentons pas, nous ne savons pas ce que notre foie fait.

CLAUDE METTRA : C'est tout un processus, qui est caché.

MARIE-LOUISE VON FRANZ : C'est un processus caché. Jung a dit : ça semble prouver qu'il y a quelque chose entre le psychisme et le corps grossier qui bloque, pour ainsi dire, le contact. Moi, je suis complètement convaincue de l'existence du corps subtil parce que je suis un peu «médiale». Par exemple dans les séances thérapeutiques, si quelqu'un a des résistances contre moi et qu'il ne me les dit pas - des gens vous critiquent parfois, ou ils ne sont pas d'accord avec vous, mais ils n'ont pas le courage de vous le dire -, je sens toujours un bloc entre moi et l'autre, physique, et ça m'énerve, ça me fait vibrer physiquement.

CLAUDE METTRA : Vous sentez le noeud parce que vous êtes un peu médium.

MARIE-LOUISE VON FRANZ : Oui, je sens le noeud et, alors, je dois dire : «Mais qu'est-ce que vous avez aujourd'hui, qu'est-ce qu'il y a ? Il y a quelque chose qui bloque ?» Je le sens physiquement. C'est le corps subtil entre nous et l'autre, pour ainsi dire, qui parle. Ce n'est pas le physique grossier, [mais] c'est quelque chose de physique.

CLAUDE METTRA : Alors on peut demander si ce corps subtil n'est pas, comme notre corps physique et comme notre corps psychique, pourrait-on dire, l'objet précisément de noeuds, de blocages. C'est-à-dire, par rapport au corps physique, le corps subtil est le reflet, un peu, des désastres du corps physique, non ?

MARIE-LOUISE VON FRANZ : Oui, absolument, c'est ça qui semble probable.

CLAUDE METTRA : C'est-à-dire qu'il y a des gens qui ont un corps subtil en mauvais état ?

MARIE-LOUISE VON FRANZ : Oui. Si on est sensibilisé à ces choses, on sent ça quand la personne entre dans la pièce, on sent qu'il y a quelque chose qui ne marche pas. Et du reste, en Chine et au Japon, ils parlent d'énergie qi, et qi veut dire énergie physique et énergie psychique. Ils ont un concept unitaire de l'énergie. Et, au fond, ce que je propose, et ce que Jung a proposé dans cette lettre à Raymond Smythies que je cite, c'est de retourner à l'hypothèse que l'énergie est psychophysique et que, dans la mort, il y aurait une séparation de l'énergie grossière du corps, qui se décompose, et elle se retire, pour ainsi dire, dans le psychisme. Et c'est pour ça qu'autour de la mort des personnes il y a souvent des phénomènes parapsychologiques : la montre s'arrête, une image tombe du mur, ou un objet préféré se casse.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 6,95
Vendez La Quête du sens contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 6,95, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 120 pages
  • Editeur : La Fontaine de Pierre (27 octobre 2010)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2902707576
  • ISBN-13: 978-2902707577
  • Dimensions du produit: 22 x 1 x 15 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 161.307 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mouroux Benoit le 3 mai 2011
On ne peut qu'être saisi par l'élan et le timbre si particulier de sa voix. Franz nous parle avec simplicité et passion de psychologie analytique, des rêves, de la mort et apporte de nombreux éléments de réponse à ceux qui tentent de construire un sens à leur vie...les nombreux témoignages de cas de cabinet apportent une proximité marquée à ces propos.
Sur le deuxième CD, à 70 ans et après avoir subi une attaque, sa voix est certes affectée mais conserve une vibrante passion. Le livre permet de revenir sur les passages précis.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Verjat le 11 octobre 2011
Excellent. Touchant. Clair!!! (c'est rare chez les psychanalystes), convaincant; les pires ennemis de Jung (qui ne l'ont pas lu) pourraient en tirer quelques bonnes raisons de réfléchir. Et les autres de s'enrichir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par jmd le 3 août 2012
Achat vérifié
Petit texte très simple à lire très pédagogique qui n'exclue nullement la profondeur. les propos de Mme Von Franz sont plus simples à comprendre que les livres de C Jung, en fait, ils en exposent une synthèse. Cela devrait être remboursé par la sécu!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sylvie Condesse le 4 décembre 2012
Achat vérifié
Beau et profond. Une bonne manière de découvrir Marie-Louise Von Franz ou de poursuivre la lecture de ses ouvrages à travers celui-ci. Un plaisir d'entendre sa voix sur les CD.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par béatrice poupelain le 18 février 2013
j'ai trouvé que l'idée de l'enregistrement est très agréable, permet une autre compréhension,mais il faut lire le livre aussi, une autre dimension, marie louise von franz est pour moi ; une personne extrémement intelligente et généreuse
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?